Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Network4Cars veut accroître sa présence en France

Network4Cars veut accroître sa présence en France

Pour augmenter la visibilité de ses offres, l'acteur néerlandais démarrera sous quelques jours sa collaboration avec Pôle VO. Un projet qui témoigne de la volonté de s'ancrer plus solidement dans le paysage français.

 

L'accord avait été révélé en juillet par Eric Degout, le fondateur de Pôle VO. La mise en place ne tardera plus à se matérialiser. Selon Quentin Fourneyron, le directeur commercial France de Network4Cars, la relation entre l'infomédiaire français et la plateforme européenne de commercialisation de véhicules d'occasion va s'activer dès le début du mois de septembre 2019. "Nous nous sommes organisés pour gagner en visibilité grâce à Pôle VO", nous a confirmé le représentant de la société néerlandaise.

 

Cela marque un tournant dans la stratégie locale de Network4Cars. Après avoir eu recours à l'achat de mots-clés dans les moteurs de recherche et avoir animé une stratégie faite d'envois quotidiens ciblés de listes de produits à des marchands, le grossiste VO s'octroie un autre canal de communication pour relayer ses offres et donner plus de poids à son effort de prospection.

 

Autant d'éléments qui trahissent les ambitions que Quentin Fourneyron nourrit sur son périmètre territorial, celles "d'une croissance à deux chiffres". Un rythme de progression que Network4Cars entretient depuis plusieurs exercices dans l'Hexagone et qui lui a permis de totaliser "entre 2 500 et 3 000 véhicules", l'an passé, alors que le groupe dans sa globalité réalisait environ 10 000 recommercialisations, selon le bilan arrêté en juin 2019. Pour mémoire, Network4Cars distribue "99 % de produits badgés 0 Km et des VO très récents", rappelle le responsable.

 

Rester sur le segment des VO récents

 

Techniquement, Network4Cars n'a aucune implantation physique en France. Quentin Fourneyron gère tout depuis le siège, aux Pays-Bas. Les professionnels sont donc repérés sur les carrefours d'audience et prospectés en direct. Les produits proposés sont présents sur les parcs de stockage du groupe, dont la majeure partie se situe sur le marché domestique et dans les pays de l'Est. Le nombre de places a été réduit en France en réaction au manque de flexibilité des logisticiens, explique Quentin Fourneyron.

 

La gestion logistique a même été internalisée. Cela permet au groupe néerlandais d'optimiser les commandes de transport. "Nous sommes ainsi capables de livrer dans des délais très courts, argue Quentin Fourneyron. Les clients français reçoivent leur véhicule en 1 à 4 semaines, selon leur situation géographique". Les produits arrivant contrôlés et prêts à être exposés.

 

"Notre stratégie est de répondre à la demande des revendeurs", soutient le directeur France. Pour l'approvisionnement, la société s'autorise à activer toutes les sources, à la seule condition que celles-ci soient professionnelles. Les acheteurs répartis en Europe et par-delà les océans ne peuvent pas contacter des particuliers. Là encore pour disposer de matériel très peu kilométré.

 

A l'échelle de l'entreprise, le grossiste multimarque entend se développer par l'internationalisation de sa présence. Outre les Pays-Bas et la France, Network4Cars est actif en Allemagne, Italie, Suisse, France et Autriche, mais peut également vendre sur des territoires plus variés, dont la péninsule ibérique, l'Europe de l'Est, le Maghreb ou la Chine.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Welcomcar inaugure un nouveau format de concession pour Seat

L’opérateur, désireux d’intensifier sa présence à Orléans, a opté pour un nouveau format de concession, adapté au centre-ville et sa clientèle. Son crédo : proposer notamment des services

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

CO2 : l’industrie automobile à l’aune des 95 grammes

Les constructeurs sont désormais aux portes du défi imposé par l’Europe pour abaisser leur moyenne d’émissions de CO2. Bond du parc électrique, achat de crédits pollution, fusion…les spéculations

Le groupe GCA bâtit sa flotte d’ateliers mobiles

Le distributeur déploie sur sa zone de chalandise une flotte de camions aménagés en ateliers. Objectif, effectuer plus efficacement les campagnes de rappel et toucher une clientèle peu habituée des showrooms.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page