Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Marché de l'ocassion : le rajeunissement profite aux professionnels

La part de marché des VO âgés de 2 à 5 ans, détenu majoritairement par les professionnels, a progressé de 8,28 %.

Marché de l'ocassion : le rajeunissement profite aux professionnels

Les parts de marché des VO les plus jeunes gagnent une nouvelle fois du terrain au mois d’août 2019. La tendance bénéficie naturellement aux professionnels, qui écoulent majoritairement les occasions de moins de 5 ans.

 

La restriction de la prime à la conversion, dont la nouvelle mouture est effective depuis le 1er août 2019, n’a pas entamé le dynamisme des ventes de véhicules d’occasion. Avec 420 731 changements de main, selon les données publiées par AAA Data, le marché de l’occasion gagne en effet 1,96 % par rapport à l’année dernière.

 

Les moins de 5 ans en nette progression

 

La hausse des immatriculations s’est particulièrement appliquée aux véhicules les plus jeunes, marché essentiellement détenu par les professionnels. Dans le détail, les véhicules de moins de 1 an, écoulés par les professionnels à hauteur de 63,6%, ont progressé de 5,59 % à 38 740 unités. Même son de cloche pour un autre segment essentiellement trusté par les professionnels avec 64,25 % de parts de marché :  les véhicules de 12 mois ont bondi de 15,07 % à 35 859 unités. Enfin les VO âgés entre 2 et 5 ans -majoritairement écoulés par le biais des professionnels à hauteur de 53,46 % et représentant les plus gros volumes des ventes sur le mois avec 101 963 immatriculations- ont également gagné du terrain avec une progression de 8,28%.

 

Le segment des 6 à 10 ans perd du terrain

 

En revanche, les segments dont les ventes sont en grande partie le fait de transactions entre particuliers sont en perte de vitesse. Avec 90 359 transactions, les VO âgés entre 6 et 10 ans affichent une baisse des ventes de 5,81 %. Ces véhicules s’échangent entre particuliers à près de 69 %.  Le segment des 11 à 15 ans, dont les professionnels écoulent un quart des transactions, reste quant à lui stable, à +0,12% avec 85 872 unités. Enfin les anciennes de plus de 16 ans, dont 15,78 % sont écoulées par les professionnels, accusent une baisse de 1,44 % à 67 938 immatriculations.

 

Malgré les nombreuses entreprises qui ont vu le jour ces dernières années pour sécuriser et/ou faciliter les transactions entre particuliers, les canaux professionnels sont toujours privilégiés pour les véhicules les plus jeunes. Néanmoins les ventes entre particuliers demeurent globalement toujours majoritaires. Sur le cumul des huit premiers mois de l’année, les VO écoulés par les canaux professionnels représentent en effet 39,18 % des transactions.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Welcomcar inaugure un nouveau format de concession pour Seat

L’opérateur, désireux d’intensifier sa présence à Orléans, a opté pour un nouveau format de concession, adapté au centre-ville et sa clientèle. Son crédo : proposer notamment des services

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

CO2 : l’industrie automobile à l’aune des 95 grammes

Les constructeurs sont désormais aux portes du défi imposé par l’Europe pour abaisser leur moyenne d’émissions de CO2. Bond du parc électrique, achat de crédits pollution, fusion…les spéculations

Le groupe GCA bâtit sa flotte d’ateliers mobiles

Le distributeur déploie sur sa zone de chalandise une flotte de camions aménagés en ateliers. Objectif, effectuer plus efficacement les campagnes de rappel et toucher une clientèle peu habituée des showrooms.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page