Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La recapitalisation d'AvtoVAZ est bientôt terminée

La Lada Granta, jusqu'ici produite à Izhevsk, a rejoint les chaînes de Togliatti depuis le mois de mars.

La recapitalisation d'AvtoVAZ est bientôt terminée

Débutée en 2016, la recapitalisation du constructeur russe vient de franchir une nouvelle étape, et permet ainsi à Renault de détenir 61,1 % des actions de la JV qui contrôle AvtoVAZ.

 

Le patient russe du groupe Renault devrait bientôt retrouver tous ses moyens. En effet, après de nombreuses crises et traitements ayant notamment conduit à réduire drastiquement la voilure, AvtoVAZ, et donc la marque Lada, retrouve, à l'image du marché russe, une bonne trajectoire.

 

En 2017, sur un marché russe en hausse de 11,9 %, à 1,59 million d'unités, les ventes de Lada (VP et VUL) ont progressé de 17 % pour atteindre 311 588 unités. Le premier trimestre 2018 est encore meilleur avec des ventes en hausse de 28,8 %, à 79 114 VP immatriculés. De nombreux voyants sont donc repassés au vert, mais pour la pérennité et l'avenir, le constructeur russe devait terminer sa recapitalisation entamée en 2016.

 

L'opération, essentiellement sous forme de conversion de dette en actions, représente un montant de 107 milliards de roubles (1,3 milliard d'euros au taux actuel), a-t-on appris dans un communiqué de Rostec. La restructuration portera la part de la co-entreprise entre Renault-Nissan et Rostec dans AvtoVAZ de 64,6 % à 83,5 %, est-il indiqué. La part de Renault dans la co-entreprise Rostec Auto passera à 61,1 %. La dernière étape de cette recapitalisation, qui a débuté en décembre 2016, doit avoir lieu au mois d'octobre, lorsque Rostec contribuera à 20 milliards de roubles (253 millions d'euros) sans augmenter sa part dans AvtoVAZ, a précisé Rostec.

 

"Il s'agit de la plus grande transaction dans l'histoire de l'industrie automobile russe, qui a été échelonnée sur plusieurs années, a déclaré dans ce communiqué Sergeï Tchemezov, à la tête de Rostec. Plus de 100 milliards de roubles (1,3 milliard d'euros) ont été investis dans le développement de l'usine et de la marque Lada." (Avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Un record pour Kia en Europe

La marque coréenne vient de boucler le meilleur premier trimestre de son histoire en Europe avec 131 434 immatriculations enregistrées (+5,2 %). Pas de record en France, mais une belle croissance : +16,5

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page