Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Les Français n’ont pas une bonne perception du véhicule électrique

La moitié des personnes interviewées par le cabinet Oliver Wyman sous-estiment de 20 % l'autonomie d'une Renault Zoé.

Les Français n’ont pas une bonne perception du véhicule électrique

Selon une étude du cabinet Oliver Wyman, les Français ont une perception erronée du prix du véhicule électrique, de sa recharge et de son autonomie.

 

Trop chère, pas assez d’autonomie, les Français ne sont visiblement pas encore prêts à franchir le pas de la voiture électrique, selon une récente étude des analystes d'Oliver Wyman. Le cabinet a réalisé une étude auprès de 1 060 personnes de plus de 18 ans sur l’intérêt qu’elles portent au véhicule électrique ou hybride. Si le sujet intéresse (78 % le déclare), 51 % des consommateurs considèrent que le véhicule électrique est acheté par "des gens qui roulent peu" et à 39 % "par des professionnels qui circulent dans un rayon limité".

 

Sans surprise, le prix est jugé trop élevé et l'autonomie trop faible par une majorité des répondants. Pour autant, le consommateur ne dispose pas des informations précises. En effet, ces derniers sous-estiment le niveau de la subvention pour l'achat d'un véhicule propre (à 3 852 € contre 6 000 € en réalité). La même approximation est révélée sur le niveau d'autonomie des batteries. Cependant, ces derniers changent de perception lorsqu'ils disposent de l'information.

 

Mêmes résultats au sujet du prix de la recharge : 80 % des personnes interrogées estiment que le tarif d'une recharge atteindrait 30 à 40 euros contre 3 à 4 euros en réalité. Une fois l'information corrigée, près d'un tiers des consommateurs changent de perception sur la voiture électrique.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Le partenariat VO entre GGP et Norauto prend forme

La collaboration entre le groupe GGP et le réseau de centres autos se précise avec le lancement du panneau "Les Occasions Norauto". L’enseigne recrute en effet ses futurs commerciaux dans près d’une

Le CNPA réclame le maintien des VO et du diesel dans le système de prime à la conversion

A l'occasion du comité stratégique de la filière automobile, Francis Bartholomé, président du CNPA, a lancé une alerte au Premier ministre et dénonce une communication difficilement lisible. La stabilité

Damien Pichereau, député :

Damien Pichereau figure dans le Top 50 des députés les plus influents dans le secteur du transport. Cet élu LaREM dans la Sarthe, a été très actif lors des discussions de la loi LOM. CO2, malus...

Rebondissement dans le litige qui oppose le groupe Midi Auto à PSA

Alors que la procédure sur l'exécution du contrat de distributeur de pièces de rechange PSA du groupe Midi Auto n'est pas encore terminée, Me Renaud Bertin, avocat de MA pièces Auto Bretagne, produit

Juin 2019 : deux jours ouvrés de moins font trébucher le marché VP

En facial, les immatriculations ont chuté de 8,4 % sur le mois de juin 2019. En réalité, la baisse est bien moins importante car juin 2019 offrait deux jours ouvrés de moins qu'en 2018. Sur le semestre,

Gemy ouvre un centre de reconditionnement VO dans le Var

L’opérateur mayennais conforte sa présence dans le Sud et sa stratégie VO en ouvrant un deuxième centre de reconditionnement d’une capacité de 30 000 unités par an.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page