Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le WLTP fait exploser le marché VN français en août 2018

Le WLTP fait exploser le marché VN français en août 2018

Selon les premières données fournies par AAA Data arrêtées au 29 août 2018, ce mois estival s’annonce historique pour le marché français du VP neuf. Des résultats à mettre en relation avec l’application imminente du cycle d’homologation WLTP.

 

46,73 % : voici la progression du marché français du VP neuf, enregistrée hier, mercredi 29 août, pour ce mois estival. Soit en volume 120 082 unités et près de 40 000 immatriculations supplémentaires par rapport à août 2017. Des résultats qui ne sont évidemment pas à mettre au crédit d’une santé exceptionnelle du marché français, mais bien à relier à l’application au 1er septembre du cycle d’homologation WLTP, qui pourrait sérieusement compliquer la commercialisation de certains modèles.

 

D’où la stratégie de certains constructeurs de booster leur production et d'immatriculer le plus de véhicules en stock possible. Le mouvement, qui avait déjà été observé en juillet – les immatriculations avaient alors augmenté de près de 19 % –, a ainsi pris une nouvelle ampleur en août.

 

Des volumes de ventes doublés

 

Certains constructeurs ont donc doublé voire triplé leurs immatriculations en août par rapport au même mois en 2017. Un constat qui concerne logiquement en priorité les marques de luxe à faible volume. Avec, à titre d’exemple, un volume en hausse de 224 % pour Jaguar et 303 % pour Porsche. La plupart des marques spécialistes n’ont également pas échappé à la tendance, avec des augmentations de l’ordre de près de 177 % pour Jeep, +200 % pour Mitsubishi, +257 % pour Subaru.

 

Mais cette stratégie d’immatriculations en masse a aussi touché des marques généralistes et premium. Avec des grosses augmentations pour les groupes et marques qui ont éventuellement mal anticipé ce changement de cycle. C’est le cas de Nissan, qui a connu un bond de ses immatriculations de 200 % avec des ventes passées de 2 855 unités en août 2017 à 8 558 en 2018, Fiat, avec +76 % et 3 550 unités ou encore Seat avec +112 %. De manière plus globale, août a effectivement été exceptionnel pour le groupe Volkswagen avec une augmentation de 40 % pour Audi, qui avait en revanche connu un recul des immatriculations en juillet, et de 53 % pour Skoda, qui, en juillet, n’avait également pas joué la stratégie d’immatriculations en masse.

 

Bond des immatriculations chez Renault

 

Du côté des Français, les stratégies ont semble-t-il été différentes. Au sein du groupe Renault, les immatriculations ont ainsi explosé : +64 % pour Dacia, +72 % chez Renault, après, il faut le souligner, des croissances normales en juillet. En revanche, chez PSA, les volumes de ventes sont restés en cohérence par rapport à la première partie de l’année. La marque au lion a vu ses immatriculations s’accroître de 19 % en août, de près de 24 % pour DS. Opel a même été l’une des rares marques du marché à avoir vu ses immatriculations décroître (-3,66%) avec Mercedes-Benz (-3,34 %). En revanche, Citroën a enregistré une hausse de près de 46 %.

 

Dans le top des marques qui n'ont pas fait de stock - ou très peu - en prévision du passage en WLTP, beaucoup d'asiatiques telles que Honda (+13,3 %), Lexus (+19,27%), Mazda (18,9 %), les marques du groupe Hyundai (Kia avec +24,8 % et +26,6 % pour Hyundai). Mais aussi celles du groupe premium BMW (+9,31 % pour BMW et +16,78 % pour Mini). Pour ces constructeurs, ces chiffres du mois d’août sont restés en cohérence par rapport aux progressions de leurs ventes depuis le début de l’année.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Citroën bichonne les pros avec

La marque aux chevrons a dévoilé un nouveau concept retail entièrement tourné vers la vente de véhicules de société et d'utilitaires légers pour la clientèle professionnelle. "La Manufacture Citroën"

PGA entre dans le groupe Bernard !

Avec le retrait du groupe Alcopa de toutes activités retail en Europe, PGA reprend les 40 % de participation du groupe belge et entre ainsi dans le capital de l'entité gérée par Jean-Patrice Bernard.

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page