Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
La Cee'd : Nouvelle ère pour Kia

La Cee'd : Nouvelle ère pour Kia

Une surprise ? Pas vraiment. Depuis maintenant quelques années, le coréen Kia nous a habitués à des modèles de plus en plus cohérents avec leur marché, de mieux en mieux finis et d'une qualité irréprochable. La Cee'd monte donc encore d'un cran, notamment grâce à une garantie de 7 ans, qui...

...installe définitivement Kia au rang des constructeurs avec lesquels il faut désormais compter.

"Cee'd est la Kia la plus ambitieuse du segment C européen", entame brièvement Dominique Person, patron de Kia Motors France, bientôt rejoint par Jean-Charles Lievens, vice-président de Kia Motors Europe. "Les plus hauts standards du design et de l'ingénierie européenne ont été appliqués à cette première Kia totalement conçue et fabriquée en Europe".
Car la Cee'd est en effet produite dans la toute première usine européenne de la marque, située à Zilina, en Slovaquie. Elle se pose d'ailleurs en véritable révolution pour Kia, puisqu'elle renferme toutes les ambitions et tous les espoirs de la marque sur le marché européen. Cee'd a d'ailleurs été exclusivement développée pour ces consommateurs exigeants, et ne sera distribuée qu'en Europe.
Et, pour prouver aux réfractaires que ce modèle disposera d'un niveau de qualité inégalé, Dominique Person a choisi de le garantir 7 ans, dans son intégralité. Une première en Europe, même si d'autres importateurs ou filiales Kia de la UE ont déjà annoncé qu'ils feraient de même. "Il n'y a aucun piège, aucune petite ligne en bas du contrat de garantie. Elle est totalement transparente, et transmissible en cas de revente, si tant est que le carnet d'entretien ait été suivi bien sûr…" se gargarise Dominique Person. Et il a bien raison. Car au-delà de l'effet médiatique d'une telle annonce (déjà plus ou moins initiée lors du Mondial de Paris), la garantie de 7 ans devrait avoir un effet catalyseur impressionnant sur le marché de l'occasion, ainsi que sur les ventes flottes ou professionnels… Pourtant, le constructeur affiche des objectifs raisonnables, avec 105 000 ventes prévues en Europe l'an prochain, pour 7 000 en France, réparties de manière égale entre particuliers et professionnels.

Parlons voiture

Mais venons-en au fait. A l'extérieur tout d'abord, la Cee'd présente un design sans risque, reprenant les recettes du succès de la Toyota Corolla notamment, modèle le plus vendu sur la planète. Ainsi, ses lignes, consensuelles, n'attirent pas spécialement l'œil, sans toutefois le choquer. Selon ses concepteurs, le style de la Cee'd préfigure les lignes des Kia dans les prochaines années. Déjà initié sur Sorento et Picanto, il s'agit d'utiliser de larges surfaces lisses, associées à une posture bien campée, le tout pour dégager une impression de solidité. Un avant relativement long, un arrière ramassé, qui s'agrémente d'une ligne dominante partant de la partie basse du spoiler frontal, et

LA CEE'D EN BREF

  • Date de lancement :
    Janvier 2007
  • Segment de marché :
    Segment C, berline compacte, 21 298 unités durant le premier semestre 2006
  • Objectifs 2007 :
    7 000 en France, 105 000 en Europe
  • Principales concurrentes de la 1,6 l CRDi VGT 90 ch (18 950 euros) :
    - Toyota Corolla 90 D74-D terra :
    18 350 €
    - Mazda 3 1,6 l MZ-CD90 :
    18 600 €
    - Renault Megane 1.5 DCi 85 :
    19 000 €
  • Prix :
    17 250 € : 1,4 l DOHC CVVT essence 105 ch
    18 950 € à 20 250 € : 1,6 l CRDi VGT 90 ch
    16 850 € à 20 650 € : 1,6 l DOHC CVVT essence 122 ch
    19 650 € à 22 150 € : 1,6 l CRDi VGT 115 ch
  • venant souligner la grille de calandre, le capot, puis le pavillon, et redescendant jusqu'au feu arrière. Un feu arrière d'ailleurs très réussi qui, à l'allumage des stop, éclaire une spirale d'un rouge dynamique.
    Mais Kia n'a pris aucun risque dans l'esthétique de son futur best-seller. Tout au long des phases de conception de Cee'd, des "cliniques" marketing ont été organisées dans les grands pays européens, réunissant la cible privilégiée de la future voiture, des hommes et des femmes d'une trentaine d'années ou encore des couples avec un ou deux enfants en bas âge. Les ingénieurs de Kia disposaient donc du feed back de la clientèle en temps réel, au fur et à mesure du développement produit.

