Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford se structure sur les véhicules autonomes

La nouvelle société dédiée au véhicule autonome a été baptisée "Ford Autonomous Vehicles LLC".

Ford se structure sur les véhicules autonomes

Le constructeur américain va investir 4 milliards de dollars dans la voiture autonome d'ici 2023. Pour cela, il vient de créer une société dédiée, Ford Autonomous Vehicles, par ailleurs ouverte à d'autres investisseurs.

 

Souvent pointé du doigt pour son manque de vista sur les récents défis de l'industrie automobile (électrification, digitalisation, voiture autonome, etc.), Ford, avec Jim Hackett à la barre, semble avoir pris le taureau par les cornes. En effet, après avoir annoncé la mise en place d'un incubateur à start-up dans l'ancienne gare de Detroit ou encore tester la vente en ligne au Royaume-Uni, le constructeur américain vient d'annoncer la création d'une société dédiée aux véhicules autonomes.

 

Ford va ainsi investir 4 milliards de dollars d'ici 2023 dans cette nouvelle société, qui sera baptisée "Ford Autonomous Vehicles LLC". Cette somme comprend le milliard de dollars dépensé en 2017 pour racheter la start-up Argo AI, développant des technologies de voitures autonomes. Cette société vise à attirer des investisseurs potentiels, comme ce fut le cas de Cruise Automation (la société dédiée au sujet créée par GM), dont la création avait non seulement dopé son cours de Bourse, mais également séduit le groupe japonais Softbank. Ce dernier avait alors investi 2,25 milliards de dollars dans Cruise Automation en échange d'une participation de 19,6 %, une transaction valorisant la nouvelle société à 11,5 milliards.

 

La nouvelle entité sera basée au centre-ville de Detroit et sera dirigée par Sherif Marakby, actuel patron des technologies autonomes et électriques du groupe. Elle va rassembler les équipes de recherche et développement dans les véhicules autonomes, celles d'ingénierie et d'intégration des systèmes, les personnes travaillant dans la conception du modèle économique et sur la stratégie d'ensemble ainsi que les équipes attelées au développement de la future flotte de véhicules autonomes de Ford.

 

Le constructeur de Dearborn espère accélérer ses efforts dans le domaine et affirme "avoir structuré la nouvelle société pour qu'elle puisse accueillir des investisseurs tiers". Contrairement à GM, qui envisage de commercialiser ses premières voitures autonomes en 2019, Ford table pour l'instant sur 2021. (avec AFP)

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les Grands Prix de la Distribution Automobile se profilent

En novembre prochain, aux côtés des Concession et Groupe de l'Année, le Journal de l'Automobile élargira le périmètre de son événement dédié à la distribution. Les Grands Prix de la Distribution

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page