Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'usine PSA Mitsubishi de Kalouga est-elle en sursis ?

Le lancement de la production de la nouvelle C4 tricorps en avril 2013.

L'usine PSA Mitsubishi de Kalouga est-elle en sursis ?

Inaugurée en 2010, cette usine n'a jamais vraiment été exploitée. Son avenir, du moins coté PSA, semble s'écrire en pointillés avec l'arrivée d'Opel dans le giron du Français. A moins que Mitsubishi et l'Alliance reprennent le contrôle.

 

Inaugurée le 23 avril 2010, à l'époque où la Russie était encore un potentiel marché à plus de 3 millions de véhicules malgré l'effondrement de 2009, l'usine de Kalouga n'a finalement jamais été réellement utilisée. Propriété de PSA et Mitsubishi, à 70/30, ce site n'aura produit depuis que 135000 modèles PSA et 115000 Mitsubishi en huit ans, selon les chiffres du Cabinet Inovev, soit un total de 250000 unités alors que la capacité annuelle est de 125000 unités.

 

Ainsi, après un pic à 36000 véhicules en 2011 pour PSA, la production n'a fait que baisser, avec 5000 unités en 2015, moins de 4000 en 2016 et moins de 3000 en 2017. Il faut dire que PSA y produit des 408 et C4 tricorps. Le constat est proche chez le Japonais, qui y produit notamment l'Outlander, avec un pic à 33000 en 2014 avant de tomber à 14000 en 2016 et 12000 en 2017.

 

Quel sera donc l'avenir de cette usine alors que le marché russe redémarre ? Mercedes vient même d'annoncer la construction d'une usine dans le pays et BMW y réfléchit. PSA ou Mitsubishi peuvent-ils prendre la barre, seul, de ce site ? Pour le Français, avec l'intégration d'Opel et de ses usines qui débute, ajouter un nouveau site au tissu industriel européen semble peu probable.

 

Quant à Mitsubishi, dont les ambitions ont largement été revues à la hausse depuis l'arrivée de Carlos Ghosn à la barre, cette usine pourrait faire sens pour irriguer le marché russe et l'Europe. Mais ce serait oublier que l'Alliance Renault-Nissan dispose déjà d'importantes capacités de productions dans le pays avec l'usine de Moscou et surtout l'immense site de Togliatti.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Cartes grises : le casse-tête des pros

Avec la dématérialisation des démarches administratives, le simple acte d'immatriculer des véhicules achetés à l'étranger s'avère être un véritable parcours du combattant pour les spécialistes

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

Exclusivité JA : AAA Data lance Predictive Solutions

AAA Data lance une offre prédictive d’achat sur le marché automobile français, afin d'aider les professionnels à identifier les potentiels acheteurs de véhicules à un horizon trois mois.

Zanzicar : la plateforme digitale du groupe Parot est née !

L'opérateur bordelais a dévoilé ce matin les contours de sa plateforme de vente en ligne de VO. Celle-ci est appelée à casser les codes du marché de la seconde main et doit écouler 15000 unités

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page