Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le marché des flottes flambe en avril 2019

Le marché des flottes flambe en avril 2019

Avec 74 894 unités au compteur, le marché des flottes affiche une progression significative de 15 % en avril. Depuis le mois de janvier, il dépasse les 293 000 immatriculations, un total en hausse de 8,4 %.

 

Les flottes ont tiré le marché automobile français vers le haut en avril 2019. Au total, 74 894 véhicules particuliers et utilitaires légers ont été immatriculés pour le compte de professionnels, un volume en progression vertigineuse de 14,9 % par rapport à avril 2018. Cette évolution tranche avec celle du marché global qui s’est contenté d’une hausse de 2,5 %, à 231 830 unités. Les loueurs longue durée, les administrations et les entreprises, les trois composantes du marché des flottes, ont ainsi représenté 32,3 % du marché automobile national en avril.

 

Avec 42 916 unités, les immatriculations de voitures particulières en BtoB se sont envolées de 18 % le mois dernier avec un phénomène majeur : l’effondrement du diesel au profit de l’essence. Les volumes de véhicules diesel ont chuté de 9,6 %, à 23 737 unités, tandis que ceux de véhicules essence ont explosé de 76,4 %, à 15 613 unités. Au final, le diesel n’a représenté que 55,3 % des immatriculations en avril, contre 36,4 % pour l’essence. Les professionnels ont également accéléré l’intégration de véhicules essence (1 129 unités, +30,5 %) et hybrides (2 420 unités, +6,7 %).

 

Du côté des utilitaires légers, la hausse est tout aussi impressionnante : +11 %. Le mois d’avril s’est achevé sur un total de 31 978 immatriculations de VUL avec une très forte pénétration du diesel. Encore fortement favorisé par la fiscalité, ce carburant a représenté 92,6 % du volume enregistré. On note malgré tout un léger déclin lié à la montée en puissance de l’essence (1 510 unités, +64,5 %) et de l’électrique (643 unités, +78,1 %).

 

Un marché en hausse de 8,4 % en 2019

 

Depuis janvier, le marché des flottes affiche une belle dynamique puisqu’il progresse de 8,4 %, à 293 130 unités. Les voitures particulières représentent la majorité des troupes avec 168 867 immatriculations (+7,9 %). Le diesel pointe à 98 530 unités (-15,2 %, 58,3 % de part de marché), rattrapé à grandes enjambées par l’essence qui cumule plus de 57 000 unités (+57,5%, 33,8 % de part de marché). L’hybride est en léger repli (-4,3 %, 8 959 unités) et l’électrique se maintient sur une dynamique élevée (+18 %, 4 219 unités).

 

Le segment des utilitaires légers cumule quant à lui 124 263 immatriculations, ce qui correspond à une progression de 9,1 %. Avec 114 724 unités, le diesel demeure le carburant privilégié par les pros même si les énergies alternatives, notamment l’essence (6 272 unité, +64,4 %) et l’électrique (2 427 unités (+106,7 %), effectuent une petite percée.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Essence et SUV rendent le malus plus lucratif que jamais

Jamais le malus n’avait autant rapporté depuis sa création. Les effets croisés d’un dispositif plus sévère et de la montée en puissance des véhicules essence, dont les SUV, ont boosté les recettes.

Kroely transforme sa concession Mercedes de Mulhouse

L'opérateur alsacien est le deuxième en France, après Como, à inaugurer les nouveaux standards Mercedes-Benz, dans sa concession de Mulhouse. Au programme : parcours client repensé et processus d'achat

Le groupe Dugardin se renforce avec Ford dans le Pas-de-Calais

Le distributeur vient de notifier à l’Autorité de la concurrence son intention de racheter le groupe Delesalle, ajoutant à son réseau Ford cinq concessions et une agence, principalement situées

Marc Lechantre, PSA :

Fin annoncée des multiples labels VO dans les points de vente. Le groupe PSA va progressivement s'appuyer sur deux références, à travers l'Europe, dont le nouveau Spoticar. Décryptage de la stratégie

Jean Lain s’investit dans le développement de l’hydrogène

Le distributeur, représentant notamment Toyota et Hyundai, s’est engagé dans le projet Zero Emission Valley. Son but : créer un réseau de stations hydrogène dans la région Auvergne-Rhône-Alpes.

RRG lance une usine à préparer les VO dans le Nord

La préparation et le reconditionnement des VO font l'objet de toutes les attentions. Depuis quelques semaines, RRG a ouvert une Factory VO dans le département du Nord.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page