Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mazda MX-5 : Pour redonner du plaisir

Mazda MX-5 : Pour redonner du plaisir

Satisfaisant la demande et répondant à la concurrence, Mazda équipe son coupé cabriolet d'un toit rigide qui augmente son pouvoir de séduction. Ce roadster coupé laisse la place au rêve. Mazda aurait-il procédé à une mini-révolution en faisant passer son MX-5 d'une version...

...à capote souple à une version en toit rigide ? Si les deux versions cohabiteront, du moins pour l'instant, le chemin est entrepris. Ces dernières années, observateurs et spécialistes auront relevé que plusieurs constructeurs ont lancé ou relancé leurs coupés cabriolets dotés de nouveaux toits rigides. "Une tendance qui a mené à une augmentation de la demande pour un Mazda MX-5 équipé de la sorte", explique le constructeur. "Nous savons bien que des clients ayant considéré l'achat d'un MX-5 ont hésité pour des raisons de sécurité et de confort", a même précisé Takao Kijima, chef de projet du produit ajoutant que "nous élargirons le cercle des fans du MX-5 avec ce nouveau modèle."
C'est certain. Lancé il y a 17 ans de cela, le MX-5 reste un classique dans la catégorie des coupés cabriolets. Fin juin 2006, on comptabilisait 774 372 MX-5 produits et la voiture compte à son actif plus de 150 récompenses dans le monde entier. Un succès qui ne devrait pas être altéré avec le lancement de cette troisième génération.

Un toit rigide qui améliore le design

Une troisième génération avec toit rigide donc. Que les fans soient rassurés, le MX-5 garde tout son charme. La greffe du nouveau toit améliore même la voiture. Les ingénieurs ont réussi l'exploit ne pas alourdir le véhicule puisqu'avec 1 116 kg au total, le MX-5 ne pèse au final que 37 kg de plus que la version originelle. Quant au design, il semble plus complet. Toujours aussi fluide et racée,

MAZDA MX-5 EN BREF

  • Date de lancement : Disponible
  • Segment de marché : Coupé Cabriolet :
    27 350 unités au 1er semestre 2006 (- 7,4 %)
  • Principales concurrentes : 
    - Opel Tigra Twintop 1,8 125 ch (20 200 euros) 
    - Peugeot 206 CC 1,6 110 ch
    (20 200 euros)
  • Prix :
    22 450 € 1.8 l 126 ch
  • malgré un coffre surélevé de 20 mm, la petite Mazda garde son côté félin et si les ailes arrière sont élargies, ce n'est pas pour déplaire, tant la nippone paraît beaucoup plus masculine.
    Par ailleurs, les ingénieurs d'Hiroshima ont atteint un autre objectif : ne pas empiéter sur les dimensions du coffre avec ce nouveau toit rigide. Un coffre, qui avec ses 150 litres de volume, reste également inchangé mais toujours aussi petit. De quoi mettre quelques petits sacs de voyage.
    L'allure de ce roadster coupé est au final réussie. N'en déplaise aux fans de la première heure. Plus homogène, plus racé, plus équilibré, le pari esthétique et pratique semble atteint.
    A l'intérieur du véhicule, les différences entre les deux versions restent limitées à quelques détails près. On trouvera sur la console centrale les deux boutons "open et close" manipulant en 12 secondes chronos, un record, le toit. On remarquera également quelques différences entre et derrière les sièges. Les deux espaces de rangement présents derrière les sièges de la version en toit souple ont disparu sur le Roadster Coupé au profit du coffre servant à stocker le toit. Ce fameux toit qui améliore également l'acoustique limitant les bruits du moteur.

    Une sonorisation très plaisante

    Mais pas suffisamment. Et c'est tant mieux tant la sonorité du 1,8 l 126 ch est plaisante. Si on peut s'étonner du manque relatif de puissance sur ce genre de véhicule, celui-ci est largement compensé par le poids de la voiture et surtout son étonnante maniabilité et agilité. Disponible dès les bas régimes, le MX-5 est immédiatement agréable à conduire et confère même quelques sensations. A plus grande vitesse, la petite nippone devient bruyante et son moteur, même performant, n'offre pas la capacité d'avaler de longues distances, loin du confort des grandes berlines. Mais le MX-5 est-il conçu pour cela ? Assurément non.
    Dans un monde automobile où les produits se ressemblent de plus en plus et qui file vers une certaine standardisation, la Miata (son nom américain) offre un réel plaisir et de véritables sensations. N'est-ce pas le but recherché ? D'autant que son prix (22 450 euros) abordable, autorise le rêve et vous réconcilie avec une certaine idée de l'automobile.

    Tanguy Merrien

     

    ZOOM

    12 secondes chrono

    Le toit rigide rétractable a été développé par Mazda en collaboration de Webasto Japon. Il se compose de trois parties mobiles et d'un couvercle de logement central, lui aussi commandé par le système. Au total quatre moteurs électriques transforment le coupé en cabriolet. Afin de contenir au maximum l'excès de poids dû au toit rétractable, Mazda fabrique celui-ci avec deux types de matériaux légers, un composite SMC (fibre de verre et résine) pour les panneaux extérieurs et un polypropylène renforcé de fibres de verre (GFPP) pour les panneaux intérieurs. Grâce à ces matériaux de pointe, le poids du hard top a pu être contenu. Le toit lui-même ne pèse que 18 kg de plus que la capote en toile. Deux simples boutons actionnent le toit, un pour l'ouvrir, le second pour le fermer. L'opération se déroule en 12 secondes chronos. "Le mécanisme d'ouverture le plus rapide du marché", selon le constructeur.
    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Le gouvernement modifie le barème du malus pour 2021

    Le gouvernement a déposé un amendement, dans le cadre de l’examen du PLF 2021, modifiant le barème du malus pour l’an prochain. Il fixe également le cap pour 2022 et 2023. Une décision liée à l’introduction

    Ascom Invest (BymyCar) reprend les VTC Marcel

    Selon nos informations, les VTC Marcel sont repris par Ascom, la holding de Jean-Louis Mosca, aussi connu pour être le président de BymyCar. Les tractations entre Renault et l'acquéreur ont été bouclées

    Les constructeurs vont-ils échapper aux amendes sur le CO2 ?

    L’association T&E estime que les constructeurs sont en passe d’atteindre leurs objectifs CO2 de 2020. Pas question de saluer les efforts consentis : T&E accuse les constructeurs de "petits arrangements"

    Le véhicule électrique d'occasion aura son bonus

    Jean-Baptiste Djebbari, ministre délégué aux Transports, a annoncé une prime de 1 000 euros pour l'achat d'un véhicule électrique d'occasion et confirmé que le territoire français serait jalonné

    Chopard-Lallier bâtit la première Maison Citroën du réseau privé

    La concession de Beaune de l’opérateur bisontin entame sa mue pour se transformer en la première Maison Citroën du réseau privé. Au programme : un lieu de convivialité aux derniers standards de la marque,

    Le groupe Gemy se réorganise sous la direction de Pierre-Elie Gérard

    Pierre-Elie Gérard, petit-fils des fondateurs du groupe Gemy, prend la direction de l’entreprise familiale, sous l’égide de son père, Pascal Gérard, avec qui il en assure la cogestion. L’occasion

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page