Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mercedes-Benz : grande C, petite S

La nouvelle Mercedes Classe C sera disponible en milieu d'année 2021.

Mercedes-Benz : grande C, petite S

Légèrement agrandie pour offrir plus d’habitabilité, la nouvelle Mercedes-Benz Classe C ferait presque de l’ombre à ses grandes sœurs, les Classe E et S, avec un niveau d’équipement inédit et des motorisations hybrides rechargeables offrant jusqu’à 100 km d’autonomie.

 

Entre deux lancements de modèles 100 % électriques, l’EQA ayant récemment fait son coming-out en attendant celui de la grande berline EQS dans les prochaines semaines, Mercedes-Benz s’attaque à une valeur sûre de son catalogue : la Classe C. Un modèle écoulé à 10,5 millions d’unités depuis 1982, dont 2,5 millions pour la dernière génération datant de 2014.

 

Cette nouvelle génération de Classe C embarque comme il se doit les meilleures technologies de la marque, à tel point que le gap qui a pu la séparer dans le passé des modèles supérieurs, la Classe E et la Classe S, est aujourd’hui pratiquement comblé. Si le design évolue plutôt timidement, les mensurations ont en revanche été revues pour offrir plus d’habitabilité. Tant en berline qu’en break, la nouvelle Classe C est plus large (1 820 mm) et plus longue (4 751 mm), tout en bénéficiant d’un meilleur empattement (2 865 mm).

 

PHEV essence et diesel

 

Conséquence de cette croissance, l'espace aux coudes est accru de 22 mm pour le conducteur et de 15 mm pour les passagers arrière, la garde au toit est augmenté de 13 mm (11 mm pour le break) et l’espace aux genoux est en hausse de 35 mm sur la deuxième rangée de sièges. Quant au coffre, il est identique pour la berline (455 l) et gagne 30 litres sur le break (490 l).

 

La nouvelle Classe C se veut donc plus accueillante, mais elle vise également le top en matière de motorisations et de comportement routier. Des propositions hybrides rechargeables essence et diesel seront notamment au programme avec une autonomie record de 100 kilomètres en tout électrique. Une endurance liée à la présence sous le coffre d’une batterie de 25,4 kWh. Cette dernière accepte la charge en courant continu grâce à un chargeur de 55 kW, de quoi faire le plein d’électricité en seulement 30 minutes. La recharge en courant alternatif est également possible. Ajoutons que le système est complété par un moteur électrique de 129 ch.

 

Des motorisations plus classiques sont évidemment annoncées même si l’essentiel des ventes est attendu avec les PHEV. En France, une version essence C200 de 204 ch est au programme mais ses valeurs CO2 élevées (à partir de 141 g/km pour la berline et de 143 g/km pour le break) seront un handicap. Les versions diesel C220d de 200 ch et C300d de 265 ch sont promises à un meilleur avenir grâce à des rejets de CO2 débutant à 131 g/km.

 

Essieu arrière directionnel

 

Au rayon confort de conduite, la nouvelle Classe C est dotée de nouveaux trains roulants avec la possibilité d'avoir un essieu arrière directionnel, un dispositif jusque-là réservé aux modèles supérieurs. Le système est le même, à savoir que les roues arrière braquent à l’opposé des roues avant sous les 60 km/h (angle max de 2,5°) et dans le même sens au-delà. Le tout est associé aux désormais incontournables aides à la conduite.

 

L’habitacle n’est pas en reste avec un traitement toujours plus haut de gamme. On relève le présence de deux écrans, l’un de 12,3 pouces faisant office de combiné d’instruments, l’autre de 11,9 pouces en format vertical incliné étant la porte d’entrée aux différentes fonctions du véhicule. La nouvelle Classe C est en outre équipée des derniers outils numériques de la marque, comme la fonction Smart Home MBUX qui permet de gérer à distance les équipements de sa maison (température, éclairage, volets roulants…).

 

Ajoutons pour finir que la Classe C est produite à Brême (Allemagne), Pékin (Chine) et East London (Afrique du Sud). Sa commercialisation est attendue en milieu d’année 2021, sans plus d’indication à ce stade. Les versions berline et break devraient arriver de concert, en attendant le renfort ultérieur d’un déclinaison All Terrain.

 

 

 

 

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
CAR Avenue primé pour sa performance en Europe

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Dans la catégorie

GPDA : Eden Auto est le Groupe de l'année 2020

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Eden Auto reçoit le prix

GPDA : Renault à Ancenis, Concession de l'année 2020

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Dans la catégorie

GPDA : Jean-Charles Verbaere élu Distributeur de l'année

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Dans la catégorie

GPDA : Une saga familiale qui se construit autour de destins croisés

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les sociétés primées. Dans la catégorie

GPDA : Le groupe Progeda affiche la meilleure e-réputation

Pour mieux découvrir les Grands Prix de la Distribution Automobile, le Journal de l'Automobile vous propose un éclairage sur les innovations récompensées et les groupes primés. Le prix de la meilleure

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page