Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Opel Vectra break : Vectra gargantuesque !

Opel Vectra break : Vectra gargantuesque !

Dix-huit mois après la berline 4 portes, l'arrivée de la version break, début décembre en concessions, vient clôturer le renouvellement du modèle. Opel perpétue ainsi la tradition du break dans ses gammes depuis la Rekord en 1953. De la Rekord à l'Omega en passant par la Kadett, l'Astra,...

...mais aussi la première génération de Vectra, les "Caravan" Opel, sont devenues une tradition. Cela fait 50 ans que ça dure ! Pour fêter cet anniversaire, la marque au Blitz décline la nouvelle Vectra en break. La gamme Vectra est ainsi complète, dix-huit mois après le lancement de la berline 4 portes qui avait ouvert le bal. Mais l'apparition des carrosseries ne définit pas l'importance du modèle. En effet, depuis 1953, les "Caravan", les breaks Opel, ont toujours réalisé de bons chiffres de ventes. Ainsi la deuxième génération de Vectra break, apparue en 1996, s'était vendue à plus de 21 000 exemplaires. Avec cette nouvelle Vectra break, le constructeur espère réaliser 15 % de ses ventes françaises dans cette carrosserie. En effet, sur les 15 000 Vectra qu'Opel compte immatriculer, 2 250 devraient être des breaks.

De 540 à 2 240 l disponibles

Un break possède par définition de bonnes aptitudes routières alliées à un fort volume de chargement. Mais comme dans tous les domaines, certains proposent plus que d'autres. Avec cette Vectra cuvée 2003, Opel n'a pas fait les choses à moitié, notamment sur le volume disponible. En effet, avec une plate-forme à l'empattement de 2,83 m, soit 13 cm de plus que celui de la berline, la Vectra break offre, banquette arrière rabattue, 1 850 litres de volume de coffre. Et ce chiffre peut monter jusqu'à 2 240 l grâce au siège avant passager rabattable. Une astuce qui permet d'obtenir une longueur de chargement de 2,87 m ! Autre "truc" de ce nouveau break : le crochet d'attelage escamotable dont la praticité va faire plaisir aux possesseurs de caravanes. Opel propose aussi pour son break le Flex Organizer qui permet de gérer et d'optimiser l'utilisation du volume du coffre. Ce nouveau break Vectra ne manque donc pas d'atouts. Sous le capot, appartenance à la famille Vectra oblige, le break reprend les mécaniques de celle-ci. Six motorisations sont disponibles, trois essence et trois Diesel, dont la puissance s'étend de 100 à 177 ch. Tout est réuni pour faire de la Vectra break un succès. Sera-t-il aussi important que son volume de chargement gargantuesque ?

Christophe Jaussaud

Zoom

L'offensive Diesel

Opel met le gasoil double ! Agila, Meriva, Corsa, Vectra... la quasi-totalité de la gamme élargit son offre Diesel. L'Agila voit arriver sous son capot le 1,3 CDTi, ce qui devrait permettre au minispace d'Opel d'atteindre 3 600 unités en 2004, avec un taux de diésélisation de 30 %, contre seulement 8 % en 2003. Même chose pour la Corsa qui, avec l'arrivée de ce moteur, espère voir passer la part du Diesel à plus de 50 % en 2004. Une offensive Diesel qui met également en avant le Meriva. En effet, ce dernier devrait être en 2004 le modèle Opel le plus vendu en France, avec 35 000 unités. Pour remplir cet objectif, le Meriva, dont 70 % des ventes sont prévues en Diesel, bénéficie depuis le mois d'octobre du 1,7 CDTi en version 100 ch, qui devrait représenter plus de la moitié des ventes du petit monospace.

Voir aussi :

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
ZE : Renault veut garder un temps d'avance

Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

Une reprise de plus pour By my Car !

Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

Mercedes a dévoilé son pick-up

Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page