Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page
Mercedes Classe C : Perpétuer la séduction

Mercedes Classe C : Perpétuer la séduction

C'est autour de ses aïeules à Stuttgart, que la quatrième génération de la Classe C vient d'être dévoilée. Une véritable synthèse des savoir-faire de la marque notamment en termes de design et de sécurité. Ce sera l'une des stars de Genève, en mars prochain, mais en attendant,...

...c'est à Stuttgart, à deux pas du superbe Musée Mercedes, que la nouvelle Classe C a fait sa première apparition. Un grand show pour celle qui, malgré l'arrivée de ses petites sœurs A et B, demeure le modèle à volume pour la marque. Pourtant, en 1977, lors du lancement du projet qui allait donner naissance à la 190, les interrogations étaient nombreuses. Mais dès 1982, le pari était gagné. Depuis, le succès ne s'est jamais démenti malgré le désamour relatif des berlines sur le marché européen. Mercedes a su trouver les bons ingrédients pour perpétuer la séduction. Pour cette quatrième génération, le constructeur a notamment misé sur un style fort. A l'image des dernières productions, comme la Classe S, cette nouvelle Classe C affiche des lignes plus tendues, plus musclées. Elle gagne en personnalité. Une personnalité multiple en fait, puisque le client pourra choisir parmi deux styles extérieurs. Pour la première fois chez Mercedes, la calandre et la fameuse étoile sont mis en scène selon la finition. Ainsi, une Classe C Avantgarde verra sa calandre constituée de trois larges lamelles avec l'étoile en son centre à l'image du CL. L'Elegance, comme son nom l'indique, jouera davantage la carte du luxe, du confort mais aussi de la tradition avec l'étoile qui orne à nouveau le capot. Cependant, le contenu de la Classe C, qu'elle soit sportive ou traditionnelle, ne change pas. Toutes bénéficient des mêmes technologies. On retrouve notamment l'Agility Control qui regroupe l'ensemble des actions servant à améliorer le comportement routier en agissant notamment sur le fonctionnement des amortisseurs. Le système de freinage bénéficie également de toutes les nouvelles technologies, déjà découvertes sur la Classe S, comme l'aide au démarrage en côte, le préremplissage du système de freinage dans les situations critiques ou encore le séchage des disques en cas de pluie. Au chapitre sécurité, la Classe C n'a pas à rougir face au reste de la gamme. En plus de 7 airbags, la petite berline dispose (en option) du Pré-Safe, le système de protection préventive des occupants. Des occupants qui pourront également profiter d'un habitacle que les designers de Mercedes ont voulu plus dynamique s'inspirant des modèles sportifs de la marque. Ainsi, on retrouve une instrumentation ronde notamment utilisée sur les coupés et les roadsters étoilés.

Plus de puissance et consommations en baisse

Si le plumage a largement évolué, le ramage ne devrait pas être en reste. En effet, la quasi-totalité des mécaniques a évolué. Nous n'évoquons ici que les moteurs Diesel, qui représentent 95 % des ventes de ce modèle en France. Comme sur la Classe E il y a quelques mois, la Classe C hérite de deux nouvelles versions du 2,2 litres CDi. Ainsi, tout en affichant des consommations en baisse de 0,3 litre, la puissance du 200 CDi est passée à 136 ch au lieu de 122, et celle du 220 CDi à 170 ch contre 150 précédemment. Ces gains sont à mettre à l'actif d'un large travail sur la mécanique avec une baisse du taux de compression, de nouvelles bielles, un nouveau système d'alimentation en air ou encore l'adoption d'une nouvelle génération d'injecteurs piézoélectriques. En revanche, pas de changement pour la C 320 CDi dont le V6 de 3 litres développe toujours 224 chevaux.

Christophe Jaussaud

Cet Article est extrait de
Pour le découvrir, cliquez ici
Ajouter un commentaire
 
Pour laisser un commentaire,  
 Inscrivez vous 
Plus d'articles

Le choc est total pour le réseau français Mitsubishi. Après une période d'euphorie durant laquelle le constructeur multipliait les nominations, vient le temps de la désolation. Le japonais a annoncé

Mitsubishi gèle le lancement de ses modèles pour le marché européen

Coup dur pour les distributeurs européens Mitsubishi. Le conseil d’administration du constructeur japonais a pris une série de décisions dans le cadre de son plan de rationalisation. Le fil rouge

La newsletter du Journal de l'Automobile revient le 24 août 2020

Toute l’équipe du groupe Le Journal de l’Automobile vous souhaite de passer un bel été et vous donne rendez-vous dès le lundi 24 août 2020.

Renault a perdu un tiers de ses ventes mondiales au premier semestre 2020

La pandémie de Covid-19, et ses conséquences sur l’industrie et le commerce, ont fait perdre au groupe Renault plus d’un tiers de son volume de ventes mondial sur les six premiers mois de l’année

Jean-Philippe Imparato :

Alors que Peugeot a vu ses ventes reculer de 42 % dans le monde sur le premier semestre 2020, son directeur avance une hausse de 42 % des commandes sur le seul mois de juin, dont 17 % concernent les modèles

Central Autos reprend la marque Seat du groupe Magris à Vienne

Seat sera désormais distribuée par Central Autos, qui a repris le fonds de commerce au groupe Magris. La société, dirigée par Jean-Patrick Coquillat, implante la marque dans le pôle automobile au sud de Vienne,

 
Accès direct au menu Accès direct au contenu de la page