Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
BASF embarque dans l'Airbus des batteries

BASF va créer une nouvelle usine à Schwarzheide afin de produire des cathodes pour les batteries pour VE.

BASF embarque dans l'Airbus des batteries

Le groupe allemand vient d'annoncer la construction d'une usine dans le cadre du projet européen de l'Airbus des batteries. La production de cathodes va débuter en 2022.

 

Le puzzle de l'Airbus des batteries commence à prendre forme. Après la France, avec l'inauguration d'une première ligne de test de production en Charente, l'actualité est aujourd'hui en Allemagne avec l'annonce de la construction d'une usine par le chimiste allemand BASF. Ce projet fait "partie de notre premier projet européen conjoint sur la production de cellules de batterie", a déclaré le ministre allemand de l'Economie Peter Altmaier dans un communiqué.

 

Le géant allemand y produira des cellules de batteries à destination de l'industrie automobile européenne. Le site choisi à Schwarzheide, dans le Brandebourg, au sud de Berlin, servira à produire des cathodes utilisées dans les batteries lithium-ion. C'est la deuxième usine de premier plan qui va être construite dans cette région, après celle que va ériger Tesla à Grünheide.

 

L'usine de BASF sera approvisionnée en produits semi-finis provenant d'un autre site du géant chimique allemand qui est en construction à Harjavalta, en Finlande. Ces deux unités doivent démarrer leur activité en 2022, précise le groupe de Ludwigshafen dans un communiqué.

 

L'usine de Schwarzheide aura une capacité pour équiper environ 400 000 véhicules entièrement électriques par an. L'investissement du groupe chimique s'inscrit en effet dans un plan de la Commission européenne annoncé en décembre 2019 pour doter le continent d'une filière de batteries électriques. Interrogé, BASF n'a pas souhaité communiquer le montant de son investissement pour ce nouveau site "pour des raisons de concurrence", selon une porte-parole. L'entreprise a déposé une demande d'aide auprès de la Commission de Bruxelles qui est en cours d'examen.

 

Toujours en Allemagne, le constructeur automobile Opel, détenu par le français PSA, va construire une usine de production de cellules de batterie pour un montant de deux milliards d'euros à Kaiserslautern, en Rhénanie Palatinat. (avec AFP).

 


 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
RRG lance un vaste plan de cession de 10 sites en France

Le constructeur entame la réorganisation de sa filiale de distribution. Dix sites de distribution sont en passe d'être cédés à des groupes privés tandis que l'immobilier du siège parisien sera vendu.

PSA engrange un bénéfice record en 2019

Le groupe automobile français enregistre un bénéfice de 3,2 milliards d’euros en 2019, en hausse de 13,2 %. La marge opérationnelle atteint 8,5 % aussi bien au niveau du groupe que de la division

Le Peugeot 3008 reste le véhicule le plus produit en France

Pour la deuxième année consécutive, le SUV Peugeot est le véhicule le plus produit dans l'Hexagone. Avec 245 932 exemplaires, il devance la Toyota Yaris et le Peugeot 2008.

Les comptes de Renault dans le rouge en 2019

Le groupe français a annoncé une perte de 141 millions d'euros au titre de l'année 2019. Pour la première fois depuis la crise de 2009, le constructeur perd de l'argent et doit mettre en place un vaste

Gilles Le Borgne, élu Homme de l'année automobile

Directeur de l'ingénierie du groupe Renault et membre du comité exécutif, Gilles Le Borgne a remporté l'élection de l'Homme de l'année, organisée par le Journal de l'Automobile. Les membres du jury

350 000 primes à la conversion accordées en 2019

Le ministère de la Transition écologique et solidaire a tiré le bilan de la prime à la conversion en 2019. Résultat : un nombre record de dossiers, malgré le resserrement des conditions d'attribution,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page