Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault Mobility et Ikea montent un autopartage

Renault Mobility et Ikea montent un autopartage

Le service de mobilité de Renault a scellé un accord avec l'enseigne d'ameublement. Progressivement les 32 magasins du réseau français vont devenir des hubs de location de véhicules électriques de la marque au losange.

 

Il faut se rendre à l'évidence, Ikea ne se cantonne plus à la vente de meubles. La filiale française de l'enseigne suédoise s'investit toujours plus dans le secteur de la mobilité. Preuve en est la signature d'un partenariat avec Renault Mobility, le service d'accès aux véhicules à la demande, comme il a été annoncé par voie de communiqué ce 25 avril 2018.

 

Ce rapprochement traduit la volonté de fournir une solution de location de véhicules, dont des électriques. Ainsi, après le magasin pilote de Paris-Villiers (94), ce sont les 31 autres sites hexagonaux qui déploieront des flottes composées de Zoé, Kangoo, Kangoo Z.E et Trafic. Renault prévoit un total de 300 unités durant cette première phase. Une fois les parkings d'Ikea intégralement équipés de bornes de recharge, à l'horizon 2020, ce parc de Renault se convertira au tout électrique.

 

"Avec ce nouveau partenariat, nous souhaitons mettre à disposition des consommateurs un service qui renforce notre accessibilité et qui vient compléter notre offre existante", se félicite Vicente Cubells, directeur de la Relation Clients Ikea France. A ce jour, l'enseigne dispose déjà de plusieurs services à son compte, dont des bornes de recharge rapide gratuite, des bornes Autolilb', de la location en libre service opérée par Hertz et des navettes de transport depuis les centres-villes. Nissan occupe l'espace depuis 2013, pour mémoire.

 

Renault Mobility s'inscrit dans cette mouvance puisqu'en fonction de la configuration des magasins Ikea, les véhicules pourront être accessibles en 24/7. Fort de ce nouvel accord, le constructeur peut revendiquer un total d'environ 180 parcs de véhicules en location libre service dans des parcs délocalisés en centres-villes, dans des parkings publics et autres emplacements, dont le réseau de la marque au losange lui-même. Et Philippe Buros, le directeur commercial France de Renault, de souligner la "pertinence de l’autopartage Renault Mobility" qui embarque le client dans un parcours de consommation 100 % digital.

Copyright photo : Yves Forestier

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le Citroën C5 Aircross se dévoile

Citroën a choisi le parc de Saint-Cloud, en région parisienne, pour la première présentation de son SUV du segment C en Europe. Avec le C5 Aircross, véritablement lancé en fin d'année, la marque

Ventes VN : l’essence s’affirme, le Diesel décline

Les immatriculations françaises de voitures Diesel reculent de 11 % depuis janvier. Un repli dont profitent les modèles essence et hybrides, en forte progression.

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

PSA va lancer Distrigo sur le marché chinois

Après l'Europe et l'Amérique du Sud, la marque tricolore rassemblant l'ensemble de l'offre en pièces de rechange multimarques du groupe PSA fera son apparition en Chine d'ici la fin de l'année.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page