    De gros progrès à l'intérieur

    Dans l'habitacle, la qualité de la nouvelle Kia fait également un bond considérable. "The Power to Surprise" (le pouvoir de surprendre), slogan de la marque, prend ici tout son sens. En effet, la Cee'd épate par la qualité de ses assemblages, la qualité perçue au toucher et une ambiance générale à la fois sobre et moderne. La coréenne n'a finalement plus grand-chose à envier à ses concurrentes japonaises, voire européennes. Par ailleurs, dans le souci de satisfaire la clientèle de ce fameux segment C, primordial pour un généraliste, et si bataillé par tous les constructeurs, il a été décidé que la Cee'd serait modulable au maximum. Hors les quatre niveaux de finition, elle proposera également le choix entre quatre intérieurs, cinq styles de consoles centrales et sept tissus de garnissage différents. De quoi satisfaire les plus exigeants, et offrir un panel impressionnant de combinaisons.
    Une esthétique qui n'empiète pourtant pas sur l'ergonomie du poste de conduite. Le volant notamment, dispose de commandes affleurantes, agréables à manipuler et au fonctionnement plutôt intuitif. La technologie audio n'a pas été oubliée. Le système, fourni par Siemens, dispose ainsi d'une interface pour brancher un baladeur MP3 ou encore un iPod. Cela pour dire que, là encore, Kia n'a pas à rougir de ses prestations et qu'avec la Cee'd, on est loin de l'obsolescence. Côté espace intérieur, soulignons que la banquette arrière rabattable 2/3 - 1/3 dispose d'une assise réglable, permettant donc d'augmenter le volume du coffre.

    Une structure de caisse cohérente

    Les motorisations que nous avons essayées se sont révélées particulièrement silencieuses, même lors des sollicitations extrêmes. Ceci est dû au travail important réalisé par les ingénieurs, qui ont rempli les parties creuses de la coque avec une mousse antibruit et ajouté des isolants phoniques constitués de matériaux avancés dans les zones clef. Le châssis dispose quant à lui d'une grande rigidité. Certains adoreront, d'autres, les plus calmes, trouveront peut-être la Cee'd un peu trop spartiate. Mais les suspensions - McPherson à l'avant et essieu multibras à l'arrière - gomment en partie ce comportement fougueux. Par ailleurs, très tôt dans la conception du véhicule, Kia a décidé de baser le développement des trains roulants sur des pneumatiques exclusivement de marque Michelin (voir encadré). Dès lors, les techniciens ont pu travailler et adapter la Cee'd aux caractéristiques spécifiques de ce pneumatique. Un partenariat qui a permis de gagner en confort de roulage et en tenue de route.
    La plupart des précédents modèles Kia avaient été commercialisés avec deux finitions seulement. Kia revoit maintenant sa copie avec la nouvelle Cee'd. Elle proposera pour sa part quatre niveaux, Motion, Active, Sport (disponible à partir de mars 2007) et Executive. Quelle que soit la finition choisie, elle se voit déjà fort bien équipée de série, avec notamment des sièges avant bénéficiant d'appuis-tête "actifs", une première dans le segment C1. En cas de choc violent à l'arrière, ces appuis-tête actifs s'avancent et se redressent pour prévenir le coup du lapin et réduire autant que possible les lésions à la nuque et au dos.
    Par ailleurs, le catalogue des options s'étoffe, avec la navigation, cinq styles de jantes alliage allant de 15 à 17 pouces, un pack sécurité (ESP, TCS, ABS)… Pour notre part, nous regretterons tout de même la galette en guise de roue de secours, ainsi que le régulateur de vitesse et l'ESP, disponible en option seulement à partir des finitions Sport…

