Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Dimitri Tsygalnitzky aux commandes de FreeNow France

Dimitri Tsygalnitzky, directeur général de Freenow France, va mener un projet de renforcement de la filiale sur le territoire national.

Dimitri Tsygalnitzky aux commandes de FreeNow France

La plateforme de réservation de VTC du groupe cofondé par BMW et Daimler a nommé un nouveau directeur général pour sa filiale française. Dimitri Tsygalnitzky évolue dans la société depuis 2019 quand il s'agissait encore de Chauffeur Privé.

 

FreeNow France tient son nouveau directeur général. Le groupe détenu par BMW et Daimler et spécialisé dans la réservation de VTC a officialisé la nomination de Dimitri Tsygalnitzky à la tête de la filiale hexagonale. Il remplace Antoine Lieutaud, parti mené un projet entrepreneurial.

 

Dimitri Tsygalnitzky n'a pas été parachuté, il connaît les équipes puisqu'il en fait partie depuis 2019 quand l'entreprise se dénommait encore Chauffeur Privé. Il a donc connu l'ère Kapten et le rachat par le géant allemand. Avant de prendre ses nouvelles fonctions, ce diplômé de l'Inseec assurait le rôle de vice-président en charge des solutions professionnelles à l'échelle de l'Europe de l'Ouest.

 

Plan stratégique en 5 points

 

Passé par Veolia à Montreal, Amadeus IT à Madrid ou encore Sabre Corporation à Londres, le fraîchement nommé directeur général de Freenow France a l'expérience de l'international et des postes à responsabilités. Un profil qui convient aux chantiers engagés par la plateforme de VTC. "La France étant un marché clé dans la stratégie de développement au niveau européen, l’année 2021 représente une étape décisive pour l’entreprise qui souhaite s’affirmer comme un acteur de référence dans le pays", ne cache pas le groupe.

 

Dimitri Tsygalnitzky conduira un plan en 5 axes majeurs. FreeNow doit signer des partenariats clés pour devenir une plateforme de référence en matière de mobilité multimodale. Un accord avec Tier Mobility, société allemande spécialisée dans les trottinettes, à exploiter dès la mi-avril, marquera le coup d'envoi. Il est aussi question de renforcer le maillage territorial, de multiplier les offres à destination des professionnels avec Freenow For Business, de renforcer la proximité avec les clients et les chauffeurs et, à plus long terme, d'atteindre la neutralité carbone en 2030.

 

Lire aussi : BMW et Daimler cèdent Park Now à Easypark

 

Pour mémoire, FreeNow France couvre les agglomérations de Paris, Lyon et Nice. L'application compte 3 millions d'utilisateurs, 30 000 conducteurs partenaires et quelque 3 500 entreprises clientes selon les chiffres communiqués par l'entreprise.

Copyright photo : ©CamilleFroment

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Maxime Picat, Stellantis :

Directeur de Stellantis en Europe, Maxime Picat a été élu Homme de l’Année 2020. Pur produit de PSA, il maîtrise aussi bien les rouages des usines que la complexité des gammes, la conception des véhicules

Le groupe Carwest ouvre une nouvelle concession Peugeot à la Queue-en-Brie

Présidé par Xavier Trujas, le groupe Carwest vient d'ouvrir une concession Peugeot à La Queue-en-Brie (94). Il s'agit d'un tout nouveau site qui permet au groupe francilien de combler un vide dans le sud du Val-de-Marne.

Carlos Tavares dévoile la nouvelle stratégie d'électrification pour Stellantis

Le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares, a dévoilé une partie de la stratégie d'électrification du groupe. En 2025, 38 % des ventes seront électrifiées grâce à 4 nouvelles plateformes

Vincent Cobée, Citroën :

Avec la C5X, Citroën signe son retour sur le segment des grandes berlines, quatre ans après l'avoir quitté. Produite en Chine, comme la DS9, la C5X sera commercialisée en Europe à l'automne 2021.

François Larher, Audi :

En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page