Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page

Renault Espace : Un repoudrage bien venu

L'Espace subit quelques retouches stylistiques. Toutefois, la principale attraction se trouve sous le capot et le nouveau 2,0 l de 150 et 175 ch. Carlos Ghosn n'est pas satisfait du haut de gamme Renault. Le président du constructeur de Boulogne-Billancourt...

...a fait de ce secteur un des éléments clés de son contrat 2009 (JA n°949). La Laguna devra d'ici là se hisser au niveau des Serie 3 ou Classe C. La Vel Satis s'est avérée être un échec commercial. Seul, pour l'heure, l'Espace tire son épingle du jeu. Depuis le lancement de la première génération en 1984, le grand monospace du Losange n'a jamais déçu. L'Espace reste la référence du segment depuis plus de deux décennies malgré une concurrence toujours plus nombreuse et plus agressive.
Le constructeur le sait et plutôt que d'attendre le successeur et la 5e génération de son véhicule, Renault a préféré procéder à quelques retouches stylistiques, histoire de rafraîchir une version lancée en septembre 2002.

Des retouches à peine visibles, ce qui ne gâche rien

Rarement un restylage aura été aussi discret. En effet, il faut vraiment être un spécialiste du grand monospace pour y déceler les modifications apportées. Celles-ci à peine visibles ne gâchent toutefois rien à l'Espace. Ainsi, la calandre et son bouclier avant ont été retravaillés et sont plus

L'ESPACE EN BREF

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Grand monospace
  • Principales concurrentes :
    - Peugeot 807 2.0 Hdi 136 ch Executive Pullman (38 150 €),
    - Chrysler Grand Voyager 2.8 l CRD 150ch Limited (45 700 €)
  • Prix en euros :
    47 300 t 2,0 l 150 ch
  • adoucis. Ceux-ci sont accompagnés de nouveaux projecteurs halogène ou bi-xénon directionnels (version Initiale ou Privilège). Des jantes au dessin inédit font également leurs apparitions. A l'intérieur, l'aspect haut de gamme est accentué avec une nouvelle console centrale et une planche de bord qui évolue dans sa partie supérieure pour recevoir notamment le système de navigation maison, Carminat. Si ce repoudrage pour la grande dame qu'est l'Espace apporte sans contexte un plus, la plus grande nouveauté se situe sous le capot.
    L'Espace reçoit en effet le nouveau 2,0 l DCi avec filtre à particules de 150 ch et 175 ch. Ces motorisations permettent notamment de voir l'apparition d'un 6e rapport sur la boîte automatique (pour le 175 ch).
    Efficaces, sobres, souples et surtout agréables, ces motorisations accentuent le dynamisme du véhicule. Ainsi le nouvel Espace de 175 ch atteint le 0 à 100 km/h en moins de 10 secondes. Quant à la version de 150 ch, déjà essayée par le Journal de l'Automobile (JA n°949), elle équipe d'ores et déjà les Mégane, Laguna, Scenic et Grand Scenic. Véritablement réussi, ce nouveau bloc moteur n'en reste pas moins le premier moteur de l'Alliance Renault Nissan. 500 millions d'euros auront été nécessaires pour le développer.
    La marque au Losange dispose maintenant d'une gamme de moteurs des plus complètes pour son Espace. 4 moteurs essence et surtout une panoplie de Diesel (8).
    Ainsi équipé, le nouvel Espace peut laisser voir venir aussi bien la concurrence que le haut de gamme tant souhaité par Carlos Ghosn. Pour l'heure, le grand monospace reste le meilleur représentant du haut de gamme à la française. Et pour longtemps.

    Tanguy Merrien

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Projet de loi Climat, quel impact pour l'automobile ?

    L'examen du projet de loi Climat et Résilience a débuté en commission spéciale à l'Assemblée nationale avant des débats au Parlement prévus fin mars 2021. 4 665 amendements ont été déposés,

    Les 14 travaux de Carlos Tavares

    Avec 14 marques à faire vivre, le directeur général de Stellantis va trancher dans de nombreux programmes car il a promis une stratégie pour chacune d'entre elles. Entre relance et renaissance, la vie de certaines

    PSA dégage un solide bénéfice en 2020

    Malgré un exercice 2020 compliqué, le groupe PSA a dégagé un bénéfice net supérieur à 2 milliards d'euros. Le chiffre d'affaires se contracte de 18,7 % à 60,7 milliards d'euros, conséquence d'une

    Volvo fait rimer électrique avec ventes en ligne

    Le constructeur suédois, qui ne comptera que des modèles électriques dans sa gamme en 2030, veut les vendre en ligne mais pas de façon directe. Volvo souhaite une simplification du parcours d'achat

    RGPD : cet avenant qui inquiète la distribution automobile

    Les marques automobiles souhaitent ajouter un avenant aux contrats de distribution concernant les bases de données. Une volonté qui fait craindre le pire aux concessionnaires et notamment de se voir

    Peugeot change d'identité de marque

    Après un long travail sur la qualité des produits, Peugeot change aujourd'hui de charte graphique pour que son image soit au diapason. Les futurs modèles de la marque porteront un nouveau logo, comme

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page