Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
L'Anfa a collecté plus de 300 millions d'euros pour la formation dans l'auto en 2018

60 500 jeunes en formation ont été financés par l'Anfa en 2018 dans les métiers spécifiques de la branche automobile.

L'Anfa a collecté plus de 300 millions d'euros pour la formation dans l'auto en 2018

Entre les cotisations obligatoires et les versements volontaires, l'Anfa, organisme collecteur des fonds de la formation dans la branche automobile a géré un budget record de 300 millions d'euros en 2018, en hausse de 6 % par rapport à 2017.

 

A quelques mois de la mise en oeuvre de la réforme de la formation professionnelle, le bilan 2018 de l'Anfa montre une hausse de 6 % des budgets gérés par l'organisme collecteur de la branche automobile. L'année dernière, l'Anfa a géré ainsi 303,4 millions d'euros au total, dont 275,2 millions d'euros issus de la collecte au titre de la masse salariale des entreprises. A ceci s'ajoutent 28,2 millions d'euros obtenus dans le cadre de partenariats financiers.

 

Sur ce total, la taxe d'apprentissage collectée s'élève à 55,2 millions d'euros (+ 6%). Plus globalement, 60 500 jeunes en formation ont été financés par l'Anfa en 2018 dans les métiers spécifiques de la branche automobile. 33 000 personnes sont salariées en alternance, soit 7,6 % des effectifs de la branche automobile contre 3,5 % toutes branches confondues. Côté formation continue, 129 000 actions de formations continue ont été finances pour un montant 93,8 millions d'euros pour un total de 129 020 stagiaires dont plus du tiers issus d'entreprises de moins de 11 salariés.

 

Lire également : Les clés pour comprendre la réforme de la formation professionnelle et de l'apprentissage.

 

Un bilan dont se félicite l'Anfa, d'autant que le CPF (compte professionnel de formation), mis en place en 2018 et outil majeur de la réforme de la formation professionnelle, ne semble pas recueillir tous les suffrages auprès des salariés. Selon une récente étude de l'Observatoire des trajectoires professionnelles publié mi-juin 2019, 31 % des salariés interrogés disent avoir ouvert un compte en ligne mais que seuls 6,7 % conaîssent le CEP (conseil en évolution professionnelle), censé être le pivot de la réforme.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Faurecia déjoue les pronostics au premier semestre 2019

Dans un contexte de marché difficile, l'équipementier français a résisté à l'effet de crise. Son bénéfice net a progressé de 1 % au premier semestre, à 346 millions d'euros. Les volumes de vente

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page