Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Jaguar X-Type 2,2 Diesel : Un singulier Diesel

Jaguar X-Type 2,2 Diesel : Un singulier Diesel

N'en déplaise aux puristes, Jaguar peut plaire en Diesel ou en break, et même encourager le désir de surprendre… La Jaguar X-Type 2,2 Diesel s'apprivoise avec une aisance déconcertante, son côté luxueux encore plus vite. Rapport de promenade. Face à une Jaguar Diesel,...

...les commentaires vont bon train, à tel point qu'un soupçon de préjugé préside à toute conversation… Jaguar se dévoierait en adoptant une motorisation "non sportive", Jaguar ne serait qu'une Ford améliorée, son moteur connu, ses atours une couverture pour mieux cacher l'imposture, et l'on irait presque à dire qu'elle n'est pas assez chère ! Bref, on ne se bouscule pas au portillon des essayistes renommés. Tant mieux pour les autres qui peuvent se faire un vrai plaisir à bord d'une berline raffinée. Déjà un point : effectuer 2 500 km en un week-end de mai sans souffrir de maux de reins, de fatigue ou de courbatures diverses est à mettre au crédit de cette voiture. Enchaînant sans complexes autoroutes, routes de campagne, lacets, bouchons et traversées de villes, la X-Type assure un comportement routier régulier et confortable. Faisant ce qu'on attend d'elle sur autoroute, silence soyeux et reprises sans à-coups en dépassement inopiné, elle se révèle véritablement en milieu hostile. Sur les petites routes traîtresses de Drome provençale, du côté de Die, Crest, de Dieulefit ou de Nyons, elle étonne par sa capacité à rebondir après un freinage brutal, une décélération aléatoire, un virage cassant, une côte inventive. Les 155 ch de ce moteur quatre cylindres n'y sont pas étrangers, pas plus que le couple de 360 Nm, disponible dès 1 800 tr/mn. Et c'est là tout l'intérêt de cette technologie qui nous autorise de la reprise même à bas régime et corrige bien des erreurs de conduite. Dans les routes côtières qui bordent Hyères, Cannes, (pratique pour éviter les festivaliers), Nice et jusqu'à Monaco, cette aptitude à générer de la puissance en

La X-Type en bref

  • Date de lancement :
    Disponible
  • Segment de marché :
    Berline
  • Les principales concurrentes :
    BMW 320 D 163 ch Confort 33 100 euros ;
    Audi A4 2.0 TDi 140 ch Ambition 31 150 euros ;
    Mercedes C 220 CDi 150 ch Elegance 35 700 euros
  • Les prix :
    31 700 € 2.2 Diesel Classic;
    35 800 € 2.2 Diesel Executive;
    36 400 € 2.2 Diesel Sport
  • toute occasion s'est avérée précieuse. Et n'oublions pas que la boîte six rapports est manuelle… une aubaine pour bien sentir les chevaux frémir et répondre à bon escient.

    Un brin d'écologie

    Là encore, les mauvaises langues diront que X-Type Diesel n'est pas Jaguar ! En effet, système d'injection directe, (on ne dira jamais assez de bien de cette technologie de rampe commune, véritable doseur de précision), contrôle du turbo et des gaz d'échappement obligent, les émissions de CO2 avoisinent les 159 g, pas mal pour une berline de cette catégorie. Plus la sixième vitesse qui permet d'économiser le gasoil, désolé, mais les économies de carburant aujourd'hui, même en Jaguar, cela compte… Une sixième que l'on peut, d'ailleurs, garder sur autoroute sans être obligé de rétrograder du fait du couple, idéal face à la (très) déstabilisante conduite des automobilistes de retour d'un GP de Monaco qui a permis à un Schumacher de remonter à la cinquième place après un départ de fond de court… A noter, une pédale d'accélérateur particulièrement alerte qui se plie aux quatre volontés du conducteur et offre un plus grand confort de conduite en lâchant 11 % de couple accru à l'accélération, une liberté qui aurait bien aidé Michaël à la veille du GP, enfin ! Evitons les sujets qui fâchent et revenons sur la norme Euro IV antipollution à laquelle se plie cette X-Type. Si le travail accompli sur les vibrations est certain, le niveau sonore dont se targue la marque se montre encore élevé ou alors, l'attente que l'on a d'une Jaguar diesel se veut encore plus royaliste que la volonté du Prince. En clair, on entend encore le moteur. Ce n'est assurément pas rédhibitoire, d'abord parce qu'on veut l'entendre lorsqu'on joue dans l'arrière pays niçois à se croire en petite bombe sportive à bord d'une tonne cinq à vide et 2 tonnes en charge… Ensuite parce que le degré d'exigence augmente à la hauteur de la marque. Qui se jauge aussi en confort intérieur…

    Souffrez cet arôme de cuir

    Il faut reconnaître que sans être "fine gueule", les doux effluves de cuir affleurant aux narines lorsqu'on ouvre la portière mettent en bonnes conditions le chauffeur le plus rustique. Jaguar tolère sa complicité avec Ford sur le moteur mais reprend ses droits d'aînesse sur l'élégance intérieure, so british… Certes, pour sa génération, elle est petite, mais offre une place généreuse aux passagers tant à l'avant qu'à l'arrière : ce n'est pas toujours le cas de quelques grosses berlines allemandes. Sièges confortables, accoudoir double compartiment sur rail doté d'une petite touche séduisante : deux clips argentés en désignant l'ouverture et prise au corps efficace. Le fauteuil enserre sans serrer, économisant un travail superfétatoire des muscles tandis que les réglages du siège se font électriquement : il serait inconvenant que le conducteur dût élaborer un quelconque effort de stabilisation alors que la tenue de route du véhicule évacuait toute trace d'indécision. Il faudra, malgré tout, émettre un léger bémol : le tableau de bord, au demeurant particulièrement efficace, s'encombre d'une apparence de bois factice très désagréable : le seul fait de se demander si cet apparat plastifié s'appelle du bois ou renvoie au plastique nuit désespérément à l'image. En revanche, le bloc commandes son, GPS, climatisation est de nature à rester dormir dans la voiture plutôt que de regagner l'hôtel. Très facile d'utilisation, le GPS associe l'aisance et la discrétion, le choix des itinéraires et une bonne anticipation. En revanche, en plein soleil, il se montre réfractaire et ne délivre ses informations que sous l'ombrage d'un palmier compatissant. Et comme il est difficile, sur autoroute, de se déplacer en totale complicité avec un palmier, cela gêne quelque peu. Pour la climatisation, le pack audio et CD, rien à, dire, l'acoustique de l'X-Type est très généreuse. Quant à la partie téléphonie, le système Bluetooth s'énonce précieux : facile d'utilisation - vous le connectez à votre propre téléphone mobile -, il évite de se prendre la tête avec des câblages ou des tiroirs à puces… Pour terminer sur ce modèle, il n'est pas vain d'attirer l'attention sur un rayon de braquage très court qui autorise l'utilisation de la voiture en milieu urbain sans crainte. Bonne routière, vive et efficace, la Jaguar X-Type 2,2 mérite que l'on s'y intéresse, et une voiture de luxe à ce prix-là, pourquoi se priver ?

    Hervé Daigueperce

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Ventes/France : la

    Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page