    La cavalerie

    Côté motorisations, Kia a fait les choses en grand… Pas moins de 5 moteurs, deux Diesel et trois essence, entre 90 et 143 ch viendront agrémenter le catalogue déjà attirant de la Cee'd. La transmission se voit confiée à des boîtes de vitesses manuelles à cinq ou six rapports, ou à une boîte automatique à quatre rapports, selon la motorisation choisie. Le constructeur espère d'ailleurs vendre autant de Diesel que d'essence, pour une quasi-totalité en boîtes manuelles.
    Il est important de souligner l'apparition du tout nouveau bloc Diesel 1,6 l CRDi 16 soupapes équipé d'un turbo à géométrie variable. Sa puissance, de 115 ch et son couple à 255 Nm en font un moteur qui nous a séduits par sa discrétion et sa souplesse. Une version 90 ch des 1.6 CRDi est également disponible, et sera bientôt complétée par un 2,0 l CRDi développant 140 ch. Enfin, la Cee'd existera tout d'abord sous la forme d'une berline compacte cinq portes, puis sera rejointe par la version Sporty Wagon cinq portes et Sporty Hatch trois portes, respectivement en septembre et décembre 2007.

    Frédéric Richard

     

    FOCUS

    Michelin exclusif

    Le manufacturier français a été choisi par Kia pour équiper en exclusivité la totalité de la gamme Cee'd. Auparavant, Michelin fournissait déjà des pneumatiques pour les modèles haut de gamme et SUV du constructeur, les Sorento, Magentis, Opirius et Carens commercialisés sur le marché européen. Mais pour la Cee'd, le partenariat est tout autre. Toute la production de la toute nouvelle usine européenne de la marque située à Zilina, en Slovaquie sera équipée exclusivement de pneumatiques logotypés du Bibendum. Et ce choix remonte à la conception même du véhicule. En effet, très tôt dans le développement du véhicule, Kia a décidé de baser le développement sur une marque exclusive, pour ainsi mieux affiner et adapter la voiture et les interactions avec le pneumatique. Dès lors, le centre de technologies de Michelin, à Ladoux, a collaboré étroitement avec la R&D de Kia, basée en Corée et en Allemagne, pour aboutir à l'homologation de deux produits, le Michelin Energy pour les jantes en 16 pouces et le Primacy HP, lancé cette année, pour les jantes en 17 pouces. Toute la difficulté pour Michelin fut de respecter le cahier des charges imposé par Kia, un compromis entre comportement, confort et respect de l'environnement. D'où l'utilisation de l'Energy, qui fait chuter la résistance au roulement de près de 16 %, grâce à l'utilisation de la silice dans le mélange de gomme. Quant au Primacy HP, le choix s'est imposé par la durée de vie supplémentaire qu'il procure.
    Cet Article est extrait de
    Pour le découvrir, cliquez ici
    Ajouter un commentaire
     
    Pour laisser un commentaire,  
     Inscrivez vous 
    Plus d'articles
    Ventes/France : la

    Alors que la croissance des immatriculations s'est accélérée en novembre, avec un gain de 8,5%, la contribution à ce résultat des ventes tactiques explique en partie ce phénomène.

    Une reprise de plus pour By my Car !

    Le groupe dirigé par Jean-Louis Mosca et Jérôme Gerbier s'empare d'Auto Losange, distributeur Renault-Dacia dans la banlieue de Grenoble.

    T3 : chiffre d'affaires en forte hausse pour Renault

    Fort du succès rencontré par ses nouveaux modèles et par la bonne tenue de ses ventes en Europe, Renault voit son chiffre d'affaires progresser de 13% lors du troisième trimestre.

    Résultats en baisse pour PSA au 3e trimestre

    Confronté à des taux de change défavorables et au vieillissement de ses gammes, le constructeur tricolore voit son chiffre d'affaires reculer de 5% lors des trois derniers mois.

    Mercedes a dévoilé son pick-up

    Fruit de la collaboration entre Daimler et l'Alliance Renault-Nissan, le pick-up Mercedes sera lancé d'ici la fin de l'année 2017.

    Exclusivité JA : Le futur des technologies automobiles selon Deloitte

    Une étude réalisée par Deloitte démontre que l'intérêt des Français pour le véhicule autonome est en baisse et qu'ils ne sont pas nécessairement prêts à bourse délier pour toujours plus de technologies.

     
    Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page