Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Pourquoi Fullcar Services a créé WeMooveCars ?

WeMooveCars consiste à fédérer des convoyeurs internationaux pour faciliter la délivrance de prestation.

Pourquoi Fullcar Services a créé WeMooveCars ?

Le prestataire de services automobile a annoncé la création d'une entité baptisée WeMooveCars. Celle-ci va permettre de donner un rayonnement international à l'activité de convoyage avec une approche singulière. Explications.

 

C'est peu dire que le marché du convoyage automobile est en plein essor. Acteur historique du secteur, Fullcar Services a décidé de franchir l'étape de l'internationalisation. Mais au lieu d'investir dans l'implantation de filiales dans autant de pays à couvrir, la société française a fondé un réseau du nom de WeMooveCars, qui a été présenté il y a quelques jours au salon Fleet Europe, à Estoril.

 

Derrière cette appellation, il y a tout un concept inédit dans le secteur. "Nous nous sommes heurtés à la dimension internationale de nos clients, entame Yves Cadio, le directeur des opérations de Fullcar Services, qui souhaitaient être accompagnés par un prestataire global, leur garantissant une homogénéité de niveau de qualité, d'expérience utilisateur et d'indicateurs de performance". Durant 18 mois, les équipes de Fullcar Services ont donc parcouru l'Europe à la recherche d'alter ego, dans chacun des pays.

 

Une fois les bons partenaires identifiés, la société française leur a proposé un contrat qui les unit sous une même bannière. Chacune des sociétés continue son activité, mais peut désormais faire prévaloir une capacité de traitement à grande échelle des contrats de convoyage. Comme Fullcar Services, dans l'Hexagone, les membres deviennent des ambassadeurs de WeMooveCars dans leur contrée respective.

 

Neuf pays en attendant les autres

 

Le contrat signé définit les règles commerciales, le cahier des charges de la prestation à délivrer et les engagements vis-à-vis de WeMooveCars. "Nous avons tous alloué un budget, assuré des développements techniques et consacré du temps au dossier", raconte Yves Cadio. En parlant de l'aspect technique, il explique que tous les membres de cette communauté se sont dotés d'interfaces pour se connecter à e-Convoyage, la solution de référence de FullCar Services.

 

Au démarrage, WeMooveCars compte donc la France, l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, le Luxembourg, l'Italie, les Pays-Bas, la Pologne et la République tchèque. Cumulés, ces prestataires assurent 405 000 convoyages par an. "Les Pays-Bas et le Royaume-Uni sont clairement les deux marchés les plus matures en matière de consommation de services de convoyage", observe le directeur des opérations. D'autres territoires européens et nord-africains vont s'ajouter à cette liste. Il est notamment question du Royaume-Uni justement, des pays nordiques, de la Suisse, de l'Autriche, de la Grèce, du Portugal et du Maroc.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Vers une usine de batteries PSA dans le Nord

Tous les voyants sont au vert pour l'implantation de l'usine de batteries PSA à Douvrin. Le conseil régional des Hauts-de-France vient de confirmer son soutien financier à un projet qui pourrait générer

Le conseil d'administration de Renault choisit Luca de Meo

Le constructeur français souhaite que Luca de Meo, actuel patron de Seat, soit son futur directeur général. Le conseil d'administration, réuni le 10 décembre 2019, s'est prononcé en ce sens.

Gérard Detourbet nous a quittés

Gérard Detourbet, considéré comme le père de la gamme low cost du groupe Renault avec les modèles Logan, Sandero, Duster ou Kwid, est décédé à l'âge de 73 ans. La nouvelle a été annoncée,

Paul Kroely inaugure son site Mercedes de Metz

Le groupe originaire d'Alsace-Lorraine a inauguré, le 5 décembre 2019, son nouveau site Mercedes de Metz (57). Véritable fleuron du groupe dirigé par Paul Kroely, il devient la référence du programme

Un malus déplafonné pour aider la filière automobile

Le ministre de l’Economie a profité de la journée de la filière automobile pour annoncer la création de deux fonds de soutien, dotés de 50 millions d’euros au global. Ils seront dotés grâce

Luc Chatel, PFA :

Le président de la PFA revient sur les défis de l’industrie automobile française au cours des prochaines années. Autant de sujets qui seront abordés à l’occasion de la Journée de la filière

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page