Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Jeep Compass : Vers de nouveaux marchés

Jeep Compass : Vers de nouveaux marchés

Jeep met à profit les synergies du groupe DaimlerChrysler pour lancer un nouveau SUV, la Compass. Tout a été mis en œuvre pour aller à la conquête d'une nouvelle clientèle grâce à un prix très abordable au risque de mettre en péril le statut Premium de la marque américaine. Et...

...si Jeep se démocratisait ? Nous n'y sommes pas encore. Toutefois, avec sa dernière-née, la Compass, la marque américaine est loin du haut de gamme auquel elle nous avait habitués jusque-là. En effet, le groupe Chrysler (les marques Chrysler, Jeep et Dodge) a peut-être envie de passer à l'échelon supérieur en termes de ventes et obtenir ainsi un peu plus de reconnaissance dans l'Hexagone. Depuis le début de l'année, le groupe a lancé un vaste plan de développement allant dans ce sens. La marque Dodge vient de débarquer sur le Vieux Continent et rejoindre ainsi ses deux marques cousines. Comme nous l'explique Jean Arcelin (lire "questions à" ci-dessous), qui préside depuis peu aux destinées des trois marques en France, 95 % du réseau existant a déjà repris le panneau de la marque américaine.
De ce côté de l'Atlantique, en Europe occidentale, le groupe Chrysler compte doubler sa part de marché, c'est-à-dire 1,4 % soit 200 000 unités. En France, l'objectif est le même : 20 000 unités ont été annoncées à l'horizon 2008, synonyme de 1 % de part de marché. D'ici là, les trois gammes devront totaliser 20 modèles contre 9 aujourd'hui. Inutile de préciser ce qui attend les trois marques en termes de lancement et de nouveautés.

Un modèle essentiel au développement de la marque en France mais également de tout le groupe Chrysler

Dès l'an prochain, en 2007, Jean Arcelin et son équipe se sont assignés l'objectif des 15 000 unités pour le groupe Chrysler en France. La marque Jeep devrait représenter une part non négligeable dans ce total, aux alentours de 7 000 unités.

LA JEEP EN BREF

  • Date de lancement :
    Novembre en essence et mars 2007 pour le Diesel
  • Segment de marché :
    SUV
  • Principales concurrentes :
    - Toyota Rav 4 136 D-4D (28 450 euros),
    - Hyundai Tucson 2.0 l CRDi 140 (27 910 euros),
    - Kia Sportage 2.0 l CRDI 112 Active 4x4 (26 760 euros)
  • Objectifs de vente :
    3 000 unités
  • Prix en euros :
    23 900 € 2,4 l 172 ch;
    25 200 € 2.0 CRD 140 ch

  • Pour y parvenir, la marque doit ainsi aborder de nouveaux territoires inconnus pour elle jusque-là. Force est de reconnaître que des tarifs allant au-delà des 30 000 euros restent prohibitifs. Il devenait donc essentiel pour la marque de profiter des synergies de groupe. Ainsi, quatre mois après la mise en fabrication de la Dodge Caliber, l'usine de Belvidere dans l'Illinois a débuté l'assemblage de la Compass. "Le groupe Chrysler commence ainsi à tirer les bénéfices d'un processus de fabrication entièrement nouveau qui permet l'assemblage de trois modèles différents sur une même chaîne de montage", a expliqué le constructeur. "En outre, relaie Jean Arcelin, la Compass n'utilise que 15 % de l'investissement réalisé dans cette usine". Ainsi aux côtés de la Caliber, la Compass devra également laisser un peu de place à la Jeep Patriot dont le montage est prévu pour le dernier trimestre de cette année.

    Un Diesel CRD d'origine Volkswagen qui n'arrivera qu'en… mars 2007

    Comme sa cousine la Caliber, la Compass se verra équiper de la même motorisation Diesel, le 2 litres 140 chevaux. Une motorisation essentielle à l'épanouissement de la marque en France. "90 % des ventes de la Compass le seront en version Diesel", insiste encore Jean Arcelin. Pour l'anecdote, ce moteur est d'origine… Volkswagen. Malheureusement, ce Diesel n'arrivera pas avant mars 2007. Dommage. Cette motorisation s'associe parfaitement à la 1,5 tonne du véhicule. Le rapport poids puissance est agréable et le véhicule se veut maniable. On regrettera toutefois le bruit du moteur au démarrage, petit problème d'acoustique sans doute. Les dirigeants vantent cependant les bienfaits de leur motorisation Diesel ne serait-ce que pour sa consommation de 6,8 litres aux 100 km. En attendant, il faudra donc se contenter du puissant 2,4 litres essence de 172 ch.

    Une nouvelle clientèle ?

