Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Renault : la grande offensive utilitaire

Renault a dévoile le Kangoo Z.E. Concept, un avant-goût du futur Kangoo.

Renault : la grande offensive utilitaire

Le groupe multiplie les annonces et nouveautés dans le domaine des utilitaires légers. Au menu : de nouvelles motorisations sur les versions restylées du Trafic et du Master, un Kangoo Z.E. Concept préfigurant une version de série prévue pour 2020 et de fortes ambitions mondiales.

 

Auteur d’une année 2018 record sur le marché des véhicules utilitaires légers avec plus de 620 000 ventes dans le monde au travers de ses différentes marques (Renault, Dacia, Lada et Jinbei), le groupe Renault est dans les temps de passage de son plan Drive The Future 2017-2022. "Nos ventes ont progressé de 34 % l’an dernier, ce qui nous a permis de générer un chiffre d’affaire de 10 milliards d’euros, contre 6,8 en 2013, se félicite Denis le Vot, le nouveau directeur Alliance de la division VUL Renault-Nissan. Nous avons multiplié par deux nos volumes hors d’Europe grâce à la Chine, cette part est passée de 28 % en 2017 à 45 % en 2018. Nous sommes par ailleurs leaders en Europe sur le marché de l’électrique avec 46,2 % de part de marché". Le groupe vise encore plus haut en 2019 et au-delà. Pour cela, le constructeur va actionner toute une série de leviers, à commencer par celui du produit. Les versions actualisées du Trafic et du Master seront au programme en 2019, en attendant le nouveau Kangoo en 2020.

 

Nouveaux moteurs pour Master et Trafic

 

Le grand fourgon, le Master, évolue plus sensiblement que son acolyte, le Trafic. Sa face avant a été entièrement remodelée avec un capot plus haut et plus plat, une calandre plus verticale, des éléments chromés plus nombreux et une signature lumineuse en forme de C. Sa planche de bord a également été repensée dans son intégralité. "Nous sommes clairement sur des éléments dignes d’une voiture particulière avec une meilleure qualité perçue, de nouveaux espaces de rangement fermés, un écran de navigation en partie centrale de la planche de bord et un bureau mobile qui évolue avec, entre autres, un chargeur de smartphone par induction et une tablette se déployant au-dessus de la boîte à gants", confie Laurens van den Acker, le directeur du design industriel du groupe Renault. Le Master fait également le plein d’aides à la conduite avec le détecteur d’angle mort, l’assistance de stabilisation en cas de vent latéral et le Rear View Assist améliorant la visibilité arrière. Le grand fourgon accueille enfin des moteurs conformes aux dernières normes en vigueur. Le 2,3 dCi, estampillé Euro 6d-temp, peut désormais délivrer jusqu’à 180 ch et 400 Nm de couple, le tout pour un gain de consommation allant jusqu’à 1 l/100 km. Sa commercialisation est prévue pour septembre 2019.

 

Le Trafic n’est pas aussi gâté. Moins prisé que le Master (97 422 unités en 2018 vs 118 176), il se contente d’évolutions majoritairement techniques. Il troque ses blocs 1,6 dCi pour le nouveau 2,0 dCi affichant une puissance allant de 120 à 170 ch. Un choix qui se justifie par l’entrée en vigueur des nouvelles normes antipollution et surtout le prochain passage des utilitaires sous le régime du WLTP. L’autre grande nouveauté est l’apparition d’une boîte automatique à double embrayage EDC6 sur les deux puissances les plus élevées. L’élément esthétique le plus visible est sa signature lumineuse en forme de C. Les premiers exemplaires de ce Trafic remis au goût du jour sortiront des chaînes de l’usine de Sandouville à compter du mois de septembre.

 

Concept Kangoo Z.E. un avant-goût

 

Cette offensive produit se poursuivra en 2020 avec le tout nouveau Kangoo, le modèle phare de la gamme avec plus de 150 000 unités vendues en 2018. En attendant la version de série, Renault se plie au traditionnel jeu du show-car avec le Kangoo Z.E. Concept. On remarque d'emblée sa signature lumineuse où les deux projecteurs en forme de C sont reliés par un ligne lumineuse, laquelle entoure également le logo de la marque. Les concepteurs mettent également en avant le fait que la carrosserie soit travaillée comme celle d’un véhicule particulier avec "des flans sculptés, des épaulements en rondeur ainsi que des passages de roues marqués". Un style qui ne devrait pas altérer la capacité de chargement. Toujours au chapitre VUL du futur, rappelons que Renault a dévoilé la semaine dernière le EZ-FLEX consacré à la livraison urbaine.

 

Outre le produit, Renault compte sur davantage d’internationalisation pour développer ses ventes. Le groupe commence à monter en puissance en Chine grâce à sa coentreprise créée avec Brilliance. Une alliance qui a donné naissance à la marque Jinbei fin 2017. Déjà 160 000 ventes ont été réalisées sous ce nouveau blason. Les deux partenaires prévoient de commercialiser 7 utilitaires, dont 3 électriques, d’ici 2022 en Chine. Toujours en matière d'internationalisation, Renault vient de lancer le Master en Corée du Sud et sa position de leader en Amérique latine a récemment été renforcée avec l’arrivée d’un nouveau Kangoo. Le prochain grand marché dans le viseur du constructeur devrait être l’Inde selon Denis le Vot. Un développement international qui s'accompagnera d'une densification du réseau Pro+. Il passera de 660 points de vente en 2019 à 800 en 2022.

 

Un autre élément moteur de la croissance du groupe est enfin la mise en place de nouvelles synergies au sein de l’alliance. Ainsi, la prochaine génération du Kangoo servira de base au Nissan NV250, également fabriqué à Maubeuge. Renault assurera également la production d’un nouveau fourgon pour le compte de Mitsubishi Motors basé sur la plateforme du Trafic. Un produit attribué à l’usine de Sandouville et qui sera commercialisé hors d’Europe.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page