Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
ParuVendu s'ouvre aux VN

Laurent Radix, le président de ParuVendu.

ParuVendu s'ouvre aux VN

La stratégie 2021 de l'infomédiaire se veut assez claire : en donner plus pour un prix identique. L'une des grandes nouveautés, déployée dès ce mois de novembre, sera d'ouvrir les pages de publication aux véhicules neufs.

 

Les challengers, ça ose tout. C'est même à ça qu'on les reconnait. Et dans cette philosophie de commerce, ParuVendu va faire le pari d'en donner plus pour le même prix à ses clients professionnels. Une stratégie offensive qui, dès le mois de novembre 2020, va conduire l'infomédiaire à ouvrir ses canaux de publications à un autre type de produits automobiles, les véhicules neufs.

 

"A la demande des concessionnaires, nous avons pris la décision de faire évoluer notre modèle et de permettre la publication de VN en plus des VO", explique au Journal de l'Automobile, Laurent Radix, le président du groupe ParuVendu. Une prestation qui ne sera pas surfacturée, affirme-t-il. Un choix dicté par sa perception du marché. "L'activité VO dépend largement des reprises et nous devons soutenir les ventes de VN pour booster les publications de VO", se range-t-il aux côtés des distributeurs.

 

Autre nouveauté au programme, une offre de couplage marketing va faire son apparition dans le catalogue de solutions. Dans le cas présent, ParuVendu va proposer d'associer les packs de publications d'annonces avec des bannières publicitaires. Concrètement, un distributeur va diffuser sa liste de VO et souscrire à une prestation qui consiste à faire sa promotion sur les écrans des consommateurs situés sur sa zone de chalandise. Une idée réservée exclusivement à la cellule automobile de l'infomédiaire multisecteur. Cela rejoint le service d'accompagnement phygital des Journées Portes Ouvertes qui inclut l'habillage du site, les bannières digitales et la distribution de supports papier pour attirer les prospects.

 

Selon les derniers relevés statistiques, ParuVendu totalise en moyenne 10 millions de visiteurs uniques par mois, depuis la sortie du confinement. "Un score très haut par rapport à nos habitudes", se réjouit Laurent Radix. Il faut dire que par rapport à l'an passé, la plateforme a connu un bond de fréquentation 15 % en juillet et 20 % en août avant de stabiliser ses chiffres en septembre.


 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Malus au poids : l’amendement est paru

Le texte introduisant le malus au poids dans le projet de loi de finances 2021 vient d’être publié. Comme attendu, seront concernés, à partir de 2022, les véhicules de plus de 1 800 kg avec une pénalité

Renault a soigné son pricing au troisième trimestre 2020

En conjuguant les effets de la reprise des ventes en Europe et une politique commerciale plus vertueuse, le groupe Renault a redressé la barre au troisième trimestre 2020. Le chiffre d'affaires s'établit

PSA se dote d’une business unit dédiée aux utilitaires légers

En France, une nouvelle direction en charge des VUL voit le jour chez PSA. Dirigée par Fayçal Hemia, elle doit permettre à Peugeot, Citroën et Opel de gagner des parts de marché en mobilisant les réseaux,

Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

Jean-Baptiste Djebbari, le ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page