Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Fatec et Kuantic à l’assaut du secteur public

Fatec a retenu Kuantic pour proposer une solution de télématique à ses clients publics via l'Ugap.

Fatec et Kuantic à l’assaut du secteur public

Grand vainqueur des appels d’offres de l’Ugap portant sur l’entretien et la maintenance des flottes publiques VL et VI, Fatec propose dans ce cadre les solutions du télématicien pour étoffer son offre "gestion de la maintenance".

 

Depuis un peu plus d’un an, Fatec est le prestataire exclusif de l’Ugap pour tout ce qui concerne l’entretien et la maintenance de véhicules légers et industriels de plus de 3,5 tonnes. L’entreprise dirigée par Théophane Courau a notamment délogé ALD Automotive qui était titulaire du marché VL depuis 2009.

 

L'ambition du dirigeant est de capter 30 000 véhicules via l'Ugap à court terme. Une conquête qui passera par sa faculté à proposer des services performants et innovants. C'est dans cette optique que l'entreprise ajoute aujourd'hui une offre de télématique pour optimiser son offre "gestion de la maintenance". Un partenariat exclusif a ici été noué avec Kuantic.

 

Premiers clients signés

 

Grâce à ce nouvel outil, Fatec est en mesure de récupérer davantage de données en provenance des véhicules, comme le kilométrage, la consommation de carburant ou les alertes de maintenance. Des éléments précieux liés à l’utilisation réelle qui lui permettront de proposer des aménagements dans la composition des parcs de véhicules.

 

"La technologie Kuantic renforce notre puissance de conseil. Elle délivre toute une série d’indicateurs d’une extrême fiabilité, nous permettant de suivre les usages de chaque véhicule. Cela permet de proposer des plans de progrès en fonction des observations", explique Théophane Courau.

 

Le partenariat signé fin 2019 a déjà permis aux deux entreprises de remporter ensemble plusieurs clients via l’Ugap, le dernier en date étant le Conseil Régional Provence-Alpes-Côte d’Azur, pour le renouvellement et la gestion externalisée d’une partie de sa flotte de véhicules.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Pas de Mondial de l'Auto à la porte de Versailles en 2020

Le Mondial de l'Auto, prévu du 29 septembre au 11 octobre 2020 à la porte de Versailles à Paris, n'aura pas lieu. Seuls les événements Movin'On, Smart City et les manifestations dans Paris sont, pour

Chômage partiel : comment ça marche ?

Quelles sont les conditions de mise en oeuvre du dispositif de chômage partiel ? Quels sont les motifs acceptés et qui peut en bénéficier ? Le CNPA a analysé l'ensemble des ordonnances parues au Journal

25 ordonnances pour la sauvegarde de l'activité économique

Le gouvernement a annoncé les 25 mesures qui viennent compléter l'état d'urgence sanitaire. Report de charges, étalement des dépenses, fonds de solidarité... Voici le détail des solutions économiques

Automobile : dans l'attente du décret sur le chômage partiel

Les réparateurs qui ne peuvent ouvrir faute de clients ou de protections suffisantes pourront-ils prétendre au chômage partiel ? L'inquiétude grandit dans les réseaux en attendant le décret d'application.

Deux tiers des entreprises de l'artisanat auto ont fermé leurs portes

D'après la FNA, 67 % des entreprises ont été contraintes de stopper leur activité et les trois quarts de leurs salariés ont été placés en chômage partiel. Le CNPA déplore quant à lui le manque

Le marché pourrait perdre trois quarts de son volume en mars 2020

Avec 59 493 immatriculations enregistrées au 17 mars 2020, celles-ci pourraient chuter de plus de 70 % sur le mois complet. En mars 2019, 225 818 cartes grises avaient été enregistrées.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page