Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
FCA a perdu 2,7 milliards d’euros depuis janvier

FCA a perdu 2,7 milliards d'euros au premier semestre 2020.

FCA a perdu 2,7 milliards d’euros depuis janvier

Le constructeur italo-américain fait grise mine avant son mariage avec PSA. Ses pertes se sont élevées à 2,7 milliards d'euros au premier semestre 2020.

 

Le constructeur italo-américain Fiat Chrysler, qui doit fusionner avec le français PSA, a enregistré une perte nette de 1,04 milliard d'euros au deuxième trimestre, victime de l'effondrement du marché mondial provoqué par l'épidémie de coronavirus. Ce résultat est néanmoins meilleur qu'attendu. Les analystes tablaient en effet sur une perte nette de 2 milliards d'euros, selon le fournisseur d'informations financières Factset Estimates.

 

Le chiffre d'affaires annuel du groupe, qui compte les marques Fiat, Chrysler, Jeep, Maserati, Alfa Romeo, Dodge et Ram, s'est lui effondré de 56 % à 11,7 milliards d'euros, un résultat cette fois moins bon que prévu (14 milliards d'euros). En mai, le directeur financier de FCA, Richard Palmer, avait pronostiqué que le deuxième trimestre serait le pire de l'année, après que le groupe eut enregistré une perte nette de 1,7 milliard d'euros et un recul de 16% de son chiffre d'affaires au premier trimestre.

 

"Notre deuxième trimestre a montré comment les actions décisives prises et la contribution extraordinaire des personnes ont permis de contenir l'impact de la crise liée au Covid-19", a commenté le patron de FCA, Mike Manley, cité dans le communiqué. "Alors que l'entreprise reste vigilante sur la santé et la sécurité de ses employés, nos usines (fermées un temps en raison des mesures de confinement prises à travers le monde, NDLR) sont maintenant opérationnelles, le réseau a repris les ventes tant dans les magasins qu'en ligne et nous avons la flexibilité et la force financière pour faire avancer nos plans", a-t-il ajouté.

 

D'avril à juin, FCA a écoulé 424 000 véhicules à travers le monde, avec un chiffre en recul de 63 % sur un an. Fiat Chrysler, qui est engagé dans un processus de fusion avec le français PSA, a confirmé que l’objectif était de conclure cette opération "d'ici la fin du premier trimestre 2021".

 

"La crise du Covid-19 a souligné encore davantage la logique de la fusion entre PSA et FCA. Le travail des deux équipes pour mener à bien la fusion s'est poursuivi à un rythme soutenu", a indiqué le constructeur italo-américain. "Les feux verts des autorités ont déjà été obtenus dans 12 des 22 juridictions concernées. L'enquête lancée par la Commission européenne ne devrait pas entraîner de retard dans le calendrier de la fusion", a-t-il jugé. Cette fusion doit donner naissance au troisième constructeur mondial en terme de chiffre d'affaires. Le nouveau groupe sera baptisé "Stellantis".

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page