Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le groupe Bernard veut enclencher une nouvelle dynamique commerciale

Le groupe Bernard veut donner une nouvelle dimension à sa marque autobernard.com.

Le groupe Bernard veut enclencher une nouvelle dynamique commerciale

Pour ses 100 ans, l'opérateur s'offre une cure de jeunesse à travers deux évolutions majeures : une revalorisation de sa marque autobernard.com et un site dernière génération. L'ambition : forger une marque phygitale de référence sur le marché automobile.

 

Ensemble, troisième et quatrième générations à la tête du groupe Bernard ont uni leurs compétences pour donner un nouvel élan commercial à l’entreprise familiale, à la veille de son centenaire. Le fil rouge : se concentrer sur les business traditionnels, en visant les optimisations grâce aux bons outils notamment. Si les projets ont certes été pensés avant la crise sanitaire, cette dernière, en bouleversant la manière de consommer, y compris dans le secteur automobile, s’est imposée comme un véritable accélérateur. Plusieurs projets sont ainsi sortis des cartons, dont le renouveau de la marque autobernard.com.

 

"Nous opérons un changement autour de la marque du groupe. Autobernard.com va être déployée pour devenir la marque commerciale pour la branche véhicules légers, sur tous les canaux, aussi bien physique que digital, nous explique Cédric Bernard, directeur de la stratégie et du développement du groupe.Les clients, surtout les particuliers, avaient du mal  à identifier une concession du groupe Bernard. Aujourd’hui, nous souhaitons enclencher une nouvelle dynamique commerciale en donnant une tout autre dimension à autobernard.com comme étant l’incarnation de la dynamique phygitale du groupe Bernard". Une communication spécifique sera d’ailleurs lancée dans les prochains jours.

 

Un nouveau site internet 

 

En complément, le site du distributeur fait totalement peau neuve, afin de l’adapter aux attentes des clients toujours plus tournés vers le digital. "Cette période nous a confirmé le phénomène de  transformation digitale des métiers. Nous avons une source de progrès importante dans ce domaine. Savoir gérer les leads, reprendre une voiture, réaliser une proposition commerciale est essentiel, nous devons nous professionnaliser sur ces étapes à travers des outils nous permettant de maîtriser la chaîne de valeur et dans un souci constant de satisfaction client", reprend Cédric Bernard.

 

C’est de ce constat que vient de naître une nouvelle version du site autobernard.com, qui devient une plateforme e-commerce avec l’arrivée prochaine des ventes de véhicules en full web, du catalogue numérique des véhicules neufs et de la prise de rendez-vous après-vente en ligne grâce à la synchronisation en temps réel des plannings des concessions. Ambition clairement affichée : devenir un acteur fort et une marque digitale de référence sur le marché automobile grâce à autobernard.com, marque phygitale qui rassemble sous le même nom la plateforme e-commerce et les points de ventes physiques.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
L’Ami arrive enfin dans le réseau Citroën

Après l'avoir proposé à la commercialisation au sein des enseignes Fnac et Darty, Citroën confie enfin son quadricycle électrique à son réseau de distributeurs. Plus de cent partenaires ont été

Hyundai : le pari payant de l'électrification

Le constructeur a connu depuis le déconfinement un volume d'activité qualifié d’extraordinaire. La conséquence d'une stratégie décidée pendant la crise : miser plus que jamais sur ses modèles

Carlos Gomes à la direction générale de BYmyCAR

Le groupe BYmyCAR ouvre pour la première fois de son histoire son capital au management et accueille à cette occasion un nouvel homme fort, Carlos Gomes, qui en devient directeur général.

Daimler souhaite vendre l'usine d'Hambach

Le groupe allemand, qui fabrique des Smart depuis 1998 en Moselle, vient d'annoncer son intention de vendre le site d'Hambach. Cette usine devait pourtant produire des modèles électriques de Mercedes.

Ivan Segal, Renault :

En juin 2020, le groupe Renault a gagné 1,5 point de part de marché avec 71 612 immatriculations, en hausse de 6,5 %. Les marques Renault et Dacia profitent pleinement de la prime à la conversion qui pèse

PSA Retail ferme 11 sites sur sa plaque parisienne

La filiale de distribution du groupe PSA annonce une réorganisation de sa présence en région parisienne. 11 sites seront fermés et les salariés redéployés dans les 25 succursales en périphérie

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page