Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Marché VE : plus de 50 000 immatriculations en 2019

Marché VE : plus de 50 000 immatriculations en 2019

Les immatriculations de véhicules électriques en France ont progressé de 29,5 %, à 50 687 unités, en 2019. Une montée en puissance qui masque une forte disparité entre un marché des voitures particulières en plein essor et un marché des utilitaires en repli.

 

Le cap des 50 000 immatriculations de véhicules électriques a été dépassé en 2019. Un record pour cette énergie alternative. Pour être tout à fait précis, ce sont 50 687 voitures particulières et utilitaires légers qui ont été mis à la route au cours des 12 derniers mois, un volume en hausse de 29,5 % par rapport à 2018. Une progression significative qui masque une différence de dynamique entre les deux grandes catégories du marché automobile.

 

L’envol des immatriculations de véhicules électriques est à mettre au seul crédit du marché des voitures particulières. On comptabilise ici 42 764 unités électriques écoulées, un total supérieur de 37,7 % à celui enregistré en 2018. La part de marché du zéro émission est ainsi passée de 1,42 % à 1,93 % en l’espace d’un an. Le modèle le plus en vue a sans surprise été la Renault Zoe avec 18 817 immatriculations (+10 %) devant la Tesla Model 3 (6 455), la Nissan Leaf (3 449), la BMW i3 (2 793), le Kia e-Niro (1 850), la Smart Fortwo (1 790) et le Hyundai Kona (1 513).

 

Année décevante en revanche pour les utilitaires légers électriques qui ont vu leur volume régresser de 1,86 % par rapport à 2018, à 7 923 unités. Habituelle locomotive du marché, le Renault Kangoo Z.E., avec 4 176 exemplaires immatriculés, a été à la peine (-9 %). Le podium est complété par la Renault Zoe et le Peugeot Partner, respectivement avec 973 et 649 unités au compteur. L’arrivée de nouveaux produits, notamment du côté de PSA, conjuguée à la montée en puissance des produits en place (Renault Master Z.E., MAN eTGE, Volkswagen e-Crafter…) devrait permettre au marché de renouer avec la croissance.

 

En attendant, les acheteurs de véhicules électriques, notamment les professionnels, devront s’accommoder d’un bonus 2020 revu à la baisse. Pour le gouvernement, cette décision répond à un objectif de multiplication par 2 en un an du nombre de véhicules soutenus, et ainsi d’atteindre la barre des 100 000 véhicules immatriculés en 2020 à budget équivalent.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Eric Wepierre nommé à la tête de Mitsubishi Europe

Mitsubishi Europe annonce l’arrivée à sa direction générale d’Eric Wepierre. L’ex-patron d’Opel succédera, à compter du 1er février 2020, à Bernard Loire qui rejoint quant à lui Maserati.

Le groupe Como inaugurera un showroom EQ d'ici fin 2020

Pour mettre en lumière sa gamme 100 % électrique EQ, Daimler inaugure de nouveaux showrooms dédiés. L’un des premiers ouvrira ses portes à Paris, à l’initiative du groupe Como, distributeur d’envergure

Le groupe Dugardin entre chez Mitsubishi

Le groupe nordiste et la marque japonaise vont officialiser leur coopération naissante. Une première concession va ouvrir dans le fief du distributeur, près de Lille (59). D'autres inaugurations sont

Les ventes mondiales de PSA en berne

En 2019, le groupe français a vu ses ventes chuter de 10 %, à moins de 3,5 millions d’unités à travers le monde. Toutes les marques, sauf DS, sont dans le rouge, ainsi que la plupart des grandes

Vincent Cobee aux commandes de Citroën, Béatrice Foucher de DS

PSA vient d’annoncer deux changements majeurs au sein de son état-major. Vincent Cobee succède à Linda Jackson à la tête de Citroën tandis que Béatrice Foucher remplace Yves Bonnefont chez DS. Les ex-directeurs

Le groupe Sima entre dans les réseaux Hyundai et FCA

Représentant historique de PSA, le groupe Sima, dirigé par Franck Mariscal, débutera dans quelques jours la distribution de Hyundai dans le Nord, puis des marques Fiat, Fiat Professional et Abarth dans

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page