Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Honda Civic : Nouvelle poussée d’Honda sur l’hybride

Honda Civic : Nouvelle poussée d’Honda sur l’hybride

Honda et les énergies alternatives, c'est une vieille histoire. Le constructeur japonais fait partie de ceux qui ont toujours cru aux voitures hybrides. Depuis la petite Insight du Salon de Francfort en 1999 à la première Civic IMA en 2003, Honda peaufine ses concepts et nous revient aujourd'hui...

...avec une nouvelle version hybride de la Civic.

Au début, il y avait l'Insight. Un modèle ultra-écolo qui a permis à Honda de poser les jalons de son implication dans les énergies automobiles alternatives. Pour le moins étonnante, l'Insight et son Cx record de 0,25 reste un modèle sur bien des aspects notamment la consommation. Ce petit coupé aux allures hyper sport, distribué sur le marché américain avant la Toyota Prius, possédait une coque toute en aluminium et disposait d'un moteur 3 cylindres de 995 cm3. Son principal handicap résidait dans sa cavalerie de 70 ch. Pourtant, elle recelait déjà un joyau sous son capot. Un moteur électrique de 10 kW, puissance également modeste, mais qui, selon le principe IMA (Intergrated Motor Assist) de Honda, prenait alors tout son sens… Il s'agissait, en effet, d'user de la complémentarité entre les moteurs thermique et électrique. Sur le plan pratique, à bas régime, les 2 moteurs fonctionnent conjointement pour permettre des accélérations dignes de ce nom, tandis qu'à vitesse élevée stabilisée, la voiture n'utilise plus que la propulsion thermique. Bref, si l'idée était belle et le projet plus que réussi, l'Insight sera englouti devant la poussée de Toyota, qui oppose alors une berline 4 places, la Prius I, à ce coupé strictement 2 places. Honda, échaudé par les pertes engendrées par l'Insight, décide d'arrêter les frais et de ne plus développer de modèles spéciaux. La marque travaillera désormais sur l'adaptation de modèles existants à la technologie IMA. C'est le cas de l'Accord, de la première Civic IMA, en 2004, et du dernier modèle, aujourd'hui, que nous détaillons dans cet essai.

