Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Kantar BrandZ Top 50 : l'automobile et la mobilité ne brillent pas

Renault (19e) est la première marque automobile du classement BrandZ Top 50 France. Peugeot est 43e.

Kantar BrandZ Top 50 : l'automobile et la mobilité ne brillent pas

Kantar a dévoilé son classement 2021 des marques françaises les mieux valorisées. L'industrie automobile peine à s'illustrer sous le poids conjugué de la crise et de la croissance du monde du luxe et des soins.

 

Il n'y a pas eu de miracle. L'automobile et le secteur de la mobilité à quatre roues n’a pas atteint les sommets du classement BrandZ Top50 France édité par Kantar. Le résultat a été dévoilé, mardi 6 avril 2021, lors d'une conférence en ligne. La catégorie baptisée "Automobile, loueur et pneumaticien" a représenté 3 % de la liste. L'effet conjugué de la crise sanitaire et de l'insolente réussite des marques de luxe (50 %) et de soin du corps (18 %) ont étouffé les ambitions des autres secteurs.

 

Preuve de cette tendance, seules quatre marques en lien avec l'automobile figurent encore dans le classement de Kantar. Michelin (13e) est la mieux évaluée, tandis que Renault se positionne à 19e place, Europcar à la 40e et Peugeot à la 43e. Citroën comptant parmi les trois références sorties du BrandZ Top 50 d'une année sur l'autre.

 

Valorisée à 4,47 milliards d'euros, avec Renault et Peugeot, l'automobile fond de 23 %, soit le plus fort déclin rapporté par Kantar sur la période. La disparition de la marque aux chevrons ayant son impact. En difficulté durant l'exercice 2020, la marque Europcar est donnée à 1,1 milliard d'euros, en repli de 7 % environ. En fonte de 15 %, Michelin est valorisée à 5,31 milliards. A titre de comparaison, le monde du luxe atteint 162,5 milliards d'euros.

 

Leboncoin signe une entrée remarquée

 

En plus d'être présentée comme une des marques aux fondamentaux les plus sains (derrière EDF et Orange), Michelin est aussi la 2e marque au positionnement le plus clair dans l'esprit des consommateurs. Le manufacturier devance toutes les autres marques en matière de communication pointe à la 4e place du classement des marques innovantes. Aucune marque automobile n'intègre un classement spécifique en 2021.

 

Les consommateurs se tournent de plus en plus vers des solutions à faible impact environnemental. L'économie circulaire et les produits d'occasion deviennent des réflexes. Une tendance qui profite à la plateforme Leboncoin qui devient la première marque technologique à intégrer le Top 50 Brandz France. Une entrée remarquée puisque le spécialiste des produits d'occasion en tout genre prend directement la 38e place, devant Engie.

Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles
Maxime Picat, Stellantis :

Directeur de Stellantis en Europe, Maxime Picat a été élu Homme de l’Année 2020. Pur produit de PSA, il maîtrise aussi bien les rouages des usines que la complexité des gammes, la conception des véhicules

Le groupe Carwest ouvre une nouvelle concession Peugeot à la Queue-en-Brie

Présidé par Xavier Trujas, le groupe Carwest vient d'ouvrir une concession Peugeot à La Queue-en-Brie (94). Il s'agit d'un tout nouveau site qui permet au groupe francilien de combler un vide dans le sud du Val-de-Marne.

Carlos Tavares dévoile la nouvelle stratégie d'électrification pour Stellantis

Le directeur général de Stellantis, Carlos Tavares, a dévoilé une partie de la stratégie d'électrification du groupe. En 2025, 38 % des ventes seront électrifiées grâce à 4 nouvelles plateformes

Vincent Cobée, Citroën :

Avec la C5X, Citroën signe son retour sur le segment des grandes berlines, quatre ans après l'avoir quitté. Produite en Chine, comme la DS9, la C5X sera commercialisée en Europe à l'automne 2021.

François Larher, Audi :

En charge de l'activité occasion chez Audi France depuis octobre 2020, François Larher fait le point sur les dernières évolutions du label Audi Occasion:Plus et sur les ambitions de la marque aux anneaux

Renault affiche une part de marché en baisse mais se dirige vers des ventes saines

Renault continue de réorienter sa stratégie commerciale avec une baisse des immatriculations tactiques, ce qui explique sa part de marché en retrait depuis le début de l'année 2021. Une phase difficile

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page