Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Ford-Volkswagen, proches d'un accord sur le véhicule électrique et la voiture autonome

Herbert Diess, président du directoire de Volkswagen.

Ford-Volkswagen, proches d'un accord sur le véhicule électrique et la voiture autonome

Selon Herbert Diess, dirigeant du groupe Volkswagen, Ford et Volkswagen seraient sur le point de signer un accord pour le développement de la voiture électrique et autonome.

 

Les négociations entre Volkswagen et Ford pour coopérer sur la voiture électrique et autonome "sont proches de la conclusion", a indiqué jeudi le patron du constructeur allemand, Herbert Diess. "Les discussions pour une coopération avec Ford sur la plateforme électrique MEB et la conduite autonome progressent bien et sont près d'aboutir", selon les déclarations du dirigeant devant près de 500 cadres du groupe réunis pour un séminaire, relayées par l'AFP.

 

Les deux constructeurs ont annoncé en janvier qu'ils allaient construire des fourgons et pickups ensemble, sans pour autant exclure d'étendre leur alliance sur ces deux sujets. Herbert Diess avait alors indiqué en mars que des discussions portaient sur la possibilité d'accorder à Ford une licence pour utiliser la plateforme "MEB", c'est-à-dire la base technique commune à toutes les voitures électriques du géant allemand.

 

Volkswagen pourrait en contrepartie développer la voiture autonome avec Argo AI, la branche de Ford spécialisée dans ce domaine. Le groupe allemand a pour cela mis un terme à son partenariat avec la start-up américaine Aurora, qui vient de voir Kia et Hyundai prendre une participation à son capital.

Selon plusieurs médias, Volkswagen et Ford devraient annoncer dans les prochaines semaines un accord qui pourrait inclure une montée au capital d'Argo AI par le constructeur allemand.

 

Accord stratégique mondial

 

Travailler avec Ford "est d'une très grande importance géostratégique pour le groupe", a expliqué Herbert Diess. "Nous sommes aujourd'hui un groupe fortement lié à la Chine, et il nous faut un contre-poids". "Sans engagement fort aux Etats-Unis, nous risquons, dans un contexte de conflits commerciaux, de nous retrouver dans une situation sans issue", a-t-il détaillé.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
PSA : Trémery passe à l'électrique

Alors que les premiers modèles à batterie de PSA sont dans les starting-blocks, l'appareil industriel du français s'adapte logiquement à ces nouvelles offres. Le site de Trémery, champion des blocs

Car Avenue se structure au Luxembourg

L’opérateur a posé les premières pierres de sa future concession regroupant Peugeot, Citroën et DS. Les trois marques devraient générer sur ce site 3 600 ventes en année pleine.

Jean-Dominique Senard (Renault) :

Pour la première fois, Jean-Dominique Senard, président de Renault, a dirigé l'assemblée générale des actionnaires du groupe. Une réunion très attendue où près de 900 actionnaires ont fait le déplacement

Eden Auto en passe de reprendre le groupe Pigeon

Rebondissement dans la vente du groupe Pigeon : convoité par Tressol-Chabrier, l’opérateur devrait finalement passer dans le giron du groupe Eden Auto. Cette opération permettrait au distributeur

Renault soucieux de préserver son influence

Malgré les tentatives de Bruno Le Maire d'apaiser les choses, Renault menace, selon Nissan, de bloquer une réforme de la gouvernance du nippon. Le français y voit un risque de perte d'influence.

Verbaere s’implante dans la Marne avec Seat et Skoda

L’opérateur annonce la reprise de Reims Champagne Auto, distribuant les marques Seat et Skoda. Cette opération lui permet de poser des jalons sur un deuxième et nouveau département : la Marne.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page