Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Electromobilité et location courte durée : Porsche élargit ses horizons

Une usine, située à Stuttgart et entièrement dédiée à la gamme Taycan, dispose d'une capacité de production de 20 000 véhicules par an.

Electromobilité et location courte durée : Porsche élargit ses horizons

En France, le carnet de pré-réservation du Taycan, première sportive 100 % électrique du constructeur, et l’initiative Porsche Drive, une offre de location à courte durée, indiquent qu’un nouveau type de clientèle se rapproche de la marque.

 

Vers une nouvelle ère Porsche ? Le lancement de la première sportive totalement électrique du constructeur semble en tout cas lui ouvrir de nouvelles perspectives. Présenté actuellement au Salon de Francfort -du 12 au 22 septembre 2019-, le Taycan né du concept baptisé Mission e (présenté en 2015 lors de ce même salon) attire certes les passionnés de la marque allemande, mais également une nouvelle clientèle. « Le Taycan est doté de l’ADN et de toutes les capacités dynamiques de Porsche », prévient tout de même Marc Meurer, directeur général de Porsche France.

 

Le Taycan : un électrique à l'ADN Porsche

 

Dans le détail, les deux premières déclinaison du modèle, baptisées Turbo et Turbo S proposent une vitesse de pointe de 260 km/h. Dans la même veine que d’autres gammes de Porsche, le Taycan Turbo dispose de l’équivalent de 680 chevaux contre 761 ch pour la gamme supérieure, le turbo S. En outre, les deux modèles passent respectivement du 0 à100 km en 3,2 et 2,8 secondes.  « Notre volonté est de garder la même dimension sportive que les autres modèles grâce à une gestion électrique conçue pour cela. L’idée est que sur circuit, le Taycan ne perd pas sa puissance au bout de trois accélérations ! » assure le dirigeant français.

Dotés de deux moteurs électriques sur chaque essieu, les véhicules sont alimentés par une batterie de 800 volts « contre une moyenne de 400 volts qui équipent habituellement les modèles électriques des autres constructeurs », commente Marc Meurer. Enfin, selon le cycle WLTP, ils disposent d’une autonomie pouvant atteindre 412 kilomètres pour le turbo S et 450 km maximum pour le Taycan Turbo.

 

Des clients plus jeunes

 

Coté son, qui constitue la marque de fabrique et l’empreinte recherchée par les passionnés, Porsche a voulu garder comme à son habitude un retour sonore naturel. Selon le dirigeant français les amateurs de la marque ne seront pas déçus. « C’est un son électrique pur aussi grisant qu’un moteur à combustion. Ça a été un point d’attention et je n’ai aucun doute que les passionnés l’apprécient », commente-t-il.

Quoiqu'il en soit la clientèle est d’ores et déjà au rendez-vous. Dans le monde, 30 000 pré-réservations ont déjà été effectuées, dont 500 concernent la France. « Un vrai succès dans la mesure où nous n’avions pas encore communiqué ni sur ses capacités ni sur les tarifs, lors du lancement des réservations » indique Marc Meurer. Selon les dirigeants, en ce qui concerne la France, la sportive électrique n’a pas attiré le même type de clientèle. Si la moitié des pré-réservations concernaient des clients habituels de la marque, l’autre moitié est constituée d’amateurs « provenant d’univers très différents ». Ainsi la moyenne d’âge des acheteurs du Taycan est plus bas de 5 à 6 ans par rapport à l’âge moyen habituel de 56 ans.

 

Porsche Drive ou la démocratisation de la marque par la location

 

Si l’électrique attire un autre type d’acheteurs, une autre initiative de Porsche France ouvre également les portes à un spectre plus large de clientèle. Baptisé Porsche Drive, le projet pilote lancé en avant-première en France dans le courant de l’année concerne pour le moment 6 des 46 établissements établis sur le territoire. Les concessionnaires concernés (Tours, Toulouse, Montpellier, Dijon, Lorient et Vélizy en région parisienne) proposent un programme de location courte durée. « Il y a plusieurs intérêts :  d’une part cela permet à des personnes qui n’auraient pas osé venir chez Porsche de découvrir nos voitures et d’autre part, cela permet de répondre à l’évolution de l’usage qui n’est plus forcément dans la possession de véhicules », explique le directeur général.  Depuis son lancement, cet été, le programme a permis de réaliser plus de 1 000 locations. « Les concessionnaires nous disent qu’ils voient des clients qu’ils ne connaissent pas et n’ont pas l’habitude de voir » ajoute Marc Meurer.

 

Porsche France est d’ailleurs en discussion avec des hôtels, des restaurants et des lieux de loisir pour leur fournir des bornes électriques afin qu’ils assurent la gestion de ces bornes. « L’objectif est qu’un client puisse louer un Taycan par exemple pour aller vers ces destinations où il sera en mesure de recharger son véhicule sans aucun soucis », commente le directeur. Ou dans le futur un autre véhicule électrique de Porsche. En effet, le constructeur qui va investir 6 milliards d’euros d’ici 2022 dans l’électromobilité (qui comprend une usine de 700 millions d’euros entièrement dédiée à Taycan), prévoit de d'ajouter deux versions moins puissantes à sa gamme Taycan dès la fin de l’année. Par ailleurs, fin 2020 Porsche lancera une autre déclinaison du Taycan, le Cross Turismo. En outre, le Macan 100 % électrique devrait également compléter l’offre de motorisation alternative du constructeur dès l'année prochaine.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Welcomcar inaugure un nouveau format de concession pour Seat

L’opérateur, désireux d’intensifier sa présence à Orléans, a opté pour un nouveau format de concession, adapté au centre-ville et sa clientèle. Son crédo : proposer notamment des services

Renault s'associe à Mobivia pour racheter Exadis

La maison mère de Norauto a confirmé l’information. Elle s’associe au constructeur en vue d’acquérir les 9 plateformes de pièces de rechange d’Exadis, filiale du groupe Laurent.

Livraison de pièces de rechange : Renault en porte-à-faux

Depuis le début de l’été, la plateforme principale du groupe Renault n’arrive pas à assurer les livraisons de ses pièces de rechange, provoquant la colère de son réseau. Renault répond.

Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

CO2 : l’industrie automobile à l’aune des 95 grammes

Les constructeurs sont désormais aux portes du défi imposé par l’Europe pour abaisser leur moyenne d’émissions de CO2. Bond du parc électrique, achat de crédits pollution, fusion…les spéculations

Le groupe GCA bâtit sa flotte d’ateliers mobiles

Le distributeur déploie sur sa zone de chalandise une flotte de camions aménagés en ateliers. Objectif, effectuer plus efficacement les campagnes de rappel et toucher une clientèle peu habituée des showrooms.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page