Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Top 50 Europe : le groupe Emil Frey domine de la tête et des épaules

Top 50 Europe : le groupe Emil Frey domine de la tête et des épaules

ICDP vient de publier son classement annuel des 50 plus grands distributeurs européens. Fort logiquement, le groupe suisse Emil Frey, renforcé par le rachat de PGA Motors, domine ce Top 50 au sein duquel les groupes hexagonaux, au nombre de six, ne font pas pâle figure.

 

C'est toujours en cette période que le cabinet ICDP réalise son classement annuel, lequel est publié par nos confrères d'Automotive News Europe, des 50 plus grands distributeurs européens. Un classement toujours attendu et révélateur des forces en présence sur le Vieux Continent.

 

Un Top 50 européen plus puissant que jamais, à en croire les résultats obtenus au cumul par tous ces opérateurs : en effet, ce club des 50 cumule 1,926 million de véhicules neufs (10,6 % du marché total européen) et 1,953 million de véhicules d'occasion, pour un chiffre d'affaires global de 106 milliards d'euros !

 

Fort logiquement, c'est le groupe Emil Frey qui domine de la tête et des épaules ce classement européen. En effet, l'opérateur suisse a intégré à ses chiffres la reprise de PGA Motors, renforçant ainsi ses positions européennes avec désormais 678 points de vente. En 2017, le groupe a ainsi généré un chiffre d'affaires de 11,1 milliards d'euros pour 500 000 VN/VO écoulés (dont 345 000 VN). Des chiffres qui l'installent donc loin devant dans la hiérarchie européenne alors qu'il n'était "que" 5e l'an dernier.

 

Il devance dans ce classement le leader des années passées (2016,2017), l'Américain Penske, connu aussi outre-Manche sous l'appellation Sytner, qui a affiché un CA de 7,74 milliards d'euros l'an dernier, mais a aussi décidé de réorienter sa stratégie sur l'activité VO, comme le prouve notamment l'acquisition de l'Anglais Car People en fin d'année dernière. Une orientation stratégique suivie par d'autres opérateurs britanniques ces derniers mois (Pendragon, Lookers, etc.) face à la chute du marché VN local.

 

Il est également intéressant de noter dans ce classement la présence d'un groupe de distribution chinois, Lei Shing Hong, 28e, distributeur de Mercedes au Royaume-Uni et en Allemagne, et qui génère un CA de 1,28 milliard d'euros.



Un classement qui fait aussi la part belle aux groupes de distribution français : situés loin dans la hiérarchie, le premier d'entre eux, le groupe BymyCar, est 23e. Ils sont néanmoins au nombre de six à faire partie du gotha européen (BymyCar, Gueudet, Bernard, Car Avenue, Chopard Lallier et Maurin). 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les concessionnaires peinent toujours à récupérer l'argent des primes à la conversion

Le gouvernement traîne toujours des pieds pour rembourser les distributeurs de l'avance réalisée pour les primes à la conversion. Pourtant, fin septembre 2018, 85 millions d'euros avaient été débloqués.

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page