Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
PSA réalise un premier semestre 2018 record grâce à Opel

Le Peugeot 3008 figure parmi les meilleurs éléments de PSA avec 144 000 ventes au premier semestre 2018 dans le monde.

PSA réalise un premier semestre 2018 record grâce à Opel

Le groupe PSA annonce avoir vendu 2 181 800 véhicules dans le monde au premier semestre 2018, un total en hausse de plus de 38 % par rapport à 2017. Cette montée en puissance s’explique par l’acquisition d’Opel, qui permet d’ajouter 571 832 ventes dans les comptes.

 

Avec l’acquisition d’Opel, PSA a changé de dimension. Les chiffres communiqués par le groupe pour le premier semestre 2018 en sont la preuve. Tout cumulé, PSA a effectué 2 181 823 ventes dans le monde entre les mois de janvier et de juin 2018. Ce total est en hausse de 38,1 % par rapport au premier semestre 2017.

 

Il convient toutefois de nuancer la performance. L’an dernier à la même époque, Opel ne faisait pas encore officiellement partie des effectifs. L’ajout des 571 832 ventes mondiales réalisées par la marque au blitz depuis janvier contribue donc à doper les résultats de PSA en 2018. Avec ses trois marques historiques que sont Peugeot, Citroën et DS, le groupe PSA a réalisé 1 609 991 ventes au premier semestre, soit une progression de 1,9 % par rapport à 2017.

 

Plus d’un million de ventes pour Peugeot

 

Peugeot demeure l’entité leader avec 1 005 676 ventes malgré un volume en repli de 1,9 %. La marque au lion progresse de 8,4 % en Europe (650 104 unités), de 31,1 % en Inde et Pacifique (10 006 unités), de 15,3 % en Eurasie (4 412 unités), de 3,1 % en Amérique latine (64 386 unités), mais décroche de 25,2 % au Moyen-Orient et en Afrique (185 691 unités) et de 11,7 % en Chine et Asie du Sud-Est (91 077 unités).

 

Citroën a de son côté vendu 572 561 véhicules dans le monde en 2018 contre 526 761 l’an dernier à la même époque. La marque progresse de 8,7 %. Sa zone commerciale principale demeure l’Europe avec 444 295 ventes (+7,4 %) devant la Chine/Asie du Sud-Est (69 333 ventes, +50,5 %), l’Amérique latine (32 776 ventes, -1,4 %), le Moyen-Orient/Afrique (19 963 ventes, -30,3 %), l’Eurasie (3 142 ventes, +19 %) et l’Inde/Pacifique (3 052 ventes, +19,6 %).

 

Quant à DS, ses résultats sont en progrès avec 31 754 ventes depuis janvier, un bilan en progression de 14 %. La marque premium du groupe a surtout retrouvé des couleurs en Europe avec des ventes en hausse de 25,1 %, à 28 326 unités. Les volumes réalisés dans les autres régions sont anecdotiques. En Chine/Asie du Sud-Est par exemple, DS a cumulé seulement 2 049 ventes (-35,1 %).

 

76,7 % des ventes en Europe

 

Globalement, on constate que le groupe PSA réalise l’écrasante majorité de son activité en Europe. Il cumule 1 673 681 ventes sur le Vieux Continent en intégrant Opel, ce qui représente 76,7 % de son volume de ventes. En Chine/Asie du Sud-Est, le groupe revendique 163 000 ventes (+6,9 %) et constate "les premiers signes de redressement commercial", notamment grâce au Citroën C5 Aircross. Au Moyen-Orient et en Afrique, "le contexte régional incertain" et la "non-prise en compte des ventes de véhicules fabriqués en Iran", explique le retrait de 18,6 % des ventes (226 100).

 

Dans son communiqué, PSA se félicite enfin du succès de ses SUV. Près de 610 000 unités ont été vendues depuis janvier, dont 339 200 par Peugeot, 167 200 par Opel et 80 000 par Citroën. Autre motif de satisfaction, les utilitaires légers. Le groupe PSA en a vendu 289 500 hors Opel, un total en hausse de 32,8 %.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault conforte sa croissance à l’international

Si, au premier semestre 2018, le groupe français a performé sur son marché national et plus globalement en Europe, les plus fortes croissances ont été observées à l’étranger. Renault a notamment

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page