ZOOM

Régulateur intelligent

En marge de la présentation de la nouvelle Civic Hybrid, Honda tenait à présenter son système de régulateur de vitesse adaptatif, monté sur la nouvelle Accord. Il s'agit, comme son nom l'indique, d'adapter la vitesse de la voiture à celle des autres véhicules environnants, par détection radar. Le système de détection se situe dans le logo de la marque, à l'avant du véhicule. Une voiture équipée s'en trouve facilement reconnaissable puisque le logo Honda, d'ordinaire ajouré, apparaît comblé et vitré sur les modèles intégrant le régulateur de vitesse adaptatif. Ce système, déjà disponible sur plusieurs véhicules concurrents, se révèle sécurisant à l'usage, même si ses détracteurs verront là une nouvelle prise de pouvoir de l'électronique sur la vigilance de l'automobiliste… Passons.
A l'usage, le régulateur fonctionne comme les systèmes conventionnels. Il suffit de mémoriser la vitesse désirée, pour que le véhicule la conserve, sur autoroute par exemple. En revanche, lorsque l'on s'approche d'un autre véhicule, le radar le détecte, a une distance programmable, et va intervenir sur les freins pour maintenir la distance de sécurité entre les deux voitures. Si l'on déboîte, le véhicule reprend sa vitesse initiale, dès que l'obstacle quitte le champ de détection du radar. Un régulateur "intelligent en quelque sorte".
Nous aurions aimé que la toute nouvelle hybride d'Honda soit basée sur l'esthétique futuriste de la nouvelle Civic commercialisée en Europe. Il n'en sera rien. Le développement de la Civic hybride ayant débuté aux Etats-Unis, le véhicule final prend logiquement la forme de la berline tricorps distribuée outre-Atlantique. Elle se distingue tout d'abord par un nouveau moteur i-VTEC de 1,3 l couplé à un système d'assistance électrique intégrée IMA (Integrated Motor Assist), pour une conduite encore plus économique que son prédécesseur. Contrairement à la Toyota Prius, il n'est toujours pas possible de faire évoluer la Civic IMA uniquement en mode électrique. Enfin, théoriquement, c'est possible, mais restons objectif. Ce mode de propulsion n'est visible que dans des conditions dynamiques particulièrement draconiennes de stabilité de vitesse, de conditions extérieures… Néanmoins, le nouveau système hybride Honda délivre une puissance environ 20 % supérieure à celui utilisé sur l'ancienne Civic. L'ensemble est par ailleurs plus compact et abaisse encore les émissions polluantes. Sur le plan pratique, prendre le volant d'une Civic Hybride ne représente pas de changement par rapport à une voiture conventionnelle. On tourne la clé, le moteur démarre. Contrairement à une Prius, qui peut s'avérer déroutante au départ. La transmission se fait via une CVT (Continuous Variable Transmission), comprenez un variateur. Ce mode de transmission choisi par Honda permet une gestion plus fine du couple, car tous les régimes sont pilotés électroniquement, ce qui permet de réduire encore un peu plus la consommation, en s'affranchissant des conditions externes. Pourtant, cette CVT maintient le moteur à un régime très élevé lors d'accélérations soutenues, ce qui dégrade franchement le confort acoustique. Sur le plan purement moteur, fort de son système de distribution variable, Honda expérimente un nouveau mode de gestion de son bloc i-Vtech de 1,3 litre. Ainsi, selon les sollicitations du conducteur, le relief de la chaussée, un calculateur intervient sur les culbuteurs pour fermer ou ouvrir les cylindres selon trois états. En décélération par exemple, lorsque les pistons se déplacent par inertie uniquement, la combustion dans les quatre cylindres est interrompue par fermeture des soupapes. Les pertes par pompage causées par l'aspiration du moteur sont ainsi réduites. De même, il est possible, selon les demandes de la conduite, de faire varier la distribution en mode "haut" (les soupapes s'ouvrent en grand pour les fortes sollicitations) ou "bas" (les soupapes sont bridées, lors des vitesses stabilisées) (Voir schéma). Le système hybride ne serait évidemment pas complet sans sa machine électrique, un moteur de 20 ch de très faible épaisseur (65 mm) intercalé entre le moteur thermique et le carter de transmission. En plus du système Stop and Start (le moteur thermique se coupe à chaque arrêt du véhicule et redémarre quand on lâche le frein), le principe du système IMA consiste à assister le moteur thermique quand les contraintes deviennent trop gourmandes en carburant ou trop polluantes pour lui seul. Ainsi, lors d'un démarrage au feu rouge par exemple, le moteur électrique délivre sa puissance pour épauler le petit bloc thermique. Les batteries nickel Metal Hydrure se situent dans le dossier de la banquette arrière de la voiture. Leur tension a été augmentée par rapport au modèle actuel puisqu'elles passent à 158 volts. Toutes ces données offrent à la nouvelle Civic 20 % de puissance supplémentaire par rapport à son prédécesseur. Pour augmenter encore un peu plus le rendement général de l'ensemble, la climatisation est équipée d'un compresseur hybride entraîné soit par le moteur thermique soit électriquement. Lorsque le moteur thermique tourne au ralenti ou est à l'arrêt en phase d'auto-stop, le compresseur est alimenté électriquement. Si un refroidissement rapide de l'habitacle est nécessaire, il est alimenté de manière combinée, électriquement et mécaniquement. Lorsque la température est stable, il fonctionne seulement en mode électrique, pour optimiser la consommation.

Intérieur moderne, mais on attendait mieux

Quand on a vu la planche de bord de la nouvelle Civic pour le marché européen, difficile de l'oublier. Difficile également de ne pas la regretter sur la nouvelle Civic Hybrid… Pourtant, Honda a fait des efforts sur cette version et propose un habitacle sinon révolutionnaire, au moins attrayant pour le regard. La Civic IMA 2006 intègre donc un combiné d'instruments à deux niveaux superposés. Les indicateurs les plus importants, comme le compteur tachymétrique, se situent directement dans le champ de vision du conducteur, tandis que le compte tours prend place dans la partie inférieure du combiné. Caractéristique unique de la Civic Hybrid, le combiné d'instrumentation peut afficher instantanément la consommation d'essence dans sa partie supérieure. La partie inférieure indique le niveau de charge de la batterie haute tension, l'état du système IMA, charge ou assistance, ainsi que le voyant "Auto Stop" pour indiquer quand le moteur thermique est arrêté.

Frédéric Richard

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Renault va lancer un label VO ZE

A l'image de Nissan, Renault va déployer, durant le premier semestre 2017, un label VO dédié à ses modèles électriques. Zoé en tête.

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page