Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Douze de chute pour le marché chinois

Les ventes de modèles électrifiés ont progressé de 80 % en juin 2019 à 152 000 unités.

Douze de chute pour le marché chinois

Avec des immatriculations en baisse de 9,6 % en juin 2019, le marché chinois vient d'enregistrer son douzième mois consécutif de repli. Seule consolation, les ventes de modèles électrifiés progressent fortement.

 

Après une chute de 16,4 % en mai, un record, le marché chinois poursuit sa mauvaise série avec un nouveau repli, le douzième consécutif, de 9,6 % en juin. Depuis le début de l'année, le déclin cumulé est supérieur à 12 %. Rappelons que le marché chinois avait déjà baissé de 2 % en 2018 (27 millions contre 27,5 en 2017).

 

Durant ce mois de juin 2019, 2,05 millions de véhicules ont toutefois pris la route selon les chiffres de la CAAM, l'Association chinoise des constructeurs automobiles. Le secteur automobile "est confronté à une pression toujours plus forte", a commenté la CAAM sur son site internet.

 

Pour soutenir le secteur, le gouvernement a interdit début juin aux autorités locales d'appliquer de nouvelles restrictions à l'achat de véhicules, auxquelles ont recours les villes pour réduire les embouteillages et la pollution.

 

Malgré un contexte difficile, le marché chinois conserve un fort potentiel pour les constructeurs sur le segment des véhicules "à énergie nouvelle", c'est-à-dire électriques ou hybrides : 152 000 unités ont été vendues le mois dernier (+80 % sur un an), selon la CAAM. (avec AFP).

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Faurecia déjoue les pronostics au premier semestre 2019

Dans un contexte de marché difficile, l'équipementier français a bien résisté. Son bénéfice net a progressé de 1 % au premier semestre, à 346 millions d'euros. Les volumes de ventes sont toutefois

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page