Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
[CES 2019] WeProov dévoile son portique d’inspection des véhicules

WeProov a dévoilé la ProovStation à l'occasion du CES de Las Vegas.

[CES 2019] WeProov dévoile son portique d’inspection des véhicules

A l’occasion du CES de Las Vegas, WeProov a présenté la ProovStation, un portique permettant de scanner l'extérieur d’un véhicule en moins de trois secondes. Cette innovation est vouée à automatiser et industrialiser le processus d’inspection de l’état des véhicules.

 

Cela fait plus de deux ans que WeProov planche sur le sujet. La ProovStation s’apprête enfin à voir le jour. Ce portique permettant d’effectuer un scanner complet d’un véhicule en moins de trois secondes grâce à des technologies d’intelligence artificielle et 3D a été dévoilé en première mondiale à l’occasion du CES de Las Vegas.

 

La start-up française fondée en 2015 par Alexandre Meyer et Gabriel Tissandier, désormais soutenue par le groupe Bernard fraichement entré au capital, assure que ce portique détecte tous les dégâts présents sur un véhicule. Une fois le véhicule scanné à 360°, y compris au niveau du soubassement, un rapport horodaté, géolocalisé et sécurisé est généré. Il contient des photos conservatoires en haute définition de l’état du véhicule, ainsi qu’un relevé des dommages d'une précision de l’ordre du millimètre. Ceux-ci sont localisés et quantifiés. Les experts n’ont plus qu’à les chiffrer.

 

« Avec plus de 80 % de nos clients dans le secteur automobile, nous voulions répondre au besoin spécifique du marché en allant plus loin dans notre offre et fournir un outil d’inspection de véhicules entièrement automatisé capable de fonctionner en permanence, sans intervention humaine sur un grand flux de véhicules. Avec ProovStation, nous passons donc à la vitesse supérieure, à savoir : l’industrialisation des états des lieux en temps réel et ce de manière simple, sécurisée et ultra rapide », explique Gabriel Tissandier.

 

WeProov ajoute que ce portique permettra de réduire les frais de remises en état en imputant directement les dommages au responsable. Un outil qui suscitera à n’en pas douter un intérêt des loueurs, des constructeurs, des concessionnaires, des responsables de flottes et des logisticiens. Il pourrait même attirer l'attention des professionnels sur le marché américains, où WeProov prend des contacts depuis le mois d'octobre 2018.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le groupe Renault réalise plus de la moitié de ses ventes hors d'Europe

En 2018, le groupe Renault a affiché des résultats contrastés selon les marques et les régions, mais a toutefois conforté ses positions en dehors de l'Europe où il réalise désormais plus de la moitié

Mercedes-Benz entame une grande transformation de son réseau de concessions

Mercedes-Benz met son réseau mondial sur la route de la digitalisation avec de nouveaux standards pour ses concessions. Como, un des plus importants distributeurs de la marque en France, a été l'un

Paris et Renault officialisent leur union

Comme attendu, la Ville de Paris et le constructeur tricolore ont posé les bases de l'après Autolib. D'ici septembre, Renault déploiera dans la capitale une nouvelle offre de mobilité combinant un service

Rendez-vous en 2018

Votre newsletter quotidienne fait une pause hivernale. La rédaction du Journal de l'Automobile vous souhaite de joyeuses fêtes de fin d'année. Retrouvez-nous dès le 2 janvier 2018 !

Peugeot sur la piste des Genius

Une expérimentation a lieu dans le réseau français de Peugeot. Sur un modèle proche des Genius de BMW, la marque souhaite évaluer la pertinence de conseillers en amont du parcours d'achat.

Mitsubishi se positionne déjà dans l'Alliance Renault-Nissan

Depuis le Tokyo Motor Show, Mitsubishi a précisé les contours de son intégration dans l'Alliance, son apport s'articulant notamment autour de quatre axes. Trevor Man, COO de Mitsubishi Motors nous en dit plus.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page