Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Le projet aVEnir prêt à mettre 250 points de charge à l'épreuve

Le projet sera conduit pendant la période 2020-2022 par Enedis et une liste de partenaires, au rang desquels Renault et PSA.

Le projet aVEnir prêt à mettre 250 points de charge à l'épreuve

Les parties prenantes du projet aVEnir, emmené par Enedis, ont dévoilé la liste des 15 emplacements retenus pour un total de 250 points de charge. Là seront conduits des tests de pilotage intelligent de la recharge.

 

Enedis, PSA, Renault, Schneider Electric, Electric 55 Charging, Izivia et Total ont fait connaître leur choix. Les partenaires du programme aVEnir ont dévoilé une carte de 15 implantations situées en Ile-de-France, en région lyonnaise et autour de trois villes du sud (Aix, Avignon et Saint Tropez). Autant de lieux où 250 bornes pour véhicules électriques seront intégrées à une vaste expérimentation portant sur la gestion intelligente des cycles de recharge.

 

Il s'agit d'équipements déjà opérationnels, répartis sur des places de stationnement en voirie, en centre commercial ou chez des entreprises privées. La sélection d’immeubles en copropriété, équipés de bornes de recharge restant la dernière étape de recrutement à mener par le projet qui s'étendra sur la période 2020-2022.

 

Les données collectées dans ce cadre permettent de mieux comprendre les usages de recharge sur ces sites et révèlent plusieurs possibilités de pilotage permettant d’atténuer et d’étaler dans le temps les pics de puissance, voire de totalement les écrêter. Des enseignements qui contribueront à optimiser et faciliter le raccordement de futures bornes de recharge au réseau public de distribution.

 

Plusieurs cas d'usage

 

Parmi les cas d'usage à expérimenter, les partenaires du programme aVenir ont choisi d'observer les effets de la modulation de puissance opérée par une borne de recharge en réponse aux besoins exprimés par le gestionnaire du réseau de distribution. Menées avec Izivia, Total, Electric 55 Charging et Schneider Electric, ces tests visent à analyser la manière dont le compteur Linky pourrait être mis à contribution dans le processus de communication entre le réseau et la borne. Le deuxième cas d’usage se concentre sur l’injection dans le réseau de distribution de l’énergie stockée à bord des véhicules électriques, autrement dit le principe du Vehicle-to-Grid (VtoG).

 

Fin 2020, il sera question de mettre en œuvre le troisième cas d’usage. Celui-ci portera sur la synchronisation entre production photovoltaïque et recharge de véhicule électrique. Il expérimentera un outil permettant de prédire à une maille temporelle fine et locale les productions et consommations, et d’inciter l’usager à recharger sa voiture au moment opportun en favorisant les périodes de production photovoltaïque.

Copyright photo : @Enedis - Cornut Cyrus

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
LS Group en bonne voie pour entrer dans le réseau Volvo

L'opérateur a notifié auprès de l'Autorité de la concurrence son intention de reprendre le groupe Defrance Automobiles, marquant son entrée dans le réseau Volvo.

Hervé Miralles :

Le groupe Emil Frey France a ouvert le plus grand centre de reconditionnement de véhicules d'occasion en France à Ingrandes (86). A terme, plus de 30 000 véhicules seront rénovés dans cette usine

Automobile : ce que le gouvernement pourrait retenir de la Convention Citoyenne pour le Climat

Publicité sur les produits émetteurs de CO2, indemnités kilométriques, bonus sur les électriques neufs et d'occasion, création d’un malus basé sur la masse… Quels sont les points de la Convention

Le groupe Hess vise cinq sites Renault Retail Group

L’opérateur du Grand Est devrait finaliser, d’ici la fin de l’année 2020, l’acquisition de cinq sites appartenant à Renault Retail Group. Cette opération lui permettrait de faire son entrée

En 2022, les émissions de NOx devront être identiques en laboratoire et sur route

Les députés européens viennent de voter pour une correspondance parfaite des émissions de NOx en laboratoire et en conduite réelle dès le mois de septembre 2022.

Taxe selon le poids des véhicules ? Une mesure

Le secteur automobile se dresse vent debout contre la possibilité de durcir les règles du malus auto, en fonction de la masse des véhicules. Les professionnels de l'automobile dénoncent une mesure

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page