Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La carte Shell s’étoffe

La carte Shell s’étoffe

Prisée des gestionnaires de flotte en particulier, la carte carburant Shell étend son partenariat avec le réseau E.Leclerc et ajoute 123 stations de lavage à son offre.

 

Depuis le 1eroctobre, la carte carburant Shell poursuit le développement de ses offres de services en étendant son partenariat avec le réseau E.Leclerc. De fait, la carte Shell donne désormais accès au service de lavage de véhicules dans plus de 123 stations-service du réseau de grande distribution. Avec l’ajout de ce partenariat, il est aujourd’hui possible de régler le lavage chez E.Leclerc avec une carte Shell, mais aussi chez Avia, BP et Esso, soit plus de 630 stations implantées en France.

 

Ainsi, chez E.Leclerc, les porteurs de la carte Shell peuvent obtenir des jetons à la cabine de paiement "Caisse" sur présentation de leur carte. Obtenir du carburant (plus de 2 200 stations répertoriées sur le territoire) et une prestation de lavage est aussi possible en une seule transaction, ceci en vue d’un gain de temps toujours appréciable.

 

En complément de l’offre lavage relatif à la carte Shell, il faut rappeler qu’il est également possible d’accéder à 388 centres de lavage Eléphant Bleu par le biais de la carte pro Shell Eléphant Bleu. Un service de lavage proposé par Shell depuis 2015 qui permet aux gestionnaires de flotte, en particulier, de faire des économies grâce à un budget plafonné. On le sait, pour les flottes d’entreprise, le véhicule est une véritable carte de visite qui reflète l’image de la société, sachant aussi que le budget de lavage représente plusieurs dizaines d’euros par mois et par véhicule. Dans ce contexte, la carte Shell permet notamment le suivi de toutes les dépenses en temps réel, avec une possibilité de commande et blocage des cartes sur le portail de gestion en ligne 24h/24, 7j/7.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ford s’oppose à la reprise du site de Blanquefort par Punch Powerglide

Le constructeur américain a annoncé qu’il écartait l’offre de reprise de son usine de Blanquefort par Punch Powerglide. Bruno le Maire dénonce "la trahison de Ford".

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page