Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Xavier Bertrand écoute les professionnels de l'automobile au CNPA

Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France et Xavier Horent, délégué général du CNPA.

Xavier Bertrand écoute les professionnels de l'automobile au CNPA

Insatisfait des annonces du ministre de l'Economie sur le déplafonnement du malus, le CNPA organisait une réunion de travail autour de Xavier Bertrand, président de la région des Hauts-de-France. Les distributeurs, inquiets, en ont assez du manque d'écoute du gouvernement.

 

"Je ne suis pas de nature très pessimiste mais je suis très inquiet et j'ai peur que l'on assiste à un véritable coup d'arrêt dans les immatriculations pour les deux premiers mois de l'année 2020 » : Jean-Paul Lempereur, président du groupe distribution éponyme dans les Hauts-de-France, en dit long sur l’inquiétude des distributeurs. Et le déplafonnement du malus automobile, dès 172 g de CO2 par km, confirmé par Bruno Le Maire, ministre de l'Economie, lors de la journée de la plateforme automobile, n’a pas permis de rassurer les professionnels, loin s’en faut. Pour Xavier Horent, délégué général de l'organisation professionnelle, "les annonces ne sont clairement pas au niveau de ce que vit l'automobile aujourd'hui et les aides accordées se basent sur de la poudre de perlimpinpin. Qui peut croire que les automobilistes ne vont pas immatriculer ailleurs qu'en France ces véhicules surtaxés? Il est évident que l'enveloppe des 50 millions d'euros va très vite se réduire comme peau de chagrin".

 

Pour Francis Bartholomé, président national du CNPA, "l’argent des taxes automobiles doit revenir à l’automobile et non à l’industrie. Les 50 millions d’euros générés par le déplafonnement du malus vont partir au bénéfice de l’industrie et pas des services qui servent d’amortisseurs de chocs pour les constructeurs. Un regret notament : que ce super malus ne serve pas à ouvrir le bonus pour les hybrides rechargeables ou garder l'intégralité du bonus notamment pour les véhicules électriques de sociétés.

 

Hasard du calendrier ou non, c'est justement le 2 décembre 2019 également que le CNPA avait invité Xavier Bertrand, président des Hauts-de-France, pour une réunion de travail avec tous les métiers représentés par le syndicat .

 

Contrairement à beaucoup de personnalités politiques qui tombent facilement dans l'automobile bashing, Xavier Bertrand a décidé de se positionner en faveur du secteur. "Le seul lobbying qui peut marcher, c'est celui de l'emploi. Il faut un lobbying plus puissant pour montrer que cela va impacter toutes les branches, y compris celles des services et non uniquement l'industrie", explique le président de région devant les élus du CNPA. Celui-ci devrait d'ailleurs épauler le syndicat professionnel dans la rédaction d'un livre blanc dont l'objectif est de rétablir la vérité sur les émissions polluantes et de gaz à effet de serre.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Vers une usine de batteries PSA dans le Nord

Tous les voyants sont au vert pour l'implantation de l'usine de batteries PSA à Douvrin. Le conseil régional des Hauts-de-France vient de confirmer son soutien financier à un projet qui pourrait générer

Le conseil d'administration de Renault choisit Luca de Meo

Le constructeur français souhaite que Luca de Meo, actuel patron de Seat, soit son futur directeur général. Le conseil d'administration, réuni le 10 décembre 2019, s'est prononcé en ce sens.

Gérard Detourbet nous a quittés

Gérard Detourbet, considéré comme le père de la gamme low cost du groupe Renault avec les modèles Logan, Sandero, Duster ou Kwid, est décédé à l'âge de 73 ans. La nouvelle a été annoncée,

Paul Kroely inaugure son site Mercedes de Metz

Le groupe originaire d'Alsace-Lorraine a inauguré, le 5 décembre 2019, son nouveau site Mercedes de Metz (57). Véritable fleuron du groupe dirigé par Paul Kroely, il devient la référence du programme

Un malus déplafonné pour aider la filière automobile

Le ministre de l’Economie a profité de la journée de la filière automobile pour annoncer la création de deux fonds de soutien, dotés de 50 millions d’euros au global. Ils seront dotés grâce

Luc Chatel, PFA :

Le président de la PFA revient sur les défis de l’industrie automobile française au cours des prochaines années. Autant de sujets qui seront abordés à l’occasion de la Journée de la filière

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page