Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
En France, la moitié des véhicules concernés par le Dieselgate rappelés

En France, la moitié des véhicules concernés par le Dieselgate rappelés

L’association Transport & Environnement s’est penchée sur l’avancée des campagnes de rappel des diesels concernés par le Dieselgate. Quatre ans après, le chantier est loin d'être achevé.

 

En septembre 2015, éclatait le scandale du Dieselgate, révélant la manipulation de moteurs de 11 millions de diesel des marques du groupe Volkswagen. L’Allemand n’a toutefois pas été le seul à être égratigné par cette affaire, puisque Daimler, FCA mais aussi Renault ont été à leur tour accusés d’avoir truqué certains de leurs moteurs diesels pour rendre leur niveau d’émission plus faible qu’il ne l'était en réalité. Afin d’éteindre le feu, les constructeurs en question s’étaient engagés à mener des campagnes de rappel sur les moteurs concernés.

 

Sauf que, quatre ans après, la procédure de rappel serait finalement loin d’être achevée en Europe, sauf en Allemagne. Selon l’association Transport & Environnement, Volkswagen y aurait rappelé 99 % des diesel équipés du bloc EA189, soit les 1.2 et 1.6l. Tous constructeurs confondus (dont Volkswagen et ses autres moteurs incriminés), ce seraient 70 % des véhicules qui auraient fait l’objet d’un rappel pour modification du logiciel (voir tableau ci-dessous).

 

45 % des diesel VW rappelés en Pologne

 

Seulement, ces chiffres sont loin d’être aussi élevés dans les autres pays d’Europe, avec des très fortes disparités constatées selon les marchés. En France par exemple, 75 % des véhicules dotés du bloc EA189 ont été rappelés et modifiés, mais, en considérant tous les autres véhicules touchés par le Dieselgate (Volkswagen hors bloc EA189 et autres marques), le pourcentage diminue à 54 %.

 

Le groupe Volkswagen a été moins prompt à modifier ses modèles diesel 1.2 l et 1.6 l dans d’autres pays. En moyenne, dans l’Europe des 28, environ 70 % des véhicules concernés ont fait l’objet d’une modification de leur logiciel. Certains marchés affichent des taux très bas, comme la Roumanie, où seuls 37 % des véhicules ont été rappelés, ou encore la Pologne, premier marché d’Europe orientale, avec 45 % de véhicules rappelés.

 

10 sur 43 millions des VP et VUL rappelés

 

Mais les autres constructeurs n’ont a priori pas fait mieux. T&E estime que, sur l’ensemble de l’Europe des 28, seuls 10 millions des 43 millions de VP et VUL concernés par le Dieselgate ont été rappelés. LEt jauge, que, à ce rythme, il faudra encore deux ans supplémentaires pour rendre conforme l’intégralité du parc touché.

 

A noter que pour les pays d’Europe orientale, le bilan pourrait être encore plus mauvais, puisque les chiffres présentés par T&E ne prennent pas en compte les véhicules diesel incriminés, qui ont été exportés par l’Europe de l’Ouest dans les pays d’Europe occidentale. A titre d’exemple, en 2017, selon T&E, 350 000 véhicules diesel d’occasion ont été exporté par l’Allemagne vers la Pologne.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA : Trémery passe à l'électrique

Alors que les premiers modèles à batterie de PSA sont dans les starting-blocks, l'appareil industriel du français s'adapte logiquement à ces nouvelles offres. Le site de Trémery, champion des blocs

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page