Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
[CES 2019] Amber Connect lorgne le continent européen

[CES 2019] Amber Connect lorgne le continent européen

Le potentiel du marché européen continue d'attirer les investissements étrangers. Présente au CES de Las Vegas, la société Amber Connect n'a pas caché sa volonté de prendre des contacts pour y commercialiser sa solution d'équipement des flottes.

 

Le chemin ne sera pas de tout repos, mais la société sud-africaine, Amber Connect, ne compte pas s'arrêter au premier obstacle. Comptant parmi les exposants du hall dédié à l'industrie automobile au CES de Las Vegas, les dirigeants n'ont pas réussi à cacher bien longtemps leur volonté de mettre enfin les pieds en Europe, familiers qu'ils sont de nos pays. "Nous pensons entamer notre prospection à partir de l'été 2019", a confié au Journal de l'Automobile, Dushyant Savadia, le fondateur et dirigeant de l'entreprise spécialisée dans l'équipement télématique. Ce travail va consister à identifier des partenaires commerciaux capables d'implanter la marque.

 

Amber Connect revendique une activité dans 25 pays, à ce jour, notamment aux Etats-Unis, où la puissante enseigne Best Buy, entre autres, a réservé un espace sur ses étagères aux boitiers de la société sud-africaine. Quelque que soit le marché, le schéma demeure inchangé et elle opère en B-to-B vers un client détenteur d'un véhicule professionnel ou particulier. "Il y a un énorme potentiel sur le segment des assureurs au regard de la typologie des routes et des habitudes des Européens", place en priorité Dushyant Savadia. Les gestionnaires de flotte viendront ensuite sur la liste.

 

L'argument du prix ?

 

Des ambitions certes, mais le marché n'en sera que plus saturé. Nul ne fait mine d'ignorer ce fait, chez Amber Connect. "Nous venons dépoussiérer la télématique, se montre confiant le fondateur, nos succès proviennent d'une vision, d'une technologie et d'une architecture modernisées. Or l'Europe fonctionne avec des solutions qui peinent à se renouveler depuis plusieurs décennies", juge-t-il. Le tarif constituera le principal argument. Après avoir consacré six mois à élaborer un protocole de compression de la donnée, Amber Connect soutient pouvoir transmettre des informations toutes les deux secondes pour moins de 2 euros par mois. Ce qui abaisse le coût de l'abonnement à 5 euros environ.

 

Facturé une trentaine d'euros, selon les prévisions, le boitier que la jeune pousse propose fournit de la géolocalisation, mais aussi de la détection d'incident et de la protection, en se branchant à la batterie et au moteur. En cas de tentative de vol, voire seulement d'intrusion, il déclenche le blocage du moteur, en plus d'activer le klaxon et les lumières et fait sonner le mobile du propriétaire. Un point que ne manqueront pas de noter les assureurs. Toutefois, Dushyant Savadia se montre moins dissert sur les chiffres de son parc actif. Et le dirigeant de la société sud-africaine d'évoquer la capacité de sa plateforme Cloud. Amber Connect aurait les moyens d'accueillir un million de véhicules, à ce jour.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Ami arrive enfin dans le réseau Citroën

Après l'avoir proposé à la commercialisation au sein des enseignes Fnac et Darty, Citroën confie enfin son quadricycle électrique à son réseau de distributeurs. Plus de cent partenaires ont été

Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page