Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
VW et Ford étendent leur partenariat

Herbert Diess et et Jim Hackett, les patrons de VW et Ford, durant l'annonce de l'élargissement de leur alliance.

VW et Ford étendent leur partenariat

Après les VUL, les deux constructeurs vont coopérer dans les véhicules autonomes et électriques. VW va investir dans Argo AI et l'américain va utiliser la plateforme MEB de l'allemand pour produire des VE en Europe.

 

Après avoir officialisé leur alliance dans l'univers du VUL et des pick-up en janvier dernier à Détroit, Herbert Diess et Jim Hackett, les patrons de VW et Ford, se sont retrouvés à New York pour donner encore plus de corps à leur alliance. En effet, les deux groupes ont annoncé, le 12 juillet 2019, ajouter les véhicules autonomes et électriques à leurs travaux communs.

 

Pour les voitures autonomes, les deux partenaires mise sur Argo AI, une start-up devenue filiale de Ford. Ainsi, le groupe allemand va investir de diverses manières 2,6 milliards dans Argo AI notamment en y intégrant sa filiale AID, elle aussi centrée sur les technologies autonomes.

 

Après cette réorganisation Argo AI devrait être valorisée à plus de 7 milliards de dollars et les deux constructeurs seront actionnaires à parts égales, Volkswagen s'étant engagé à acheter des actions à Ford pour un montant de 500 millions de dollars sur trois ans, tandis que la marque à l'ovale bleu va elle finaliser les investissements restants (600 millions) promis à la start-up. Les salariés d'Argo AI auront une participation minoritaire.

 

En armant ainsi Argo AI, Ford et VW se relancent dans la course à l'autonomie face à des acteurs comme Waymo ou Uber mais aussi des concurrents plus traditionnels qui se sont associés sur le sujet comme BMW et Daimler ou GM et Honda.

 

Des Ford sur plateforme MEB

 

L'autre volet de l'accord concerne la voiture électrique. Ainsi Ford va utiliser, en Europe dans un premier temps, la plateforme MEB du groupe VW pour produire un modèle électrique à partir de 2023. Ford annonce qu'il compte mettre à la route 600 000 unités de ce modèle dans les six années suivantes. Il sera produit par Ford à Cologne. Un deuxième modèle à l'ovale devrait également reposer sur cette plateforme. Des Ford électriques qu'il faudra ajouter aux 15 millions de véhicules électrique MEB que le groupe VW souhaite produire durant la prochaine décennie.

 

Un choix technique qui ne remet pas en cause le programme d'électrification déjà lancé par Ford avec notamment le SUV inspiré du style de la Mustang. Cet accord ne vient d'ailleurs pas modifier l'investissement total de Ford en la matière qui se monte à 11,5 milliards de dollars. Le groupe VW, qui a investi environ 7 milliards de dollars dans cette plateforme MEB, va ainsi augmenter les économies d'échelles.

 

Les deux partenaires s'attendent à des synergies importantes dans les domaines partagés, de plusieurs centaines de millions, et ont réaffirmé qu'il n'y aurait pas de participations croisées. Rappelons que le premier accord sur les VUL est en cours d'exécution est devrait livrer ses premiers fruits en 2022.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Faurecia déjoue les pronostics au premier semestre 2019

Dans un contexte de marché difficile, l'équipementier français a bien résisté. Son bénéfice net a progressé de 1 % au premier semestre, à 346 millions d'euros. Les volumes de ventes sont toutefois

Les services connectés, nouvel eldorado des distributeurs Mercedes ?

Mercedes-Benz dévoile ses ambitions autour des services connectés. Une potentielle manne financière pour le constructeur…et pour les distributeurs ?

La filière automobile abasourdie par la nouvelle prime à la conversion

Mesure brutale, absence de concertation et manque de vision globale : industriels et distributeurs dénoncent un texte illisible qui rend impossible les projections sur le devenir de la prime à la conversion.

Les véhicules diesel d'occasion exclus de la nouvelle prime à la conversion

La prime à la conversion, qui entre en vigueur le 1er août 2019, se recentre sur les véhicules électriques et les foyers modestes. Seuls les modèles neufs et d'occasion émettant moins de 117 g de CO2 pourront

La nouvelle prime à la conversion entre en vigueur au 1er août 2019

Contre toute attente et sans concertation avec la filière automobile, le gouvernement a publié ce matin au Journal officiel les nouveaux critères d’accès à la prime à la conversion. Comme prévu,

Année noire en perspective pour le salon de Francfort

Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page