Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Chopard-Lallier bâtit la première Maison Citroën du réseau privé

Le groupe Chopard-Lallier sera le premier investisseur privé à ouvrir une Maison Citroën en France.

Chopard-Lallier bâtit la première Maison Citroën du réseau privé

La concession de Beaune de l’opérateur bisontin entame sa mue pour se transformer en la première Maison Citroën du réseau privé. Au programme : un lieu de convivialité aux derniers standards de la marque, intégrant un espace d’exposition réduit et un parc VO agrandi.

 

Quel est le point commun entre Bombay, Séoul, Bruxelles, Paris et Beaune ? Toutes ces villes accueillent ou, dans le cas de la capitale des vins de Bourgogne, accueillera, une Maison Citroën. L’affaire détenue par le groupe Chopard-Lallier sera ainsi la première du réseau privé français à adopter ce concept présenté en 2016 à l’occasion du Mondial de Paris. Jusqu’ici, dans l’Hexagone, les Maisons Citroën n’ont en effet été bâties que par PSA Retail, avec des points de vente à Alesia, Grenelle, Velizy ou encore Saint-Didier, même si ces deux derniers sont amenés à fermer leur portes.

 

C’est en lieu et place de la concession actuelle, située à un carrefour stratégique de la ville, que se tiendra cette Maison Citroën dont les portes ouvriront en juin 2021. "Nous aurions dû être livrés en septembre, mais le covid a fait glisser le projet de 9 mois. Au moins, nous l’apprécierons d’autant plus quand nous l’aurons", philosophe le directeur de la concession, Michel Varziniac, qui peaufine le projet depuis deux ans déjà. "Lorsque nous avons découvert la Maison Citroën au Mondial, nous nous sommes dit qu’il serait formidable d’avoir un outil de travail pareil", motive ce dernier.

 

Faire de Citroën une marque qui compte

 

Rapidement, la marque aux chevrons, séduite par le projet, le prend en main sous l’égide d’Arnaud Belloni, avec la bénédiction d’Erik Chopard-Lallier. Mais pourquoi donc Beaune, alors que les Maisons Citroën étaient jusqu’ici seulement présentes dans les plus grandes capitales ? "A la tête de la concession de Dôle depuis 15 ans, j’ai pris la direction du site de Beaune il y a deux ans. J’ai immédiatement perçu la convivialité véhiculée dans la ville et me suis dit que nous devions capitaliser dessus en proposant un écrin de vente tel que la Maison Citroën. Si nous avons quelque chose de beau à offrir aux habitants, nous pouvons permettre à Citroën de devenir une marque sur laquelle il faut compter à Beaune", explique Michel Varziniac. 

 

L’idée est donc de s’inspirer du l’univers cosy et soigné des Maisons Citroën : l’espace d’exposition, réduite à deux silhouettes dans le format initial, pourra accueillir six véhicules sur le site de Beaune, soit la gamme complète de la marque aux chevrons. Réduction de surface également pour le magasin de pièces, permise par la proximité de la plateforme. L’espace libéré servira à un parking et un espace véhicules d’occasion plus grands. Le tout, avec une part belle faite aux outils digitaux et un niveau d’ambition élevée côté expérience client. "L’idée est d’avoir le même niveau d’exigence d’un DS Store, de proposer des services de qualité et d'apporter une plus-value avec des services de jockey ou de location", compare Michel Varziniac.

 

Nouveaux standards de la marque

 

Le timing est finalement bon puisque cette Maison Citroën se parera également des derniers standards de la marque, présentés en 2018. Au menu : logo blanc, façade grise (qui sera pour les autres point de ventes rouge et grise, le site de Beaune étant classé en périmètre historique), verrière pour abriter les véhicules exposés, et jeux de lumière. Un investissement de plus de 2 millions d’euros a été necessaire pour cette Maison Citroën dont l’objectif est d’écouler environ 500 véhicules neufs et 400 VO à particuliers.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Malus au poids : l’amendement est paru

Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page