Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Lifting léger pour la Mazda 3

Lifting léger pour la Mazda 3

Pour lutter contre la nouvelle Honda Civic et la Toyota Corolla, la Mazda 3 bénéficie d'un lifting léger et d'un enrichissement des équipements. Avec des ventes en progression de 22 % à fin juillet, Mazda se porte mieux en France même si sa part de marché reste modeste : 0,7...

...% contre 2,1 % en Allemagne ou 1,8 % au Royaume-Uni et en Italie. Son principal handicap, sa difficulté à imposer sa Mazda 2 sur le segment des citadines face à la suprématie des constructeurs français. La solution arrivera peut-être fin 2007, lorsque sa remplaçante, une "vraie Mazda", sera fabriquée à moindre coût au Japon (pour bénéficier de la parité yen/euro avantageuse) et non plus à Valence, avec la Fiesta. En attendant, le réseau français composé de 200 points de vente pour 150 investisseurs, devra progressivement se mettre aux normes : mur "Zoom-Zoom" jaune, carrelage blanc, 150 m2 de surface de showroom. C'est particulièrement vrai pour les 50 concessionnaires exclusifs qui réalisent 37 % des ventes de la marque en France. Pour mémoire, le volume moyen par site est de 70 VN/an avec des écarts

LA MAZDA 3 EN BREF

  • Date de lancement :
    Septembre
  • Prévisions France :
    3 600 ventes dont 57 % de Diesel (et 80 % en 110 ch.)
  • Prix de base en euros :
    15 700 € 1,4 l 84 ch;
    18 000 € 1,6 l 105 ch;
    18 600 € 1,6 l MZ-CD 90 ch;
    21 000 € 1,6 l MZ-CD 110 ch
  • importants : de 25 VN à 600 VN (concessions de Strasbourg et Haguenau).
    Mais, pour l'heure, l'actualité du réseau, c'est l'arrivée de la Mazda 3 restylée. Avec 220 000 ventes en Europe depuis son lancement mi-2003, soit un quart de la production mondiale, la Mazda 3 est devenu le best-seller de la marque. En 2005, pour sa deuxième année pleine de commercialisation, la Mazda 3 a vu ses ventes progresser de 24 % en Europe, à près de 80 000 unités et de 59 % en France, à 4 500 unités. Le modèle se porte donc bien mais la marque a tout de même souhaité lui faire bénéficier d'un léger relifting pour améliorer quelques détails et proposer de nouveaux équipements. Extérieurement, les pare-chocs avant et arrière ont été redessinés et 7 nouvelles couleurs sont disponibles. A l'intérieur, de nouvelles selleries et une nouvelle instrumentation de bord améliorent le niveau de qualité perçue. La marque a fait un effort tout particulier pour réduire le niveau sonore dans l'habitacle. Elle est parvenue à gagner 1,5 décibel à 100 km/h grâce à l'utilisation d'un nouveau matériau insonorisant, l'amélioration des caractéristiques vibratoires des suspensions et l'adoption d'un alternateur plus silencieux. Côté équipement, la version Performance (à partir de 20 000 euros) est enrichie du démarrage à carte, de la boîte de vitesses 6 rapports (pour le moteur 2,0 l essence), du régulateur de vitesse et d'un système audio à 6 haut-parleurs. Les moteurs, dont les Diesel PSA/Ford, n'ont pas changé mais ont gagné en performance : leur consommation a été réduite de 3,6 % (à 7,9 l/100 km pour le 2,0 l essence) jusqu'à 6 % (à 4,7 l/100 km pour le 1,6 l Diesel 90 ch). Les tarifs, enfin, ont peu augmenté (de 100 euros) sauf si on les compare aux promotions sur l'ancienne version : la 1.6 Elégance est proposée à 15 990 euros, peinture métal incluse, soit 2 500 euros de moins que la nouvelle.

    Xavier Champagne

    ZOOM

    Mazda satisfait ses clients allemands

    Les clients allemands de Mazda sont particulièrement satisfaits de leur véhicule après deux ans d'utilisation, selon l'enquête 2006 de JD Power : la marque se classe en troisième position derrière Toyota (1er) et Honda (2e). Mais surtout, elle obtient la meilleure note toute catégorie avec sa Mazda 6, première de son segment (devant l'Avensis) tout comme la MX-5 (devant la BMW Z4). La Mazda 3 se classe deuxième de sa catégorie, à égalité avec la Honda Civic et derrière la Corolla.
    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le groupe Maurin poursuit son offensive dans le réseau Volvo

    L’opérateur a officialisé son intention de reprendre les affaires Volvo et Honda, situées à Aix-en-Provence. Une acquisition qui lui permettrait d'entrer dans le top 3 des distributeurs Volvo et d’ajouter

    CO2 : l’industrie automobile à l’aune des 95 grammes

    Les constructeurs sont désormais aux portes du défi imposé par l’Europe pour abaisser leur moyenne d’émissions de CO2. Bond du parc électrique, achat de crédits pollution, fusion…les spéculations

    Le groupe GCA bâtit sa flotte d’ateliers mobiles

    Le distributeur déploie sur sa zone de chalandise une flotte de camions aménagés en ateliers. Objectif, effectuer plus efficacement les campagnes de rappel et toucher une clientèle peu habituée des showrooms.

    Bras de fer entre Volkswagen et Toyota sur le marché français des particuliers

    Petite révolution dans le paysage automobile français : sur les huit premiers mois de l’année, Toyota est devenue la marque étrangère la plus achetée en France, devant Volkswagen. A moins de 50 petites

    PSA revoit sa copie en Chine

    Pour tenter d'enrayer la chute, PSA va revoir sa stratégie en Chine. Avant d'envisager à nouveau la croissance, le constructeur va faire des coupes franches pour abaisser son seuil de rentabilité à 150 000 unités

    Nissan veut renouer avec la croissance grâce au nouveau Juke

    La seconde génération du SUV urbain doit permettre à la marque japonaise de stopper son hémorragie commerciale. Elle mise pour cela sur un style reconnaissable, des mensurations plus généreuses et sur un fort

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page