Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
VW veut accélérer sa mutation

La marque VW va lancer 20 modèles électriques d'ici 2025.

VW veut accélérer sa mutation

Le "New Volkswagen" est en marche mais, pour réussir cette transformation, la marque doit relever de nombreux défis, dont celui de la rentabilité dans le nouvel univers qui se dessine.

 

"Nous devons accélérer le rythme de notre transformation, et devenir plus efficaces et flexibles. Nous ne pouvons relâcher nos efforts et devons encore effectuer des améliorations substantielles. Ce que nous avons réalisé jusqu’à présent n’est pas encore suffisant", a déclaré Ralf Brandstätter, directeur des opérations de la marque Volkswagen.

 

Les investissements sont nombreux et importants pour réussir cette transformation : 11 milliards entre 2019 et 2023, dont 9 miliards pour la seule électrification de la marque. Mais, en contrepartie, il va falloir que la marque Volkswagen évolue, que les usines soient plus productives, les économies plus importantes, afin que la rentabilité alimente ses changements. D'ailleurs, Arno Antlitz, membre du directoire de la marque en charge des finances, est convaincu "que nous pourrons atteindre notre objectif de rendement opérationnel d’au moins 6 % en 2022, soit trois ans plus tôt que prévu à l’origine".

 

D'ici fin 2018, Volkswagen aura déjà réussi à économiser 2,2 milliards, soit la plus grande partie des 3 milliards visés en 2020. Pour atteindre ce chiffre, la marque va poursuivre et accélérer sur le déploiement des productions sur la plateforme MQB. Cette base technique est aujourd'hui présente sur 60 % des véhicules et ce sera 80 % en 2020. Les usines devront aussi gagner 30 % de productivité d'ici 2025. Pour aider cela, le portefeuille de la marque va être simplifiée avec, par exemple, en Europe, une réduction de 25 % des versions moteur-boîte.

 

La plateforme MEB, dédiée aux VE du groupe et de la marque VW, devrait servir de base à 15 millions de véhicules qui seront, selon le constructeur, "la première vague de modèles électriques à partir de 2019". La seule marque VW compte en lancer vingt d'ici 2025, ce qui représenterait une production annuelle d'un million d'unités à cette date.

 

Pour assurer cette production, le tissu industriel a et va évoluer. Ainsi, les travaux pour convertir l'usine de Zwickau en un site dédié aux VE est en cours. Les premières fabrications sont annoncées pour 2019. Les sites d'Emden et Hanovre seront les suivants en Europe avec un SOP électrique en 2022. En Chine, deux usines seront dédiées aux VE, à Anting et Foshan, avec un démarrage de la production en 2020. Pour l'Amérique du Nord, la marque et le groupe devraient bientôt prendre une décision quant à la production locale de ces nouveaux modèles.

 

Une électrification indissociable de la digitalisation et de la connectivité avec la volonté "de créer le plus grand écosystème automobile du monde", affirme la marque. Avec la première VW 100 % électrique, baptisée "ID", pour l'heure, la marque veut frapper les esprits. "Avec l'ID., le début de l’ère de l’électromobilité et de la connectivité pour notre marque devient également tangible pour nos clients. L’ID. sera la première voiture entièrement électrique et connectée ainsi que le symbole du 'New Volkswagen'", a déclaré Jürgen Stackmann, membre du directoire en charge des ventes.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Ford s’oppose à la reprise du site de Blanquefort par Punch Powerglide

Le constructeur américain a annoncé qu’il écartait l’offre de reprise de son usine de Blanquefort par Punch Powerglide. Bruno le Maire dénonce "la trahison de Ford".

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page