Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
VO : l'Ile-de-France est proche de retrouver l'équilibre

D'ici la fin du mois d'octobre, la région Ile-de-France devrait avoir fait son retard sur l'exercice 2019. La perspective d'une croissance se dessine.

VO : l'Ile-de-France est proche de retrouver l'équilibre

Les immatriculations de véhicules d'occasion ont grimpé, en septembre 2020, d'environ 30 % en Ile-de-France. La région revient à un niveau proche de celui de 2019 mais dans les autres territoires, le retard se comble plus lentement.

 

L'Ile de France n'est qu'à quelques unités de ses scores de l'an passé. Selon AAA Data, 77 333 véhicules d'occasion ont été immatriculés dans la région, en septembre 2020. Ce volume progresse de 29,9 %. Surtout, il porte à 576 581 unités le total des immatriculations après 9 mois d'activité, soit à peine 0,8 % en-dessous des relevés 2019.

 

Six des régions et grands ensembles considérés par AAA Data affichent une progression supérieure à la moyenne du marché (+20,5 %, à 560 006 VO revendus tous canaux confondus). Derrière l'Ile-de-France, c'est la Bretagne qui s'illustre tout particulièrement.  En territoire celte, les changements de cartes grises ont bondi de 24,1 % par rapport à septembre 2019, à 29 014 unités. La région Pays-de-la-Loire fait presque aussi bien avec une croissance de 23,8 %, à 34 065 unités. Deuxième marché national pour le VO, l'Auvergne-Rhône-Alpes a enregistré 74 863 immatriculations, soit +21,3 %.

 

Après neuf mois de ventes, cette dernière région reste en retrait de 6,3 % par rapport à l'exercice précédent, à 532 506 unités. Le retard est plus marqué en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie où respectivement 412 415 (-7,4 %) et 402 770 VO (-7,6 %) ont trouvé preneurs. Là encore, la Bretagne se détache du peloton. Les 209 062 véhicules d'occasion remis à la route correspondent à un repli de 4,6 %.

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Malus au poids : l’amendement est paru

Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page