Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Uber planifie de s'introduire en Bourse dès avril

Uber planifie de s'introduire en Bourse dès avril

Le groupe américain qui a entamé les procédures conduisant à son introduction en Bourse pourrait déposer les documents officiels auprès des autorités compétentes, en avril 2019, selon des sources proches du dossier.

 

Le calendrier se précise du côté d'Uber. Le groupe américain spécialisé dans le transport de personnes et la livraison de biens pourrait lancer son processus d'introduction en Bourse, dès le mois d'avril 2019, selon des sources proches du dossier citées par l'agence Reuters. Uber déposera alors auprès de la Securities and Exchange Commission (SEC) le formulaire S-1 qui permet au public de prendre connaissance des données stratégiques et financières essentielles d'une entreprise et lancera en même temps une campagne de présentation à des investisseurs potentiels, ont ajouté les sources.

 

Uber, également présent dans la logistique et récemment valorisé 76 milliards de dollars, entend obtenir une valorisation pouvant aller jusqu'à 120 milliards de dollars (106,2 milliards d'euros) lors de son introduction en Bourse. Si le projet se concrétise à cet horizon, cela signifie que son introduction en Bourse (IPO) interviendra peu après celle de Lyft, son principal concurrent sur le marché domestique, qui pense finaliser la sienne, au terme du mois de mars. Pour mémoire, Uber et Lyft ont déposé un dossier confidentiel d'introduction en Bourse auprès de la SEC, en décembre dernier.

 

Lyft, groupe basé en Californie, également présent dans le partage de vélos, avait été valorisé environ 15 milliards de dollars après une levée de fonds de 600 millions en juin. L'entreprise espère être valorisée à entre 20 et 25 milliards de dollars lors de son IPO. Ce mouvement des deux plateformes de VTC trouve un écho chez un autre géant de la nouvelle économie. En effet, Airbnb, la plateforme de locations de logements entre particuliers évaluée à 31 milliards de dollars, prévoit également d'être cotée l'année prochaine.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L'incontournable mais problématique vente en ligne

La majorité du parcours client est déjà digitalisé mais l'ultime acte, l'achat, peine encore à être dématérialisé. Tous les constructeurs traditionnels mènent des expérimentations pour faire

L'arrêt des voitures thermiques coûtera plusieurs centaines de milliards d'euros

En 2040, le gouvernement a prévu la fin de la commercialisation des voitures thermiques. Mais le coût de cette décision est-il bien mesuré ? Un rapport parlementaire parle de plusieurs centaines de milliards

Renault nomme en France, en Europe et en Chine

La France, l'Europe mais aussi la Chine et la zone Pacifique sont au centre des nominations que Renault vient d'annoncer.

Carlos Tavares, PSA :

Le patron de PSA prévoit un impact sur l’ensemble de la filière automobile dès la mise en œuvre des normes d’émission de CO2 en 2021. Le groupe pilote d’ores et déjà ses niveaux de stocks

Les immatriculations 2018 de véhicules diesel ont encore baissé en Europe

Les dernières statistiques de l'Acea montrent un recul de 18,3 % des immatriculations de véhicules diesel dans l'Union européenne en 2018, au plus grand bénéfice de l'essence. La part des véhicules

Electromobilité : les points à retenir du rapport reçu par l'Elysée

Quatre mois après avoir confié une mission sur les nouvelles mobilités et les véhicules autonomes à Patrick Pelata et Xavier Mosquet (BCG Consulting), Emmanuel Macron a présenté les conclusions

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page