Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
ALD publie des résultats contrastés au troisième trimestre 2018

ALD publie des résultats contrastés au troisième trimestre 2018

Le loueur longue durée a vu son résultat de ventes de véhicules d’occasion chuter de 35,8 % et son résultat net reculer de 4,2 % au troisième trimestre 2018. Il confirme néanmoins ses prévisions annuelles de croissance.

 

ALD vient de publier ses résultats pour le compte du troisième trimestre. Ils s’avèrent plutôt mitigés. Le loueur longue durée a vu son résultat net s’effriter de 4,2 % par rapport au troisième trimestre 2017, à 135,4 millions d’euros. Un autre indicateur dans le rouge est le résultat des ventes de voitures d’occasion. Il recule de 35,8 %, à 25,7 millions d’euros. Ces résultats mitigés ont été en partie compensés par l’amélioration des marges sur les contrats de location et de services de 5,5 %. Celles-ci se sont élevées à 308,7 millions d’euros.

 

Malgré ces petits accrocs, ALD affiche des résultats 2018 en ligne avec ses objectifs. La filiale de la Société Générale revendique une flotte gérée de 1,626 million de véhicules, un total en hausse de 7,2 % depuis janvier et de 9,8 % par rapport à fin septembre 2017. Le loueur confirme ses prévisions pour 2018, à savoir une croissance de sa flotte de 8 à 10 % par rapport à 2017. Les marges des contrats de location et de services progressent quant à elles de 6,7 %, à 919,7 millions d’euros. Soulignons par ailleurs que la marge brute des activités du loueur a dépassé le milliard d’euros sur les neuf premiers mois de 2018 (+1 %).

 

Ces résultats sont quelque peu plombés par la baisse du résultat des ventes de véhicules d’occasion, à 85,4 millions d’euros (-35,6 %). ALD a écoulé 211 000 VO depuis janvier (+11,6 %) avec une marge moyenne de 405 euros par véhicule (368 euros au troisième trimestre). Le loueur précise ici que la préservation des valeurs résiduelles sur les véhicules diesel a un impact sur sa marge dans le contexte concurrentiel actuel.

 

Autre ombre au tableau, son résultat net est en baisse de 3 % depuis janvier, à 415,4 millions d’euros. "Forts de nos réalisations des neuf premiers mois, nous pensons être en mesure de rémunérer nos actionnaires en versant un dividende annuel supérieur à celui de l’année passée", assure toutefois Mike Masterson, le directeur général d’ALD.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les concessionnaires peinent toujours à récupérer l'argent des primes à la conversion

Le gouvernement traîne toujours des pieds pour rembourser les distributeurs de l'avance réalisée pour les primes à la conversion. Pourtant, fin septembre 2018, 85 millions d'euros avaient été débloqués.

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page