    Si ces économies d'échelle sont bénéfiques pour le groupe, elles ont également des répercussions. Ainsi, nous n'avons relevé rien d'extravagant à bord du véhicule, ni aucun signe de richesse extérieure. La vie à bord reste sobre et ne se distingue pas de la concurrence.
    Côté design, la nouvelle Jeep reprend les signes distinctifs de la marque. A savoir la fameuse calandre à 7 ouïes verticales et ses feux très ronds. Quant à l'arrière du véhicule, la Compass laisse un aspect robuste, rehaussé et se distingue des Jeep classiques pour se rapprocher des… SUV contemporains !
    Car la grande nouveauté reste le positionnement de cette Compass. En effet, jusque-là, Jeep avait façonné sa réputation sur de véritables 4x4. Bien sûr, la Compass avec le Freedom Drive I cache un système de transmission à quatre roues motrices permanentes mais cette Jeep reste cependant plus proche du véhicule tout chemin que du baroudeur. "Le segment des SUV compacts en Europe de l'Ouest devrait s'accroître d'environ 344 000 unités en 2005 à quelque 400 000 unités d'ici 2010", ont estimé les dirigeants du groupe Chrysler qui ont donc pris la décision "d'étendre la marque Jeep sur le segment des SUV." C'est aussi pourquoi ces mêmes dirigeants insistent pour affirmer que la marque va à l'encontre de nouveaux territoires.
    La clientèle ciblée n'est pas non plus la même. Ainsi, Jeep souhaite conquérir et séduire les femmes attirées par ce genre de SUV. La marque estime même "qu'un client sur deux pourrait être féminin". Quant au taux de conquête, celui-ci "avoisinerait les 60 %."
    Cette Compass marque donc un tournant dans l'histoire de la marque pour les nouveaux territoires qu'elle explore. A commencer par son prix, ici également innovant : 23 900 euros pour la version essence et 25 200 euros pour la version Diesel. A de tels tarifs, Jeep pouvait laisser de côté, pour quelque temps, son statut de marque Premium.

    Tanguy Merrien

    QUESTIONS A

    Jean Arcelin, Directeur général Chrysler Jeep Dodge

    "Nous explorons de nouveaux territoires"

    Journal de l'Automobile. Quelles sont les attentes avec cette Compass ?
    Jean Arcelin. IL est difficile de déterminer les volumes de vente pour ce véhicule dès lors que le Diesel n'arrivera qu'en mars 2007. Or, le mix des ventes de la Jeep Compass sera composé à 90 % en Diesel. Toutefois, les attentes pour ce véhicule sont élevées et la Jeep Compass devrait être un des trois modèles Chrysler Jeep Dodge les plus vendus, soit dans une fourchette entre 3 000 et 4 000 unités. Ses atouts : une consommation réduite (6,8 l/aux 100 km), un prix attractif (dès 23 900 euros), un design… En outre, le marché des 4x4 en France régresse au profit de celui des SUV, ce qui est également positif pour nous.

    JA. Quelle sera sa place dans la marque ?
    JAr. La Compass aura une place à part dans notre gamme. Avec ce type de véhicule, nous explorons de nouveaux territoires. Le véhicule est à la fois un SUV mais également un 4x4. Il peut convenir à une clientèle très large. Nous espérons sensibiliser notamment une clientèle féminine attirée par ce genre de véhicule. Notre taux de conquête devrait d'ailleurs être élevé, à hauteur de 60 %.

    JA. Comment la Compass se situera-t-elle également par rapport à la concurrence ?
    JAr. Comme je l'ai dit plus haut, son prix attractif en fera un véhicule très accessible. Disponible dès 23 900 euros en essence et dès 25 200 euros en version Diesel, nous sommes entre 2 000 et 3 000 euros moins cher que la concurrence. Celle-ci se composera essentiellement des Toyota Rav-4, Hyundai Tucson et Kia Sportage. Une fois encore, c'est un nouveau territoire pour Jeep qui n'était jamais descendu dans une gamme de prix si intéressante. Il faut savoir que si nous pouvons nous le permettre c'est aussi parce que nous bénéficions des synergies existantes dans le groupe. La production de la Compass n'utilise que 15 % des coûts de l'usine et partage par ailleurs la même plateforme que son cousin chez Dodge, le Caliber.

    JA. Où en est le déploiement du réseau aujourd'hui ?
    JAr. A l'heure actuelle, le réseau Chrysler Jeep Dodge, car il convient de citer les trois marques simultanément, se compose de 101 points de vente. Dix autres points de vente devraient être ouverts d'ici la fin de l'année 2007. Ces nouveaux points de vente seront d'ailleurs confiés à des investisseurs déjà en place. En outre, le réseau Dodge, récemment lancé, est déjà bien avancé. 95 % du réseau Chrysler/Jeep a déjà repris le panneau. Il est important pour notre clientèle de bien faire comprendre que ces trois marques fassent partie du même réseau notamment au niveau de l'après-vente.

    JA. Quelles sont les évolutions en termes de vente et d'objectifs à court terme ?
    JAr. En 2005, nous avions commercialisé 8 900 unités dans les trois marques. A la fin de cette année, nous devrions dépasser la barre des 10 000 ventes (10 500 unités). Mais avec toute la batterie de nouveautés qui nous attend, c'est en 2007 que nous franchirons un cap important avec un objectif de 14 500 unités.

    JA. Ces nouveautés, justement, quelles seront-elles ?
    JAr. Après la Caliber, la marque Dodge sera complétée par l'arrivée du Nitro et de l'Avenger. De son côté, la Sebring, une berline du segment D va débarquer chez Chrysler. Enfin, la marque Jeep va encore se compléter avec les lancements du Patriot et du Wrangler en 2 et 4 portes. En l'espace de deux ans, Jeep verra sa gamme passer de 3 à 7 modèles.

    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    ZE : Renault veut garder un temps d'avance

    Après la conversion à l'électrique de la quasi-totalité des constructeurs de la planète à plus ou moins longue échéance, l'Alliance Renault-Nissan, qui reste l'un des pionniers en la matière,

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page