Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les actionnaires de Renault s’interrogent sur l’échec de la fusion avec FCA

Les actionnaires de Renault s’interrogent sur l’échec de la fusion avec FCA

Jean-Dominique Senard n'a pas éludé la question de l'échec de la fusion avec FCA. Il n'hésite pas à pointer le rôle du gouvernement mais voit aussi plus loin, évoquant la future consolidation de l'industrie automobile.

 

Jean-Dominique Senard s’y attendait : la première interrogation des actionnaires du groupe Renault a porté sur l’échec de la fusion avec FCA. "Il faut avoir en tête le contexte de l’automobile lorsque l’on aborde le sujet. Nous sommes dans une période où une forte structuration de l’industrie automobile va se faire, notamment par les industriels chinois. Ce développement de l’industrie chinoise prendra la forme d’un tsunami dans les années à venir", a expliqué le président de l’Alliance, prenant comme référence son passé de patron de Michelin avec un marché du pneu dans lequel les manufacturiers chinois sont passés de 5 à 30 % de part de marché en 5 ans. "Ce qui va se passer dans l’automobile sera de même nature", a ajouté le dirigeant. 

 

Pour le président de Renault, cette idée de fusion a été suggérée par Bruno Le Maire, ministre de l’Economie. Mais c’est bien à cause du gouvernement que cet accord, non engageant, a été abandonné "car les administrateurs de Nissan s’abstenaient de manière bienveillante". "Les avantages de cette opération sont évidents et rarement une fusion pouvait apporter autant de synergies tout à fait réelles. Je ne sais pas ce que sera l’avenir mais ce projet reste dans ma tête un sujet d’exception", a précisé Jean-Dominique Senard.

 

Les relations avec Nissan sont aussi dans la tête des actionnaires. La récente montée des tensions entre les deux partenaires a d'ailleurs reçu une explication du président : "Je suis d’accord avec l’évolution de la gouvernance de Nissan. On a voulu me faire passer pour un guerrier. Mais il y a un autre sujet, un détail fondamental. J’ai appris que la volonté de Nissan était de m’accorder la possibilité de siéger dans un seul des trois comités. La moindre des choses serait que les deux représentants de Renault soient dans ces trois comités. Ce n’est pas la peine d’en faire une histoire guerrière. Il suffit que Nissan me signifie cette possibilité et je voterai pour. Il n'y a pas de quoi réveiller les volcans d’Auvergne, ni le Fuji-Yama !" Les actionnaires semblent séduits.

 

Catherine Leroy

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA : Trémery passe à l'électrique

Alors que les premiers modèles à batterie de PSA sont dans les starting-blocks, l'appareil industriel du français s'adapte logiquement à ces nouvelles offres. Le site de Trémery, champion des blocs

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page