Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Oscaro sur le point de rejoindre Autodis

Pierre-Noël Luiggi pourrait bientôt céder les rênes d'Oscaro à Parts Holding Europe (PHE).

Oscaro sur le point de rejoindre Autodis

Oscaro et Autodis : le feuilleton continue. Dans un communiqué publié aujourd’hui, le groupe Parts Holding Europe, nouvelle holding du groupe Autodis, annonce l’ouverture de discussions en vue d’une prise de participation majoritaire au sein du capital d’Oscaro.

 

La mainmise d’Autodis sur Oscaro semble se confirmer. Alors que nous vous annoncions en début de semaine le possible départ de Pierre-Noël Luiggi de la tête d’Oscaro, Parts Holding Europe (PHE) a réagi ce 9 novembre 2018 avec un communiqué officialisant des négociations qui devraient aboutir à une prise de participation majoritaire dans le capital du pure player.

 

Derrière Parts Holding Europe se cache en fait une entité nouvellement créée par Bain Capital, dans laquelle prend désormais place Autodis.

 

Un nouvel apport de 55 millions d’euros de PHE

 

Si les discussions sont officiellement toujours en cours entre Pierre-Noël Luiggi, fondateur d’Oscaro, et PHE, plusieurs sources nous ont confirmé qu’un accord aurait en réalité été trouvé entre les deux parties. PHE devrait investir environ 55 millions d’euros (s’ajoutant aux 30 millions d’euros déjà versés par Autodis) qui serviront essentiellement à recouvrir les créances dues par le spécialiste de la vente en ligne de pièces détachées. Ce financement permettra ainsi d’éviter à l’entreprise son placement en redressement judiciaire.

 

Quant à l’organigramme d’Oscaro, il devrait connaître quelques modifications dans les prochains jours. Pierre-Noël Luiggi devrait rester actionnaire à hauteur de 20 %, mais il quittera ses fonctions opérationnelles. Un nouveau directeur général pourrait être prochainement nommé pour prendre son relais.

 

Quel avenir pour Autodis/Oscaro ?

 

Si elle se confirme, l’acquisition d’Oscaro par PHE marquerait une nouvelle étape dans la stratégie du groupe Autodis et de son actionnaire principal, Bain Capital, avec la création d’une nouvelle activité B2C.

 

Des interrogations subsistent cependant sur les synergies à opérer entre deux acteurs jusqu’ici concurrents. Si des partenariats sur les achats et la logistique peuvent être mis en œuvre rapidement, la cohabitation, au sein d’une même entité, des deux structures risque bien de susciter quelques remous. En particulier dans les rangs du groupe Autodistribution…  

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Les concessionnaires peinent toujours à récupérer l'argent des primes à la conversion

Le gouvernement traîne toujours des pieds pour rembourser les distributeurs de l'avance réalisée pour les primes à la conversion. Pourtant, fin septembre 2018, 85 millions d'euros avaient été débloqués.

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page