Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Lifting léger pour la Mazda 3

Lifting léger pour la Mazda 3

Pour lutter contre la nouvelle Honda Civic et la Toyota Corolla, la Mazda 3 bénéficie d'un lifting léger et d'un enrichissement des équipements. Avec des ventes en progression de 22 % à fin juillet, Mazda se porte mieux en France même si sa part de marché reste modeste : 0,7...

...% contre 2,1 % en Allemagne ou 1,8 % au Royaume-Uni et en Italie. Son principal handicap, sa difficulté à imposer sa Mazda 2 sur le segment des citadines face à la suprématie des constructeurs français. La solution arrivera peut-être fin 2007, lorsque sa remplaçante, une "vraie Mazda", sera fabriquée à moindre coût au Japon (pour bénéficier de la parité yen/euro avantageuse) et non plus à Valence, avec la Fiesta. En attendant, le réseau français composé de 200 points de vente pour 150 investisseurs, devra progressivement se mettre aux normes : mur "Zoom-Zoom" jaune, carrelage blanc, 150 m2 de surface de showroom. C'est particulièrement vrai pour les 50 concessionnaires exclusifs qui réalisent 37 % des ventes de la marque en France. Pour mémoire, le volume moyen par site est de 70 VN/an avec des écarts

LA MAZDA 3 EN BREF

  • Date de lancement :
    Septembre
  • Prévisions France :
    3 600 ventes dont 57 % de Diesel (et 80 % en 110 ch.)
  • Prix de base en euros :
    15 700 € 1,4 l 84 ch;
    18 000 € 1,6 l 105 ch;
    18 600 € 1,6 l MZ-CD 90 ch;
    21 000 € 1,6 l MZ-CD 110 ch
  • importants : de 25 VN à 600 VN (concessions de Strasbourg et Haguenau).
    Mais, pour l'heure, l'actualité du réseau, c'est l'arrivée de la Mazda 3 restylée. Avec 220 000 ventes en Europe depuis son lancement mi-2003, soit un quart de la production mondiale, la Mazda 3 est devenu le best-seller de la marque. En 2005, pour sa deuxième année pleine de commercialisation, la Mazda 3 a vu ses ventes progresser de 24 % en Europe, à près de 80 000 unités et de 59 % en France, à 4 500 unités. Le modèle se porte donc bien mais la marque a tout de même souhaité lui faire bénéficier d'un léger relifting pour améliorer quelques détails et proposer de nouveaux équipements. Extérieurement, les pare-chocs avant et arrière ont été redessinés et 7 nouvelles couleurs sont disponibles. A l'intérieur, de nouvelles selleries et une nouvelle instrumentation de bord améliorent le niveau de qualité perçue. La marque a fait un effort tout particulier pour réduire le niveau sonore dans l'habitacle. Elle est parvenue à gagner 1,5 décibel à 100 km/h grâce à l'utilisation d'un nouveau matériau insonorisant, l'amélioration des caractéristiques vibratoires des suspensions et l'adoption d'un alternateur plus silencieux. Côté équipement, la version Performance (à partir de 20 000 euros) est enrichie du démarrage à carte, de la boîte de vitesses 6 rapports (pour le moteur 2,0 l essence), du régulateur de vitesse et d'un système audio à 6 haut-parleurs. Les moteurs, dont les Diesel PSA/Ford, n'ont pas changé mais ont gagné en performance : leur consommation a été réduite de 3,6 % (à 7,9 l/100 km pour le 2,0 l essence) jusqu'à 6 % (à 4,7 l/100 km pour le 1,6 l Diesel 90 ch). Les tarifs, enfin, ont peu augmenté (de 100 euros) sauf si on les compare aux promotions sur l'ancienne version : la 1.6 Elégance est proposée à 15 990 euros, peinture métal incluse, soit 2 500 euros de moins que la nouvelle.

    Xavier Champagne

    ZOOM

    Mazda satisfait ses clients allemands

    Les clients allemands de Mazda sont particulièrement satisfaits de leur véhicule après deux ans d'utilisation, selon l'enquête 2006 de JD Power : la marque se classe en troisième position derrière Toyota (1er) et Honda (2e). Mais surtout, elle obtient la meilleure note toute catégorie avec sa Mazda 6, première de son segment (devant l'Avensis) tout comme la MX-5 (devant la BMW Z4). La Mazda 3 se classe deuxième de sa catégorie, à égalité avec la Honda Civic et derrière la Corolla.
    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Année noire en perspective pour le salon de Francfort

    Grand-messe de l'automobile, en alternance avec le Mondial de Paris, le salon de Francfort va sans doute vivre sa pire édition en septembre 2019. La liste des constructeurs absents ne cesse de s'allonger.

    Le partenariat VO entre GGP et Norauto prend forme

    La collaboration entre le groupe GGP et le réseau de centres autos se précise avec le lancement du panneau "Les Occasions Norauto". L’enseigne recrute en effet ses futurs commerciaux dans près d’une

    Le CNPA réclame le maintien des VO et du diesel dans le système de prime à la conversion

    A l'occasion du comité stratégique de la filière automobile, Francis Bartholomé, président du CNPA, a lancé une alerte au Premier ministre et dénonce une communication difficilement lisible. La stabilité

    Damien Pichereau, député :

    Damien Pichereau figure dans le Top 50 des députés les plus influents dans le secteur du transport. Cet élu LaREM dans la Sarthe, a été très actif lors des discussions de la loi LOM. CO2, malus...

    Rebondissement dans le litige qui oppose le groupe Midi Auto à PSA

    Alors que la procédure sur l'exécution du contrat de distributeur de pièces de rechange PSA du groupe Midi Auto n'est pas encore terminée, Me Renaud Bertin, avocat de MA pièces Auto Bretagne, produit

    Juin 2019 : deux jours ouvrés de moins font trébucher le marché VP

    En facial, les immatriculations ont chuté de 8,4 % sur le mois de juin 2019. En réalité, la baisse est bien moins importante car juin 2019 offrait deux jours ouvrés de moins qu'en 2018. Sur le semestre,

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page