Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Opel Mokka, modèle de rupture

Le nouveau Mokka arrivera en concessions début 2021.

Opel Mokka, modèle de rupture

La nouvelle génération du SUV compact fait entrer la marque au blitz dans une nouvelle ère, celle du design affirmé et de la technologie à tout-va. Une petite révolution pour un constructeur jusqu’à présent catalogué comme très conservateur.

 

Opel sort progressivement de son cocon de marque généraliste proposant des produits sérieux mais sans fantaisie, pour ne pas dire sans grand caractère. Le rachat par PSA en 2017 n’y est pas étranger. Le Grandland X et la nouvelle Corsa avaient entamé ce processus de transformation en apportant une touche de fraicheur, tant esthétique que technologique, au sein de la gamme.

 

La pleine mesure de ces changements se révèle aujourd’hui au grand jour avec le nouveau Mokka. La seconde génération du SUV bouscule franchement les codes esthétiques de la marque franco-allemande, voire même celles du segment sur lequel elle évolue. Son look ne laisse pas indifférent avec cette face avant étonnante, baptisée Vizor, qui s’invitera sur tous les nouveaux modèles à venir de la marque. Elle réunit dans un seul et même module de ton noir la calandre, les phares et le logo. Les fins connaisseurs lui trouveront un petit air de déjà vu, certes remis au goût du jour, les designers s’étant ici ouvertement inspirés de la première génération de l’Opel Manta.

 

Format plus compact

 

"Le nouveau Mokka est un véhicule sur lequel on se retourne, et il va changer la façon dont on perçoit notre marque, prédit Michael Lohscheller, le PDG d’Opel. Grâce au Mokka, Opel réinvente et présente le design de la prochaine décennie, il montre tout ce que la marque représente aujourd’hui et à l’avenir".  Le véhicule apparaît en outre plus équilibré que la génération précédente avec des porte-à-faux nettement plus courts (-61 mm à l’avant, -66 mm à l’arrière), un empattement plus long (+2 mm) et une longueur totale moindre de 12,5 cm pour atteindre 4,15 mètres. Un format plus compact qui permet toutefois d’afficher un volume de coffre correct de 350 litres.

 

La révolution est également à l’ordre du jour à bord où les systèmes analogiques s’effacent au profit de deux écrans digitaux, l’un de 12 pouces situé devant le conducteur, l’autre de 7 à 10 pouces selon les finitions au sommet de la planche de bord, les deux étant d’ailleurs réunis dans un même bloc. Cet ensemble est intitulé Pure Panel. L’habitacle a été franchement simplifié avec un minimum de boutons, les seuls encore présents étant destiné à des fonctions essentielles. Les clichés diffusés par le constructeur montrent d’ailleurs une version dotée d’un levier de vitesse électrique et d’un frein à main électrique, ce qui contribue à l’aspect épuré du véhicule. Les clients pourront piocher en prime dans une liste d’équipements conséquente, que ce soit en termes d’aides à la conduite qu’en prestations de confort.

 

Version 100 % électrique

 

Le Mokka joue enfin la carte de l’innovation au niveau de ses motorisations. Il sera bien entendu décliné en versions diesel et essence, mais aussi en configuration 100 % électrique dès son arrivée en concessions début 2021. Le système est bien connu puisqu’il est commun à tous les modèles électriques de PSA. Il repose sur un moteur de 136 ch bridé à 150 km/h et une batterie de 50 kWh autorisant une autonomie 322 kilomètres en cycle WLTP.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Ami arrive enfin dans le réseau Citroën

Après l'avoir proposé à la commercialisation au sein des enseignes Fnac et Darty, Citroën confie enfin son quadricycle électrique à son réseau de distributeurs. Plus de cent partenaires ont été

Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page